Déclaration du Chef national sur la démission du juge Harry LaForme à titre de président de la Commission de vérité et de réconciliation



    OTTAWA, le 21 oct. /CNW Telbec/ - "L'Assemblée des Premières Nations a
été déçue d'apprendre la démission hier du juge Harry LaForme à titre de
président de la Commission de vérité et de réconciliation (la "Commission").
Nous avions pleinement appuyé sa nomination et avions nourri beaucoup d'espoir
dans la réussite de la Commission, le juge LaForme étant l'un des trois
commissaires en faisant partie.
    Bien que la décision du juge LaForme de démissionner soit regrettable, la
Commission demeure un organisme sous surveillance judiciaire régi en vertu de
la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. L'objectif de la
Commission est d'être au service des survivants, des personnes décédées et de
leurs familles ainsi que de tous les Canadiens, alors que nous travaillons à
la réconciliation de l'héritage des pensionnats indiens. Au fur et à mesure
que nous allons de l'avant, les besoins et les préoccupations des survivants
doivent demeurer notre priorité absolue.
    L'Assemblée des Premières Nations n'a cessé de communiquer avec les
autres intervenants dans le cadre de la Convention de règlement et nous
continuons à collaborer, de concert avec le gouvernement du Canada, pour
assurer la pérennité de la Commission.
    Dans sa déclaration du 11 juin 2008, le premier ministre Stephen Harper
s'est excusé auprès des survivants, au nom du gouvernement du Canada. Il a
mentionné que "la Commission de vérité et de réconciliation est au coeur de la
Convention de règlement. La Commission constitue une occasion unique de
sensibiliser tous les Canadiens et toutes les Canadiennes à la question des
pensionnats indiens. Il s'agira d'une étape positive dans l'établissement
d'une nouvelle relation entre les peuples autochtones et les autres Canadiens
et Canadiennes, une relation basée sur la connaissance de notre histoire
commune, sur un respect mutuel et sur le désir de progresser ensemble, avec la
conviction renouvelée que des familles fortes, des communautés solides et des
cultures et des traditions bien vivantes contribueront à bâtir un Canada fort
pour chacun et chacune d'entre nous."
    Les survivants sont âgés et meurent sans avoir eu la possibilité tant
attendue de raconter leur histoire devant la Commission.
    Conformément à la Convention de règlement, le gouvernement fédéral doit
consulter l'APN afin de nommer un remplaçant du juge LaForme qui convienne à
toutes les parties. Nous sommes prêts à agir rapidement en tenant compte des
survivants, sans toutefois perdre de vue le motif des excuses présentées le
11 juin. Nous ne pouvons nous laisser distraire de l'objectif et de la raison
d'être de la Commission et de son travail qui sont essentiels pour l'avenir
des relations entre les Premières Nations et les Canadiens."

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Joan McEwen, directrice des communications, APN, (613)
241-6789, poste 242, cell.: (613) 324-3329, jmcewen@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.