De nouveaux traitements enfin disponibles pour les victimes du cancer du poumon

MONTRÉAL, le 23 nov. 2011 /CNW Telbec/ - L'Association pulmonaire du Québec félicite l'initiative du ministre de la Santé et des Services sociaux Yves Bolduc, qui a permis d'ajouter deux médicaments contre le cancer du poumon à la liste de ceux remboursés par le régime public d'assurance médicament. « Nous avons multiplié les demandes auprès du ministre au cours des dernières semaines et celui-ci avait exigé de l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESSS) une réévaluation des médicaments refusés. L'annonce d'aujourd'hui vient réparer une injustice envers les victimes du cancer du poumon », a ajouté Dominique Massie, directrice générale de l'Association pulmonaire du Québec.

« L'Association pulmonaire du Québec considère que l'ajout de deux traitements est un pas dans la bonne direction. Tant pour la lutte au cancer du poumon, qui demeure celui qui cause le plus de décès, que pour la lutte contre les préjugés envers les victimes de ce cancer qui demeure associé uniquement au tabagisme », a poursuivit Dominique Massie.

En avril dernier, Yves Bolduc affirmait que la valeur thérapeutique devait prédominer sur la valeur économique d'un médicament. La volonté exprimée alors par le ministre doit s'appliquer peu importe le type de cancer. La révision d'aujourd'hui ne doit pas être l'exception mais plutôt la norme. Rappelons que le dernier médicament contre le cancer du poumon à être remboursé au Québec a été approuvé en février 2006; il était plus que temps d'offrir de nouvelles options de traitements aux Québécois.

« L'Association pulmonaire du Québec salue également la proposition de l'INESSS qui invite le gouvernement à développer de nouveaux outils pour favoriser l'accès aux traitements innovateurs et permettre ainsi de combler le retard qu'accuse le Québec en matière d'oncologie », a ajouté Dominique Massie.

L'accès à des traitements de pointe et à des soins spécialisés devrait être un droit fondamental, peu importe le type de cancer. Un patient est en droit de connaître l'éventail des traitements qui s'offre à lui et son médecin devrait pouvoir opter pour celui qui sera le plus efficace pour prolonger la vie et en maintenir la qualité.

« Cette décision est encourageante, mais ne peut à elle seule combattre le stigma associé au cancer du poumon. Le gouvernement du Québec a le devoir de considérer équitablement tous les patients, tant au plan des traitements remboursés, que pour l'ensemble des programmes qui touchent l'oncologie. Au-delà de la plus élémentaire justice envers les patients, le gouvernement doit assumer un leadership dans la lutte à ces préjugés », a conclu Dominique Massie.

À propos de l'Association pulmonaire du Québec

Fondée en 1938, l'Association pulmonaire du Québec est le seul organisme sans but lucratif à promouvoir la santé respiratoire et prévenir les maladies pulmonaires par la recherche, l'éducation et les services. Elle vient en aide et défend tant les personnes atteintes que l'ensemble de la population québécoise.

SOURCE L'Association pulmonaire du Québec

Renseignements :

Dominique Massie
Directrice générale
Association pulmonaire du Québec
Tél. : 514 287-7400 poste 224 Courriel : 
dominique.massie@pq.poumon.ca

Profil de l'entreprise

L'Association pulmonaire du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.