De nouveaux rapports d'enquête décrivent l'importante étendue des activités de contrebande de cigarettes dans le monde et appuient la nécessité d'un traité solide pour combattre ce problème



    GENEVE, le 21 oct. /CNW/ - Voici une déclaration émise par Matthew L.
Myers, président de la campagne Tobacco-Free Kids :

    (Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20080918/CFTFKLOGO)

    Alors que les nations se réunissent aujourd'hui à Genève pour conclure un
traité international pour combattre la contrebande de cigarettes et d'autres
trafics illicites en rapport avec le tabac, une nouvelle série de rapports
d'enquête de journalistes souligne l'envergure de ce problème qui nuit à la
santé mondiale, finance le crime organisé et les organisations terroristes, et
coûte des milliards aux gouvernements en termes de revenus.
    Ces rapports d'enquête expliquent pourquoi la lutte contre le commerce
illicite des produits du tabac doit devenir une priorité internationale encore
plus urgente et pourquoi les nations doivent accomplir d'importants progrès
cette semaine pour parvenir à un accord sur un traité solide et efficace afin
de faire face à ce problème. Loin d'être une question obsolète, le trafic
illicite de cigarettes entraîne de graves conséquences pour la santé publique,
la sécurité nationale et les économies nationales.
    Les cigarettes, tout en étant un produit de consommation légale, sont le
produit de consommation faisant l'objet du plus vaste trafic de contrebande du
monde. Les experts estiment que la part du commerce illicite représente
environ 11 % de la vente mondiale de cigarettes, soit à peu près 600 milliards
de cigarettes par an, et coûte annuellement aux gouvernements plus de 40
milliards USD en termes de recettes fiscales.
    Conjointement aux négociations du traité, l'Association internationale
des journalistes d'investigation (International Consortium of Investigative
Journalists), un projet du Centre pour l'intégrité publique, a publié
aujourd'hui une série de rapports d'enquêtes qui décrivent le trafic illicite
de tabac comme une "affaire florissante" qui "s'étend des contrefacteurs
chinois aux usines illégales en Russie en passant par les réserves
amérindiennes dans l'Etat de New York et les seigneurs de la guerre au
Pakistan et en Afrique du Nord." Les rapports d'enquête, réalisés par des
journalistes provenant de 15 pays, éclairent sous un autre angle les acteurs
impliqués, notamment les syndicats du crime organisé et les groupes
terroristes, ainsi que les routes de la contrebande et les techniques
utilisées :

    
    -  Un rapport d'enquête décrit la façon dont un réseau d'usines de Russie
       et d'Europe de l'Est est responsable de l'équivalent d'un milliard de
       dollars de cigarettes vendues en contrebande en Europe sous le nom
       commercial de Jin Ling. Ces cigarettes n'ont aucune part de marché
       légale, ne font pas de publicité et semblent être fabriquées
       exclusivement pour le marché noir. Selon le rapport d'enquête, Jin
       Ling est "la première marque de cigarettes au monde conçue et
       fabriquée exclusivement pour le marché de la contrebande."

    -  Un autre rapport d'enquête décrit la manière dont les contrefacteurs
       chinois ont eu accès à des technologies leur permettant de reproduire
       les hologrammes protecteurs sur les paquets des principales marques de
       cigarettes occidentales; les Chinois sont devenus les plus gros
       fournisseurs au monde de cigarettes de contrefaçon, notamment en
       contrefaisant des marques telles que Marlboro et Newport. Chaque
       année, ces contrefacteurs produisent près de 200 milliards de
       cigarettes, lesquelles sont transportées jusqu'aux ports des quatre
       coins du monde et camouflées dans des conteneurs sensés contenir de la
       porcelaine, des jouets ou des meubles. L'un des plus importants
       réseaux de contrebande décrit dans le rapport d'enquête a introduit un
       milliard de cigarettes contrefaites en provenance de Chine aux
       Etats-Unis.

    -  Un troisième rapport d'enquête a dévoilé que Gallaher, le fabricant de
       cigarettes anglais, avait recouru à des distributeurs afin de faire
       passer d'énormes quantités de cigarettes dans les pays émergents, tout
       en ne disposant pas de véritable part de marché.

