Décès d'un foreur de la compagnie Blasteck International: la CSST dépose son rapport d'enquête



    SEPT-ILES, QC, le 17 oct. /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de
la sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son
enquête au sujet de l'accident qui a coûté la vie à un travailleur le 28 mars
2006, sur le chantier de construction de l'intersection des routes 138 et 172
à Tadoussac. M. André Lavoie, de la compagnie Blasteck International, est
décédé après avoir été entraîné autour d'une tige en rotation de sa foreuse.
Une méthode de travail dangereuse, un système d'arrêt d'urgence inopérant et
une gestion déficiente de la santé et de la sécurité sont les causes retenues
par la CSST.

    Rappel de l'événement
    ---------------------

    Le matin de l'accident, M. Lavoie charge des tiges de forage dans le
râtelier de distribution de sa foreuse. En chargeant une tige sur le mandrin
en rotation, le gant de sa main gauche reste agrippé à la tige. Il ne peut se
dégager à temps et le câble d'arrêt d'urgence sur le mât de forage ne
fonctionne pas. Le travailleur est entraîné autour de la tige en rotation.
Quelques instants plus tard, un autre travailleur avise les autorités de
l'accident. Les secours sont appelés. Le décès du travailleur est constaté à
l'hôpital.

    Constatations de la CSST
    ------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir trois causes pour expliquer
l'accident :

    
    - la méthode de travail pour procéder au chargement des tiges de forage
      dans le râtelier de la foreuse est dangereuse;

    - le système d'arrêt d'urgence sur le mât de forage de la foreuse est
      inopérant et fait en sorte que le travailleur continue d'être entraîné
      par la tige;

    - la gestion de la santé et de la sécurité relative aux travaux de forage
      est déficiente.

    La CSST considère que Blasteck International a agi de façon à compromettre
la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat d'infraction lui a
été délivré. Pour cette infraction, l'amende peut varier de 5 000 $ à 20 000 $
pour une première offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Exigences de la CSST
    --------------------

    A la suite de l'accident, la CSST a exigé qu'une méthode de travail
sécuritaire pour le chargement des tiges de forage dans le râtelier de la
foreuse soit élaborée par écrit. Elle a aussi demandé à ce que les systèmes
d'arrêt d'urgence de la foreuse en question soient de nouveau opérationnels.
    L'employeur s'est conformé à ces exigences.

    Suivi de l'enquête
    ------------------

    Pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise, la CSST demandera au
manufacturier de cet équipement de forage de s'assurer que le manuel
d'instructions et d'opérations comporte une section indiquant la méthode de
travail sécuritaire pour charger et décharger les tiges de forage dans le
râtelier de distribution des foreuses munies de cet équipement.
    De plus, la CSST avisera les fabricants de foreuses, telles que celle
impliquée dans l'accident, des conclusions de cette enquête et attirera leur
attention sur les problèmes de maintien des fonctions de sécurité des
dispositifs d'arrêt d'urgence.

    Identifier les dangers pour mieux les prévenir
    ----------------------------------------------

    Afin que les pièces en mouvement des machines ne blessent gravement un
travailleur, il faut d'abord identifier le danger. Il faut ensuite trouver un
moyen d'éliminer de façon durable ce danger. En ce qui concerne les machines,
il existe des solutions :

    - fournir des machines sécuritaires et conformes aux normes;

    - assurer le maintien en bon état des machines;

    - voir à la supervision de l'utilisation sécuritaire des machines;

    - être à l'écoute des préoccupations des travailleurs par rapport à leur
      sécurité et s'assurer de leur participation à l'identification des
      risques et des solutions.
    
    -%SU: LBR
    -%RE: 43




Renseignements :

Renseignements: Louise Bertrand, communicatrice régionale, Direction
régionale de la Côte-Nord - CSST, (418) 964-3900, poste 3906, 1-800-668-5214

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.