Début de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac 2008 - Baisse du tabagisme au Québec, mais hausse de la consommation des nouveaux produits du tabac chez les jeunes



    MONTREAL, le 20 janv. /CNW Telbec/ - En cette première journée de la
Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, une étude révèle que le taux de
tabagisme au Québec est passé de 20 à 19 % en un an. Selon ce sondage(1),  
403 000 fumeurs ont tenté d'arrêter de fumer et 183 000 ont réussi à se
défaire de leur dépendance au tabac au cours des six derniers mois. Cette
étude, réalisée pour le compte du ministère de la Santé et des Services
sociaux et du ministère des Finances, précise que le nombre de fumeurs au
Québec est passé de 1,5 million à 1,2 million entre le printemps 2006 et
l'automne 2007.
    Toutefois, malgré ces données encourageantes, l'arrivée sur le marché des
nouveaux produits du tabac, tels que le "snus", le "skoal", la "chicha" et les
"cigarillos à saveurs de fruits", attirent plus que jamais les jeunes du
secondaire, y compris ceux qui ne fument pas ou qui ont cessé de fumer. Un
phénomène inquiétant puisque la consommation de cigarillos, qui est maintenant
de 22 % chez les adolescents québécois, dépasse celle de la cigarette qui est
de 15 %. Ce constat préoccupant a été fait en cette première journée de la
campagne québécoise, qui vise la prévention du tabagisme chez les jeunes avec
le slogan "Un monde sans fumée gros comme ça!".
    "La consommation accrue des nouveaux produits du tabac chez les
adolescents est très préoccupante", affirme Mireille Deyglun, porte-parole de
la campagne. "Les adolescents ont tendance à penser que ces nouveaux produits
du tabac sont moins dangereux pour la santé, à cause du marketing de
banalisation qui en est fait en société", souligne-t-elle. "Cela est
totalement faux. Ils sont aussi néfastes que la cigarette, car ils contiennent
les mêmes produits toxiques et cancérigènes, parfois même à des concentrations
supérieures" précise Mireille Deyglun.
    Selon l'étude INTERHEART(2), menée par deux chercheurs canadiens et
publiée dans le Lancet en août dernier, le risque de crise cardiaque est aussi
grand, que le tabac soit fumé, chiqué ou absorbé à travers une pipe à eau.
Sans parler du cancer, comme celui de la bouche et du pancréas, qui sont
provoqués par le tabac à chiquer ou à infuser.

    Alerte au "tabac sans fumée"

    L'engouement des jeunes Québécois pour les nouveaux produits du tabac est
évident mais il est difficile d'en mesurer l'ampleur exacte. Outre la forte
hausse de consommation de petits cigares chez les jeunes du secondaire qui est
bien documentée, la consommation du tabac à chiquer ou à infuser est mal
connue au Québec. Toutefois, un récent sondage réalisé dans 27 centres de
santé ontariens auprès de 3 000 jeunes, âgés de 15 à 19 ans, nous fournit des
indices précieux sur la situation appréhendée au Québec.
    Les résultats de ce sondage illustrent que la popularité du tabac à
chiquer est montée en flèche au cours des dernières années. Ainsi, de 1,7 %
des jeunes qui chiquaient du tabac en 2003, ce nombre a grimpé à 11,6 % en
2005(3). Dans les universités américaines, c'est davantage la chicha qui a la
cote auprès des étudiants : 28 % des jeunes hommes d'une université privée de
Chicago avaient déjà fumé la chicha(4). "Il faut surveiller attentivement cet
attrait grandissant des jeunes pour les nouveaux produits du tabac et les
informer clairement des risques de dépendance qui y sont associés" souligne
Mario Bujold, directeur général du Conseil québécois sur le tabac et la santé.

    But de la Semaine : agir auprès d'un jeune

    La Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, qui se déroule du 20 au
26 janvier, propose justement des actions pour diminuer le problème inquiétant
du tabagisme chez les jeunes. Dans le but de prévenir le tabagisme juvénile,
elle invite chaque adulte à poser une action concrète, pour aider un jeune à
ne pas commencer à fumer, à cesser de fumer et à ne pas agir de manière à
encourager l'usage du tabac. Des suggestions d'actions concrètes sont fournies
sur le site www.mondesansfumee.ca spécialement conçu pour la campagne. Qu'il
soit fumeur, ex-fumeur ou non-fumeur, chacun est invité à inscrire sur le site
l'action qu'il souhaite réaliser au cours de la Semaine et d'ajouter son nom à
la liste virtuelle des personnes qui souhaitent voir grandir notre monde sans
fumée. En plus des nouvelles données sur le tabagisme juvénile, le site
présente des trucs et arguments chocs pour aider un jeune aux prises avec le
tabagisme et fournit la liste des ressources disponibles pour arrêter de
fumer. Du 20 au 26 janvier, des affichettes de porte véhiculant les messages
de la campagne sont distribuées gratuitement dans les pharmacies, centres
Energie Cardio, librairies Renaud-Bray, bibliothèques et autres partenaires de
la Semaine dans tout le Québec.

