DECES DE MME SIMONE BRETON - DES MOYENS SIMPLES POUR EVITER DES PROBLEMES DE DYSPHAGIE AVEC OBSTRUCTION BRONCHIQUE



    QUEBEC, le 11 juin /CNW Telbec/ - Le Bureau du coroner présente les
conclusions du rapport du coroner, Dr Jean-François Dorval, à la suite de
l'investigation tenue pour éclaircir les causes et les circonstances du décès
de Mme Simone Breton, 64 ans, survenu le 5 mars 2008 à Rimouski. Mme Breton
est décédée d'une asphyxie par obstruction bronchique.

    Les circonstances du décès

    Mme Breton demeure dans un foyer à Sainte-Anne-des-Monts depuis 14 ans.
Il s'agit d'un foyer privé où séjournent 7 pensionnaires. Mme Breton a
l'habitude de manger très vite et elle peut parfois s'étouffer en mangeant ou
en buvant de l'eau. Depuis 5 ou 6 ans, elle a fait deux obstructions
bronchiques sur corps étrangers alimentaires. Jusqu'ici, elle a survécu à ces
obstructions grâce à des manoeuvres de Hemlich qui ont été faites avec succès.
    Le 25 février 2008, une personne assiste Mme Breton pour son repas. Elle
lui coupe une banane avant de quitter la pièce pendant quelques minutes. A son
retour, elle trouve Mme Breton étouffée suite à l'ingestion de cet aliment. La
manoeuvre de Hemlich est prodiguée, sans succès. Les services d'urgence sont
appelés et Mme Breton est conduite au Centre hospitalier de
Ste-Anne-des-Monts. Ensuite, Mme Breton fait un arrêt cardiorespiratoire qui
dure environ huit minutes.
    Cette obstruction bronchique a provoqué des dommages irréversibles au
cerveau et le tout a conduit à son décès le 5 mars suivant.

    Ce décès aurait-il pu être évité ?

    Selon le coroner, les problèmes de dysphagie avec obstruction bronchique
sont une cause importante de décès au Québec. Selon l'Institut de la
statistique du Québec, de 1995 à 2000, il y a eu 439 décès par asphyxie avec
broncho-aspiration ou ingestion de produits alimentaires ou autres. Environ un
tiers des décès par asphyxie avec obstruction des voies aériennes supérieures
surviennent dans des restaurants et les deux autres tiers surviennent à
domicile, dans des centres pour soins de courte durée ou dans des centres
d'hébergement et de soins de longue durée.
    Par contre, il existe des moyens simples pour éviter ces incidents. Bien
que le règlement sur les conditions d'obtention d'un certificat de conformité
de résidence ait été accepté récemment, le coroner croit qu'il serait
pertinent d'ajouter une spécification concernant les problèmes de dysphagie.
    En effet, le règlement sur les conditions d'obtention d'une certification
de conformité de résidence pour personnes âgées ne fait pas mention de façon
spécifique du trouble de dysphagie. Par contre, il y fait référence de façon
indirecte en mentionnant les besoins particuliers du résident, sa santé et sa
sécurité et que l'exploitant voit à ce que tout résident dont la vie ou
l'intégrité est en danger reçoive les services que nécessite son état.
    De plus, l'exploitant d'une résidence pour personnes âgées devrait être
avisé qu'il est pertinent de contacter le médecin de famille de la personne
âgée lorsque celle-ci présente un problème de dysphagie et que ce problème se
manifeste par une obstruction bronchique nécessitant une manoeuvre d'Hemlich.

    
                               RECOMMANDATIONS

    Pour une meilleure protection de la vie humaine, Dr Jean-François Dorval,
    coroner, formule des recommandations suivantes :

    Au ministère de la Santé et des Services sociaux :

    De modifier le règlement sur les conditions d'obtention d'un certificat
    de conformité de résidence pour personnes âgées, afin d'inclure l'aspect
    dysphagie et le risque d'obstruction bronchique par aliments, dans le but
    de sensibiliser les exploitants de résidences pour personnes âgées du
    risque de décès associé pour une personne présentant ce problème, et
    qu'ils soient informés qu'une démarche doit être faite auprès du médecin
    de famille de leurs résidents, afin de prévenir des complications et
    éventuellement un décès.

    Aux agences de Santé et de Services sociaux du Québec :

    De ne pas attendre la modification des règlements sur les conditions
    d'obtention d'un certificat de conformité de résidence pour personnes
    âgées, et d'inclure immédiatement des informations sur la dysphagie et le
    risque d'obstruction bronchique lorsqu'ils devront délivrer un certificat
    de conformité selon l'article 346.0.3 de la Loi sur les services de santé
    et services sociaux à l'exploitant d'une résidence pour personnes âgées.
    
    -%SU: SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Lessard, Responsable des communications et
des relations avec les médias, (418) 643-1845, poste 225,
anne-marie.lessard@msp.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.