Déclaration - Rx&D répond au rapport annuel du CEPMB et réaffirme son engagement envers le Canada

OTTAWA, le 24 juin 2011 /CNW/ - Le texte suivant est une déclaration de Russell Williams, président de l'association « Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada » (Rx&D), sur la publication du rapport annuel du Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) de 2010.

« Selon le rapport du CEPMB, publié le vendredi 17 juin dernier, les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada figurent toujours parmi les secteurs économiques canadiens les plus actifs en recherche.

« Le rapport du CEPMB témoigne du besoin d'un effort collectif visant à mettre en place un milieu plus concurrentiel afin d'attirer une plus grande partie de la somme approximative de 100 milliards de dollars accordée à la recherche et au développement en matière de santé chaque année. Notre objectif est de créer davantage d'emplois et de perspectives d'avenir dans le secteur des sciences de la vie au Canada.

« Depuis 1993, alors que l'Association canadienne de l'industrie du médicament s'était d'abord engagée à investir 10 % de ses ventes en recherche et développement, nos compagnies n'ont cessé de surpasser ce seuil. Depuis 1987, l'année où le CEPMB a entamé sa collecte de données, les investissements annuels en recherche et développement au Canada ont connu une hausse de 800 %, passant de 106 millions de dollars à 1,18 milliard de dollars. Selon les trois derniers rapports annuels du CEPMB, 8 à 10 % des recettes de notre industrie sont passées de la recherche et du développement aux ventes. Ces recettes, bien qu'elles soient souhaitables dans la plupart des secteurs économiques, ne représentent pas l'indice avec lequel nous sommes devenus familiers.

« Selon le rapport de 2010 du CEPMB, les ventes de produits médicamenteux ont connu une chute; elles représentent maintenant une somme de 12,9 milliards de dollars, soit une diminution de 3,4 % comparativement aux 13,3 milliards de dollars de 2009. Bien entendu, les temps et les conditions économiques ont changé considérablement. Par contre, les méthodes conçues pour mesurer l'investissement des compagnies de recherche pharmaceutique du Canada sont les mêmes.

« Rx&D a récemment collaboré avec le gouvernement du Canada dans le cadre d'une étude visant à dresser un portrait plus juste des contributions faites par l'industrie au Canada. Le rapport préparé par KPMG est paru la semaine dernière et montre qu'environ 20 % de nos activités en recherche et développement ne sont pas saisies par une analyse du CEPMB. L'empreinte totale en recherche et investissement, selon KPMG, représente une somme annuelle de 1,5 milliard de dollars.

« L'engagement de 1993 faisait partie d'une entente globale selon laquelle les gouvernements avaient également une responsabilité. Les engagements étaient sous-tendus de la supposition que « les secteurs commerciaux et réglementaires internationaux et nationaux » n'allaient « pas subir de changements considérables. » Depuis ce temps, les secteurs réglementaires, de propriété intellectuelle et commerciaux du Canada ont pris un retard comparativement à ses partenaires commerciaux et ses concurrents dans plusieurs catégories d'importance.

« En outre, les conclusions de l'étude de 2010 portant sur « Le rapport international sur l'accès aux médicaments » (RIAM) indiquent qu'en dépit de notre rang parmi les 10 premiers pays dans la catégorie du PIB par habitant et du pourcentage du PIB accordé à la santé, le Canada se classe au 23e rang parmi les 29 pays de l'OCDE en matière de remboursement des nouveaux médicaments. Les pays moins riches que le Canada trouvent des façons de fournir un accès plus important aux nouveaux médicaments à l'aide de leur assurance-médicaments.

« Plus de 70 % de nos investissements en recherche et développement sont accordés aux essais cliniques et les entraves auxquelles le Canada fait face ne sont en rien profitables. Le gouvernement du Canada reconnaît nos défis dans ce secteur et chaque parti veille activement à améliorer la situation actuelle.

« Les améliorations en matière de propriété intellectuelle (PI) sont essentielles à l'édification du secteur des sciences de la vie au Canada. Selon un récent rapport du Conseil canadien de la propriété intellectuelle, les mesures de protection de la PI du Canada sont moins rigoureuses que celles que l'on retrouve dans 31 pays, dont le Japon, l'Union européenne et les États-Unis. Le Canada traîne toujours parmi les trois derniers pays de l'OCDE quant à l'accès aux médicaments novateurs les plus modernes. De plus, les règlements en matière d'approbation réglementaire et les politiques de fixation des prix du Canada font en sorte qu'il est moins intéressant d'y investir.

« Le fait demeure : les 27 pays de l'Union européenne ont un meilleur accès aux nouveaux médicaments grâce à l'assurance-médicaments et aux systèmes publics de soins de santé. Ils réussissent aussi à fournir une meilleure PI. Tout comme l'Union européenne, nous devons comprendre que le défi n'est pas de faire le choix entre des coûts inférieurs en soins de santé et une PI supérieure, mais d'élaborer des politiques qui tiennent compte de ces deux volets.

« Les négociations en vue d'un accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne représentent une occasion unique pour le Canada de se frayer un chemin vers la concurrence internationale en relevant la barre quant aux normes de PI. Cet accord pourrait représenter une stimulation économique de 12 milliards de dollars pour l'économie canadienne.

« Les réformes en PI du gouvernement fédéral des 20 dernières années ont été très avantageuses pour le Canada. Ces améliorations en PI au Canada ont non seulement mené à une croissance intérieure sans précédent en recherche et développement pharmaceutiques, mais représentent un des taux de croissance les plus rapides parmi les pays de l'OCDE pendant les années 1990 et les cinq années suivantes.

« Malgré les récents défis, notre secteur a réussi à tenir bon et à continuer de développer des médicaments qui représentent une excellente valeur pour les patients canadiens et aident à soutenir notre système public de soins de santé. L'engagement de nos compagnies membres en matière de recherche et de développement pour le bénéfice des Canadiens est inébranlable. En tant que représentants de l'industrie qui découvre et développe les médicaments et les vaccins qui améliorent et sauvent des vies, nous demeurons engagés à contribuer à la santé des Canadiens et au bien-être des communautés partout dans le pays.

« Si le rapport du CEMPB fait ressortir un point, c'est bien celui que la complaisance n'est pas une possibilité. Si notre but est de grandir et d'entretenir l'un des piliers de l'économie de la connaissance du Canada, nous devons y veiller en tenant compte du contexte global et de notre concurrence. Nous envisageons de collaborer de façon continue avec le gouvernement pour assurer la protection et l'accroissement de ces investissements dans notre pays. »

À propos de Rx&D

Rx&D est une association de compagnies de pointe en recherche pharmaceutique engagées à améliorer la santé des Canadiens et des Canadiennes grâce à la découverte et au développement des nouveaux médicaments et vaccins. Notre communauté représente 15 000 hommes et femmes œuvrant pour 50 compagnies membres et investit plus d'un milliard en recherche et développement chaque année pour alimenter l'économie du savoir au Canada. Guidés par les pratiques de notre Code d'éthique, nos membres sont engagés à travailler en partenariat avec les gouvernements, les professionnels de la santé et les actionnaires selon des règles d'éthique strictes.

SOURCE LES COMPAGNIES DE RECHERCHE PHARMACEUTIQUE DU CANADA (RX

Renseignements :

Christine Choury
Relations avec les médias
Téléphone : 613-236-0455
Courriel : cchoury@canadapharma.org

Profil de l'entreprise

LES COMPAGNIES DE RECHERCHE PHARMACEUTIQUE DU CANADA (RX&D)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.