    Témoignages de 21 artistes et comédiens

    Jusqu'au 27 janvier, les témoignages touchants de 21 personnalités, bien
connues des jeunes et des adultes, sont diffusés, sous forme de messages
publicitaires, sur les grands réseaux TVA, SRC, TQS, RDS, Télé-Québec, CFCF,
VRAK et MUSIQUE PLUS, grâce au soutien et à l'engagement de ces
télédiffuseurs. Les personnalités participantes de cette année sont: Stéphane
Bellavance, Pierre Bruneau, Maxime Desbiens-Tremblay, Mireille Deyglun,
Claudine Douville, Geneviève Guérard, Sophie Grégoire, Jean-François Harrison,
Brigitte Lafleur, Josée Lavigueur, Marième, Chantal Machabée, Patrick
Marsolais, Eric Nolin, Jean-François Plante, Claudine Prévost, Colette
Provencher, Kim Rusk, Roxane St-Gelais, Tobie et Michel Villeneuve. Ces
messages mettent également en scène Alexia Lévesque, une jeune de 12 ans, qui
signe le début et la fin de chacun de ces témoignages. Les messages télévisés
sont l'oeuvre de la cinéaste québécoise Léa Pool; des montages inédits des
témoignages de ces personnalités peuvent être visionnés sur le site
www.mondesansfumee.ca.
    Le slogan "Un monde sans fumée gros comme ça!", présenté par la jeune
Alexia Lévesque dans tous les messages télévisés de la campagne, invite la
population québécoise à faire grandir le nombre de personnes qui ne fument
pas, ne fument plus ou veulent arrêter de fumer.
    Le Conseil québécois sur le tabac et la santé est un organisme à but non
lucratif, qui oeuvre depuis 31 ans à mobiliser les intervenants québécois pour
réduire et prévenir la consommation de tabac au Québec. Il coordonne plusieurs
programmes de prévention et d'abandon du tabac en milieu scolaire, dans les
entreprises et auprès de la population, ainsi que des campagnes sociétales de
promotion de la santé, dont la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac.
Cette campagne est réalisée grâce au soutien financier du ministère de la
Santé et des Services sociaux. Elle compte aussi sur l'appui inestimable de
centaines d'organismes, d'entreprises et de médias partenaires.

    Notes explicatives : (*) chicha : mélange d'herbes aromatisées et de tabac
se consommant dans une pipe à eau. (xx) snus : tabac en poudre infusé dans la
bouche. (xxx) skoal : pâte de tabac haché et parfumé à la pêche, la menthe, la
vanille ou la cerise. Version modernisée du tabac à chiquer.

    
    -----------------------------
    (1) Jolicoeur et Associés, L'usage du tabac, les habitudes des fumeurs et
        l'opinion de la population à l'égard du tabac, préparé pour le
        ministère des Finances du Québec et le ministère de la Santé et des
        Services sociaux, décembre 2007.
    (2) INTERHEART : a case-control study, Population Health Research
        Institute, McMaster University-Hamilton Health Sciences, Hamilton,
        Ontario: publié dans The Lancet, 2006, Aug 19; 368(9536):647-58
    (3) Jenni Dunning, Sun Media, Chewing tobacco trend invades London high
        schools, cité dans London Free Press-News,Teens chewing tobacco, le
        8 janvier 2008.
    (4) Randy Dotinga, HealthDayNews, Hookah Smoking as Tough on Lungs as
        Cigarettes, 3 janvier 2008
    




Renseignements :

Renseignements: La porte-parole, Mireille Deyglun, le directeur général
du CQTS, Mario Bujold, ainsi que d'autres intervenants sont disponibles pour
des entrevues. Pour une entrevue ou plus d'information : Aline Charest, (514)
947-8987; Sylvie Lavoie, (514) 999-3401; Source : Conseil québécois sur le
tabac et la santé


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.