DECES DE M. DANIEL ST-PIERRE - MISE EN GARDE CONTRE L'UTILISATION DE TIGES DE COTON OUATE



    QUEBEC, le 5 fév. /CNW Telbec/ - Le Bureau du coroner présente les
conclusions du rapport du coroner, Dr Jacques Ramsay, à la suite de
l'investigation tenue pour éclaircir les causes et les circonstances du décès
de M. Daniel St-Pierre, 43 ans, survenu le 25 mars 2007 à Montréal. M.
St-Pierre est décédé à la suite d'une complication intracrânienne d'une otite
moyenne bactérienne.

    Les circonstances du décès

    Le 23 mars, M. St-Pierre se réveille avec une douleur considérable à
l'oreille droite. Du sang aurait coulé de l'oreille. En fin de journée, il
consulte l'urgence du Centre hospitalier de Lachine. Lorsque le médecin
interroge M. St-Pierre, ce dernier nie tout épisode de fièvre et tout symptôme
pouvant évoquer un problème neurologique ou respiratoire, sauf un peu de
tinnitus. Il admet utiliser des tiges de coton ouaté (Q-tip), une cause
fréquente de perforation du tympan. Le médecin constate un oedème marqué avec
rougeur au niveau du canal auditif externe. L'oedème ne permet pas de
visualiser le tympan de l'oreille. Le médecin conclut donc à une otite externe
et lui prescrit des gouttes otiques en l'avisant de consulter à nouveau si
d'autres symptômes devenaient apparents.
    De retour à la maison, M. St-Pierre se plaint de vertiges. Le lendemain,
vers 18 h, la douleur est intense. Il a de la difficulté à marcher et se
frappe contre divers objets comme les chaises, les tables, etc. Le lendemain,
M. St-Pierre est en mauvais état. A moitié couché sur le lit, il ne répond
plus lorsque sa conjointe lui parle. Il semble obnubilé. Elle appelle le
9-1-1. Les paramédics se présentent à 11 h 40 et ils le transportent à
l'Hôpital Général de Montréal. Peu avant 14 h, M. St-Pierre fait un arrêt
cardiorespiratoire. Le médecin apprend de la conjointe que M. St-Pierre a été
traité pour une infection de l'oreille droite deux jours auparavant. Sans
tarder, il prescrit des antibiotiques à large spectre et une médication pour
maintenir une tension artérielle minimale. Malheureusement, l'état de M.
St-Pierre continue à se détériorer et il décède à 15 h.

    Quelle est la cause de cette infection de l'oreille?

    Le coroner Ramsay estime que l'otite est probablement reliée à
l'utilisation de tiges de coton ouaté. L'écoulement sanguinolent, rapporté par
M. St-Pierre, tend à supporter une perforation traumatique de la membrane
tympanique.
    Chez l'adulte, une cause fréquente de perforation est le traumatisme
direct provoqué par un objet en tentant d'enlever du cérumen. C'est là
l'origine la plus probable de l'écoulement sanguinolent même si l'otite
externe peut également en être responsable. En fait, non seulement la tige de
coton ouaté est-elle responsable de nombreuses perforations tympaniques, mais
son utilisation favorise également le développement d'otites externes en
modifiant le pH acide dans le canal auditif externe, car le cérumen contribue
à maintenir un pH acide dans le canal.
    Dans le cas de M. St-Pierre, il est raisonnable de penser que l'usage
répété de tiges de coton ouaté a favorisé le développement d'une otite
externe, laquelle a produit l'inflammation qui contribue à réduire la lumière
du canal auditif externe et, par conséquent, donne à M. St-Pierre l'impression
d'avoir l'oreille bouchée. Il utilise donc, à nouveau, une tige de coton
ouaté, avec peut-être un peu plus de vigueur qu'à l'accoutumée, ce qui
provoque une rupture du tympan. Ceci permet la migration des bactéries vers
l'oreille moyenne puis vers l'oreille interne avec les troubles de l'équilibre
avant, éventuellement, de se compliquer et d'atteindre les méninges et le le
cerveau.

    
                                   ANNEXE
                               RECOMMANDATIONS
    

    Afin d'accroître les connaissances de l'ensemble de la population sur les
dangers inhérents lors de l'utilisation de tiges de coton ouaté, le coroner,
Dr jacques Ramsay, recommande:
    "L'utilisation de tiges de coton ouaté est encore trop fréquente malgré
la désapprobation d'à peu près toutes les autorités en médecine et en
otorhinolaryngologie. Déjà, les fabricants de tiges de coton ouaté apposent
sur la boîte une mention décourageant fortement son introduction dans le canal
externe de l'oreille. D'autres pays ont la même exigence. Puisque l'usage de
tiges de coton ouaté constitue la principale cause de perforation de la
membrane tympanique chez l'adulte et qu'une majorité de la population passe
outre, je recommande à Santé Canada d'obliger les fabricants de tiges de coton
ouaté à accompagner cette mention d'un pictogramme montrant une oreille avec
un X en rouge pour que le message soit encore plus clair. Ceci afin de
protéger la santé et préserver la vie humaine."

    -%SU: LAW,SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Lessard, Responsable des communications et
des relations avec les médias, (418) 643-1845, poste 225,
anne-marie.lessard@msp.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.