DECES DE MME VERONIQUE BOURGEOIS SWEENEY - LE GHB ET SES DANGERS



    QUEBEC, le 29 nov. /CNW Telbec/ - Le Bureau du coroner présente les
conclusions du rapport de la coroner Me Andrée Kronstrom à la suite de
l'investigation tenue pour éclaircir les causes et les circonstances du décès
de Mme Véronique Bourgeois Sweeney, 20 ans, survenu le 13 juillet 2006 à
Québec. Mme Bourgeois Sweeney est décédée d'une intoxication mixte à l'alcool
et au GHB.

    Les circonstances du décès

    Mme Véronique Bourgeois Sweeney est une jeune femme qui habite en
appartement. Le 12 juillet 2006, elle et une amie décident, après le travail,
de souper au restaurant. Pour l'occasion, elles prennent environ 1/2 litre de
vin. Elles poursuivent la soirée dans un bar de la région de Québec et y
consomment des boissons alcoolisées. Elles reviennent à leur appartement vers
2 h du matin et décident de pendre du GHB. Pour ce faire, elles mettent le
liquide dans une tasse avec du lait au chocolat et en boivent chacune une
quantité presque égale. Par la suite, elles parlent, dansent, puis s'assoient
dans leur lit où elles s'endorment à 3 h. Vers 8 h 30, Mme Bourgeois Sweeney
ne se réveille pas. Aussitôt, les services d'urgence sont avisés. Elle est
transportée en ambulance au centre hospitalier le CHUL où son décès est
constaté.

    Différentes réactions possibles suite à la prise du GHB

    Bien que les deux jeunes filles étaient à risque, la coroner Kronstrom
croit important de préciser les raisons qui font que seule Mme Bourgeois
Sweeney est décédée alors qu'elle et son amie avaient consommé les mêmes
substances. Premièrement, la quantité des substances ingérées pouvait être
différente. En effet, Mme Bourgeois Sweeney avait probablement ingéré
davantage d'alcool et de GHB que son amie. Le GHB ayant été mélangé à un
liquide, il est difficile d'évaluer si le mélange consommé était homogène ou
si la quantité prise par chacune était égale. De plus, le métabolisme de base
des deux jeunes filles n'étant pas le même, une même quantité pouvait alors
provoquer des effets différents. Il est également possible que Mme Bourgeois
Sweeney était plus fatiguée que son amie.

    Le GHB et ses dangers

    Le GHB est connu sous de nombreuses appellations dont les plus courantes
sont liquid extasy, liquid x, fantasy, salty water, scoop et organic quaalude.
Il est un dépresseur du système nerveux central qui se présente sous forme de
liquide incolore et inodore (en petite fiole), de poudre blanche, de capsules
ou de granulés à dissoudre dans l'eau. Les effets qu'il produit chez les gens
qui le consomment sont la diminution de l'anxiété, la relaxation musculaire,
la désinhibition, l'euphorie (sensation de bien-être et de satisfaction), la
sédation, la somnolence, l'incoordination des mouvements, l'hypnose,
l'anesthésie générale, le coma et la mort. Des cas de coma et de mort ont été
observés notamment lors d'une absorption simultanée de GHB et d'alcool. De
plus, le fait que sa composition et sa concentration ne sont pas constantes
ajoute un facteur de dangerosité à sa consommation.

    Que peut-on faire pour qu'un tel décès ne se répète pas?

    La coroner Kronstrom désire donc mettre en garde la population quant à la
dangerosité de prendre du GHB seul ou avec de l'alcool. Elle croit que, bien
qu'il soit louable de tenter d'en diminuer la production, il faut davantage
travailler à diminuer la demande. En ce sens, elle est d'avis qu'il serait
préférable de sensibiliser davantage les jeunes sur les dangers de cette
substance ainsi que de sa prise concomitante avec d'autres produits dont
l'alcool. Il faudrait également qu'ils connaissent les précautions qu'il faut
prendre lorsque survient une intoxication.

    
                                   ANNEXE

                               RECOMMANDATIONS

    Afin d'accroître les connaissances des jeunes et l'ensemble de la
population sur les dangers inhérents à l'intoxication mixte alcool - GHB tout
en les instruisant sur la façon de prodiguer des soins à la personne
intoxiquée, la coroner, Me Andrée Kronstrom, recommande:

    au ministère de la Santé et des Services sociaux :

    - de documenter davantage les habitudes de consommation des drogues;

    - d'inclure dans son nouveau dépliant le message concernant les
      précautions à prendre et les dangers inhérents à la consommation
      simultanée d'alcool et de GHB;

    - de diffuser le plus largement possible ce nouveau dépliant;

    - d'intégrer à la Semaine de prévention de la toxicomanie un message
      récurrent sur les nouvelles drogues dont le GHB.
    
    -%SU: SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Lessard, Responsable des communications et
des relations avec les médias, (418) 643-1845, poste 225,
anne-marie.lessard@msp.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.