DÉBUT DES ACTIVITÉS FAISANT SUITE À L'EXPANSION DE L'USINE DE VALORISATION DES SABLES BITUMINEUX

CALGARY, le 4 mai /CNW/ - Shell a annoncé aujourd'hui avoir démarré la production avec succès à son projet d'expansion de l'usine de valorisation de Scotford au Canada. Avec une augmentation de 100 000 barils par jour, la capacité de valorisation des sables bitumineux de l'Athabasca à l'usine de Scotford sera dorénavant de 255 000 barils de pétrole lourd par jour.

« Ce démarrage représente un jalon important pour notre secteur du pétrole lourd, a déclaré Marvin Odum, directeur - amont, Amériques de Shell. De plus, il permet d'accroître la capacité de valorisation d'une importante source de pétrole dans un monde à la recherche d'une plus grande sécurité sur le plan de l'approvisionnement en énergie. »

L'annonce d'aujourd'hui signale le début de la production commerciale faisant suite à l'expansion de l'usine de valorisation de Scotford, qui traite le pétrole des sables bitumineux - pétrole lourd - provenant de la mine de la rivière Muskeg et de la mine Jackpine en vue de produire des produits pétrolier raffinés.

La capacité de production du projet d'exploitation des sables bitumineux de l'Athabasca atteignant maintenant 255 000 barils par jour, les ingénieurs se concentreront sur l'amélioration de l'efficacité opérationnelle et l'augmentation de la capacité grâce au déblocage.

Les travaux de conception et d'ingénierie se poursuivent également en ce qui concerne le projet Quest de captage et de stockage du carbone à l'usine de valorisation de Scotford. Le projet Quest pourrait permettre de capter et de stocker sous terre chaque année environ un million de tonnes de CO2. La décision finale quant au début de la construction pourrait être annoncée en 2012, une fois toutes les approbations obtenues auprès des organismes de réglementation.

Shell Canada Énergie est actionnaire et exploitant à 60 % du projet d'exploitation des sables bitumineux de l'Athabasca (PSBA), aux côtés de Chevron Canada Limited, à 20 %, et de Marathon Oil Corporation, à 20 %. Le PSBA comprend la mine de la rivière Muskeg, la mine Jackpine et l'usine de valorisation de Scotford.

Faits saillants à propos du projet d'expansion de l'usine de valorisation de Scotford :

  • Augmentation de 100 000 barils par jour de la capacité existante de l'usine de valorisation de Scotford, portant la capacité totale du projet PSBA à 255 000 barils par jour.
  • Projet conçu par des ingénieurs établis partout dans le monde, dont à Calgary, à Edmonton, à Toronto, à Houston, à New Delhi et à Shanghai.
  • À la période de pointe de la construction, intervention de plus de 10 000 ouvriers qualifiés sur le chantier - le plus important projet de construction au Canada.
  • Effectif comprenant jusqu'à 30 % d'apprentis - ce qui a contribué à la formation de la main-d'œuvre du futur.
  • Contribution à l'insertion d'un plus grand nombre de femmes au sein de la main-d'œuvre grâce à la collaboration avec le groupe Women Building Futures - organisme canadien qui aide les femmes à réussir dans des emplois non traditionnels.
  • Formation de quelque 45 000 personnes en cinq ans afin qu'elles puissent travailler sur notre chantier.
  • Travailleurs syndiqués à 100 %, membres du syndicat des métiers de la construction de l'Alberta.
  • Dans le cadre du projet d'expansion de l'usine de valorisation des sables bitumineux de l'Athabasca, nous avons franchi le cap des 40 millions d'heures sans blessure avec perte de temps. En 2011, cette réalisation a été reconnue par l'Association canadienne des producteurs pétroliers, qui a attribué au projet d'expansion de Shell son prix de meilleure performance en matière de santé et sécurité.
  • Données sur la construction :
    • Total de 18 000 pieux enfoncés à une profondeur de 20 mètres dans le sol, ou l'équivalent de 350 terrains de la Ligue canadienne de football
    • Environ 65 000 tonnes de béton de structure
    • Dix-sept nouveaux réservoirs capables de contenir 270 millions de litres de liquide
    • Cinq réacteurs dans l'unité d'hydroconversion des résidus : hauteur de 170 pieds chacun (16 étages), poids de 1 100 tonnes et épaisseur de neuf pouces
    • Environ 16 000 tonnes métriques d'acier de construction
    • Total de 546 modules

Remarques pour les rédacteurs en chef

Royal Dutch Shell plc

Royal Dutch Shell plc, société enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles, est cotée à la Bourse de Londres, à celle d'Amsterdam et à celle de New York. Son siège est situé à La Haye, aux Pays-Bas. Présentes dans plus de 100 pays, les sociétés du groupe Shell se consacrent à l'exploration et à la production pétrolière et gazière, à la production et la commercialisation du gaz naturel liquéfié et du GTL (Gas to Liquids) et à la fabrication, la commercialisation et la distribution de produits pétroliers et chimiques; elles sont également actives dans les projets d'énergies renouvelables. Pour d'autres renseignements, consultez www.shell.com.

Shell Canada Limitée

Présente au Canada depuis 1911, Shell emploie environ 8 000 personnes à l'échelle du pays. La Société figure parmi les grandes entreprises de fabrication, de distribution et de mise en marché de produits pétroliers raffinés. Elle produit du gaz naturel, des liquides extraits du gaz naturel et du bitume. Elle est aussi le plus grand producteur de soufre au Canada. Une des sociétés de mise en valeur des sables bitumineux au pays, Shell gère le projet d'exploitation des sables bitumineux de l'Athabasca pour le compte de ses partenaires en coentreprise.

