Déclaration du chef national sur les possibles protestations illégales le 29 juin



    OTTAWA, le 27 juin /CNW Telbec/ - J'ai pris connaissance ces derniers
jours de diverses déclarations de gens qui auraient l'intention d'immobiliser
la circulation pendant la Journée nationale de protestation qui aura lieu le
29 juin en appui aux Premières nations. Bien que ces déclarations aient reçu
une couverture médiatique importante, ce sont des commentaires isolés qui ne
traduisent pas la position de l'Assemblée des Premières Nations, ou des
nombreuses nations de tout le pays, qui ont organisé des manifestations
pacifiques et positives auxquelles tous les Canadiens sont conviés.
    Notre motivation réelle n'est pas de créer des conflits. Notre motivation
est de tenir de nombreuses manifestations dans tout le pays et qui, ensemble,
représenteront l'un des plus grands rassemblements qui n'auront jamais été
tenus au Canada. Notre motivation est d'obtenir une masse critique et sans
précédent d'appuis en faveur de la justice pour les Premières nations. Nous
avons déjà obtenu des promesses de participation de diverses organisations, de
sociétés, de syndicats, de groupes religieux et de citoyens ordinaires.
    Nous demandons respectueusement aux Canadiens de ne pas tenir les membres
des Premières nations pour des criminels pour les gestes qu'ils prévoient
poser le 29 juin et après. Notre peuple, comme tous les Canadiens, a le droit
de protester. L'Assemblée des Premières nations n'a jamais eu recours à des
activités illégales, ou à quoi que ce soit qui n'aurait pas respecté les
règles du droit, pour faire avancer la cause des peuples des Premières
nations.
    Nous comprenons la frustration qui habite trop de nos frères. Nous avons
comme objectif, avec l'organisation de la Journée nationale de protestation,
de canaliser positivement cette énergie. Nous invitons tous les Canadiens à
réclamer avec nous l'amélioration des conditions de vie des Premières nations
et un pays plus fort pour tous les Canadiens.
    Au cours des dernières semaines, l'Assemblée a rencontré divers corps
policiers ainsi que des représentants du CN et du CP. Toutes ces organisations
ont un intérêt commun à garantir la sécurité publique au cours des diverses
manifestations qui se dérouleront pendant la Journée nationale de
protestation.
    Bien sûr, pour empêcher que des problèmes fâcheux ne surviennent, les
Premières nations et le Canada doivent montrer qu'ils collaborent pour
préparer un avenir meilleur et donner de l'espoir à notre peuple. Les chefs en
assemblée ont adopté en décembre dernier une résolution visant l'organisation
de la Journée nationale de protestation, et leur intention a toujours été de
proposer une journée pacifique d'éducation et de sensibilisation en vue de
créer un point de ralliement commun où tous les Canadiens pourraient montrer
leur appui aux peuples des Premières nations et leur solidarité avec eux.

    Phil Fontaine
    Chef national


    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Bryan Hendry, directeur intérimaire des communications,
(613) 241-6789, poste 229, cell.: (613) 293-6106, bhendry@afn.ca; Nancy Pine,
conseillère en communications, bureau du chef national, (613) 241-6789, poste
243, (613) 298-6382, npine@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.