    -  Un autre rapport d'enquête explique la manière dont un contrebandier
       d'El Paso au Texas a organisé le trafic de plus d'un demi-milliard de
       cigarettes aux Etats-Unis, largement vendues dans les réserves
       amérindiennes.
    

    Cette semaine, des délégués provenant de 160 pays vont se réunir à Genève
pour le deuxième tour de négociations d'un traité international qui aura pour
objectif de combattre le commerce illicite de tabac. Ce traité sur le commerce
illicite sera négocié en tant que traité complémentaire, ou protocole, au
traité de lutte antitabac de l'Organisation mondiale de la Santé déjà
existant, à savoir la Convention-cadre pour la lutte antitabac (FCTC),
laquelle est devenue un instrument contraignant de droit international en
février 2005 et a été ratifiée par 160 pays. La FCTC oblige les nations
signataires à mettre en place des mesures dont l'efficacité dans la réduction
du tabagisme a fait ses preuves, notamment des taxes plus élevées sur le
tabac, l'interdiction de toutes les formes de publicité, de promotion et de
parrainage visant à encourager l'usage des produits du tabac, des espaces
publics et de travail sans fumée et de plus importantes mises en garde
relatives à la santé.
    Le commerce illicite de tabac contourne les politiques visant la
réduction du tabagisme, dont les taxes plus élevées sur le tabac, et encourage
la consommation de tabac, surtout chez les jeunes, en mettant à portée de
leurs portefeuilles des cigarettes moins onéreuses.
    Malheureusement, bien que considérablement atteints par le commerce
illicite de tabac, les Etats-Unis ne siègeront pas à la table de ces
négociations, car ils n'ont pas encore ratifié la FCTC. Cette non-ratification
équivaut à renoncer au leadership dans la lutte mondiale contre le tabagisme,
cause principale de décès évitable aux Etats-Unis et dans le monde.
    Le tabagisme a tué cent millions de personnes au 20e siècle et, si la
tendance actuelle se poursuit, il mettra fin aux jours d'un milliard de
personnes au 21e siècle, selon l'Organisation mondiale de la Santé. Le
tabagisme tue déjà 5,4 millions de personnes par an, et cette épidémie empire
particulièrement dans les pays en voie de développement où plus de 80 % des
décès causés par le tabac se produira dans les décennies à venir. En mettant
efficacement en oeuvre les mesures de contrôle exigées par la FCTC qui ont
fait leur preuve, en négociant et en mettant sur pied un traité solide contre
le commerce illicite afin de prévenir le sabordage de ces mesures, les nations
pourront freiner l'épidémie de tabagisme et sauver d'innombrables vies.

    Pour de plus amples renseignements :

    Rapports d'enquête de l'Association internationale des journalistes
d'investigation/Centre pour l'intégrité publique :

    www.publicintegrity.org/investigations/tobacco/

    Campagne Tobacco-Free Kids :

    http://tobaccofreecenter.org/resources/illicit_trade_smuggling/

    Alliance pour la Convention-cadre : http://www.fctc.org/

    Veuillez communiquer avec Marina Carter à Genève au +1-202-415-5973 pour
de plus amples renseignements ou pour arranger des entrevues avec des experts
au cours des négociations pour le traité contre le commerce illicite.

    La Campagne Tobacco-Free Kids est basée à Washington, DC, et mène la
lutte antitabac en se battant contre ses répercussions dévastatrices aux
Etats-Unis et à travers le monde. Faisant partie de l'Initiative Bloomberg
pour réduire le tabagisme (Bloomberg Initiative to Reduce Tobacco Use), la
campagne travaille avec des gouvernements et des organisations non
gouvernementales afin de promouvoir et de mettre en place des politiques
publiques visant à réduire le tabagisme. Visitez www.tobaccofreecenter.org.




Renseignements :

Renseignements: (Genève) Marina Carter, +1-202-415-5973, ou (Washington,
D.C.) Mark Hurley, +1-202-460-2679, tous deux de Campaign for Tobacco-Free
Kids; Site Internet: http://www.tobaccofreekids.org

Profil de l'entreprise

LA CAMPAGNE TOBACCO FREE-KIDS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.