Déclaration du Chef national de l'APN, Shawn A-in-chut Atleo, soulignant le premier anniversaire de la ratification par le Canada de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

OTTAWA, le 10 nov. 2011 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, a déclaré aujourd'hui que tout le monde a un rôle précis à jouer pour faire en sorte que les droits humains fondamentaux soient respectés, y compris les normes internationales relatives aux droits humains autochtones contenues dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (la déclaration de l'ONU). Dans un geste réclamé depuis longtemps par les dirigeants des Premières Nations et des nations autochtones du monde entier, le Canada a ratifié il y a un an la déclaration de l'ONU, revenant ainsi officiellement sur sa position antérieure.

« La déclaration de l'ONU oblige les États et les peuples autochtones à travailler ensemble dans un esprit de partenariat et de respect mutuel », rappelle le Chef national de l'APN, Shawn Atleo. « Cette obligation crée un nouveau contexte et offre aux citoyens des Premières Nations de ce pays la possibilité de réaliser leur plein potentiel dans tous les domaines, que ce soit dans l'éducation, la santé ou l'économie, et crée les conditions pour y arriver. »

Comme le faisait remarquer le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, la déclaration de l'ONU « a représenté un moment historique et permis aux États membres de l'ONU et aux peuples autochtones d'accepter leur douloureuse histoire commune et d'avancer de concert sur le chemin des droits humains, de la justice et du développement pour tous. » Au moment de l'adoption de la déclaration, M. Ban Ki-Moon avait appelé les gouvernements et la société civile « à progresser rapidement dans le travail d'intégration des droits des peuples autochtones dans les projets relatifs aux droits humains internationaux et au développement, de même que dans les politiques et les programmes à tous les niveaux, pour faire en sorte que l'idéal sur lequel repose la déclaration devienne une réalité. »

Après la ratification par le Canada, l'APN et les Premières Nations sont passées de la promotion de la déclaration de l'ONU au travail requis pour mettre en œuvre et faire progresser les droits des Premières Nations. Ces efforts ont compris des campagnes intensives d'éducation et d'information, notamment une importante Webdiffusion, de même que la promotion de mesures et de plans d'action précis.

L'exemple le plus significatif de telles mesures est l'élaboration d'un Plan d'action conjoint Canada-Premières nations. Le Plan d'action reconnaît que « le Canada et les Premières Nations partagent une relation historique durable fondée sur le respect mutuel, l'amitié et l'appui. » De plus, il fait référence à l'évolution de ces relations, illustrée par des mesures importantes comme l'excuse historique du premier ministre aux anciens élèves des pensionnats indiens, la création de la Commission de témoignage et de réconciliation, la création du Tribunal des revendications particulières et la ratification de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Le plan prévoit des mesures importantes qui permettront de faire évoluer cette relation, notamment dans les domaines de l'éducation, des traités, du règlement des revendications, du développement économique et des réformes politiques, et d'enrichir à long terme les peuples des Premières Nations et tous les Canadiens.

« Les chefs nous ont clairement demandé de faire de la déclaration de l'ONU un guide dans notre action militante et nos efforts. Le respect mutuel et le partenariat qu'appelle la déclaration de l'ONU, ainsi que les normes qui y sont clairement énoncées, influencent tout ce que nous faisons », a expliqué le Chef national Atleo. « Il est tout à fait opportun que l'anniversaire de la ratification par le Canada de la déclaration de l'ONU soit si rapproché du jour du Souvenir. Nos nombreux vétérans étaient et sont toujours de fiers combattants pour la liberté et les droits humains. La ratification de la déclaration de l'ONU représente une autre étape importante de ce combat pour le respect des droits humains. À l'avenir, les Premières Nations auront encore plus de chances de promouvoir leurs droits et leurs responsabilités et d'atteindre des changements durables grâce à la justice et au progrès. »

On trouvera en ligne de plus amples renseignements sur le travail de l'APN relatif à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones à l'adresse http://www.afn.ca/index.php/en/webinar-the-united-nations-declaration-on-the-rights-of-indigenous-peo

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN et le Chef national Atleo sur Twitter à @AFN_Updates, @AFN_Comms et @NCAtleo.

SOURCE ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements :

Jenna Young, agente de communications, APN,
613-241-6789, poste 401, cell. : 613-314-8157, ou jyoung@afn.ca

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382, cell. : 613-292-0857 ou agaron@afn.ca

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.