Déclaration de la ministre d'Etat Helena Guergis sur le projet de loi C-45, Loi modifiant la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés



    OTTAWA, le 18 juin /CNW Telbec/ -

    
    Notre gouvernement s'est engagé à protéger de toute forme d'exploitation
    les travailleuses étrangères et les travailleurs étrangers. Hier, j'ai
    donné mon appui au projet de loi C-45 qui a été déposé à nouveau par le
    ministre Kenney. Ce projet de loi vise à modifier la Loi sur
    l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR) afin de mieux protéger
    les travailleuses étrangères et les travailleurs étrangers vulnérables,
    dont un bon nombre sont des victimes de la traite de personnes qui sont
    forcés de travailler comme danseuses et danseurs exotiques, main-d'oeuvre
    clandestine ou encore, ouvrières et ouvriers agricoles.

    Les travailleuses étrangères sont souvent plus susceptibles d'être
    exploitées. Par ailleurs, la population canadienne veut un régime
    d'immigration qui traite les gens de façon juste et équitable, et non un
    régime que l'on peut utiliser pour exploiter des personnes vulnérables.
    Les modifications proposées à la Loi sur l'immigration et la protection
    des réfugiés donneront aux agentes et aux agents d'immigration le pouvoir
    de refuser l'émission d'un permis de travail à une personne qui en fait
    la demande et qui s'exposerait à des mauvais traitements ou à
    l'exploitation en entrant au pays.

    Le gouvernement est très préoccupé par la traite des personnes et c'est
    pourquoi il a adopté des mesures vigoureuses pour y mettre fin. Je pense
    ainsi à la prolongation de la durée des permis de séjour temporaire émis
    aux victimes de la traite de personnes et à l'appui donné au projet de
    loi d'initiative parlementaire de la députée Joy Smith qui prévoit une
    peine minimale obligatoire pour les personnes reconnues coupables de
    traite de mineurs. L'adoption du projet de loi C-45 donnera au
    gouvernement un outil pour lutter contre une gamme d'activités en sus de
    la traite des personnes ainsi que pour contribuer aux efforts constants
    visant à empêcher cette activité criminelle.

    Notre gouvernement a pris de nombreuses mesures pour venir en aide aux
    femmes, en particulier les victimes d'un acte criminel. Le projet de loi
    C-45 confirme cet engagement et j'espère que les membres de l'opposition
    à la Chambre des communes l'appuieront. Les personnes les plus
    vulnérables à l'exploitation, dont un grand nombre de femmes, méritent la
    protection que prévoit ce projet de loi.
    




Renseignements :

Renseignements: Sherine Mansour, Directrice des communications, Bureau
de la ministre d'Etat (Condition féminine), (819) 956-4000; This release is
also available in English.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.