Mise en garde

Les entreprises dans lesquelles Royal Dutch Shell plc possède une participation directe ou indirecte sont des entités distinctes. Dans le présent communiqué, les termes et expressions « Shell », « groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés par commodité pour faire référence à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales en général. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont également employés lorsqu'il est question de filiales en général ou de ceux qui travaillent pour ces filiales. Ces termes et expressions sont aussi utilisés lorsqu'il n'y a pas lieu de désigner une ou des sociétés en particulier. Aux fins du présent communiqué, les termes et expressions « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés de Shell » sont utilisés pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce son contrôle, directement ou indirectement, du fait qu'elle détient la majorité des droits de vote ou le droit d'exercer une influence déterminante. Les sociétés dans lesquelles Shell exerce une influence notable, mais qu'elle ne contrôle pas, sont désignées comme des « sociétés associées » ou des « associés », et les sociétés dans lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont désignées comme des « entités sous contrôle conjoint ». Dans le présent communiqué, les associés et les entités sous contrôle conjoint sont également désignés comme des « investissements mis en équivalence ». L'expression « intérêt de Shell » est utilisée par commodité pour désigner une participation directe ou indirecte (par exemple, par l'intérêt découlant de notre participation à 24 % dans Woodside Petroleum Ltd.) de Shell dans une coentreprise, un partenariat ou une société, une fois exclues toutes les participations de tiers.

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sujet de la situation financière, des résultats d'exploitation et des activités de Royal Dutch Shell. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, sont ou peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations prévisionnelles fondées sur les attentes et hypothèses actuelles de la direction et comportent des risques et incertitudes connus ou non qui pourraient faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les événements réels de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres choses, des énoncés sur l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des énoncés exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses de la direction. On reconnaît ces énoncés prospectifs à des verbes ou expressions comme « anticiper », « croire », « pouvoir », « estimer », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « peut-être », « plan », « objectifs », « perspective », « probablement », « projeter », « vouloir », « rechercher », « cible », « risques », « buts » ou « viser » ou d'autres mots et phrases similaires. Un certain nombre de facteurs peuvent influencer les activités à venir de Royal Dutch Shell et faire en sorte que les résultats soient sensiblement différents de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter : a) les fluctuations de prix du pétrole brut et du gaz naturel; b) les variations de la demande envers les produits de Shell; c) les fluctuations du cours des devises; d) les résultats de forage et de production; e) les estimations des réserves; f) la perte de parts de marché et la concurrence; g) les risques écologiques et physiques; h) les risques liés à la détermination adéquate d'éventuelles acquisitions et la réussite des négociations et des transactions qui en découlent; i) les risques liés aux activités commerciales dans les pays en développement et les pays faisant l'objet de sanctions internationales; j) l'évolution des mesures législatives, fiscales et réglementaires, notamment l'adoption de mesures réglementaires relatives au réchauffement climatique; k) la conjoncture économique et celle des marchés financiers dans divers pays ou régions du monde; l) les risques politiques, notamment les risques d'expropriation et de nouvelles négociations des dispositions contractuelles avec les gouvernements, les retards ou devancements dans l'autorisation des projets et le retard dans les remboursements des coûts partagés; m) les modifications des conditions des échanges commerciaux. Tous les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqué sont visés expressément, dans leur intégralité, par la présente mise en garde ou par les renvois qu'elle contient. Les lecteurs ne devraient pas prêter une confiance exagérée aux énoncés prospectifs. Le document 20-F de Royal Dutch Shell relatif à l'année qui s'est terminée le 31 décembre 2009 (accessible à www.shell.com/investor et www.sec.gov - s'ouvre dans une nouvelle fenêtre) mentionne d'autres facteurs susceptibles d'influencer les résultats à venir. Les lecteurs devraient prendre également ces facteurs en considération. Chaque énoncé prospectif est valable uniquement à la date du présent communiqué, à savoir le 4 mai 2011. Ni Royal Dutch Shell ni aucune de ses filiales n'assume l'obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement un quelconque énoncé prospectif en raison de l'obtention de nouveaux renseignements, d'événements à venir ou d'information divergente. Compte tenu de ces risques, les résultats peuvent être sensiblement différents de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs du présent communiqué, ou qui peuvent en être déduits.

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis ne permet aux sociétés pétrolières et gazières que de déclarer des réserves prouvées, soit des réserves dont l'existence est démontrée par la production réelle ou par des essais qui montrent de façon concluante que la production est économiquement et légalement possible dans les conditions économiques et d'exploitation existantes. Il est possible que, dans le présent communiqué, nous ayons utilisé certaines expressions que les lignes directrices de la SEC nous interdisent absolument d'indiquer dans nos documents d'information déposés auprès d'elle. Les investisseurs américains sont priés de lire attentivement l'avertissement figurant dans notre formulaire 20-F, dossier 1-32575, accessible dans le site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov - s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. Vous pouvez aussi vous procurer ces formulaires auprès de la SEC en téléphonant au 1-800-SEC-0330.

SOURCE Shell Canada Limitée

Renseignements :

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS :   
Relations avec les investisseurs, Shell Europe  Tjerk Huysinga 
  +31 (0)70 377 3996 
Relations avec les investisseurs, Shell États-Unis  Ken Lawrence 
  +1 713 241 2069 
Relations avec les médias, Shell International   Kirsten Smart 
  +31 (0)70 377 3600 
Relations avec les médias, Shell Canada   Stephen Doolan 
  +1 877 850 5023

 

Profil de l'entreprise

Shell Canada Limitée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.