De nombreux adolescents essaient les cigarillos



    La Société canadienne du cancer réclame l'interdiction des cigarillos
    aromatisés

    TORONTO, le 23 juin /CNW/ - La plus récente Enquête sur le tabagisme chez
les jeunes, qui a été publiée aujourd'hui, révèle qu'un grand nombre
d'adolescents font l'essai des cigarillos.
    "Ces résultats sont troublants, affirme Rob Cunningham, analyste
principal en matière de politiques, Société canadienne du cancer. L'attrait
des cigarillos sur les adolescents tient au fait qu'ils sont aromatisés aux
saveurs de fruit, de bonbon et de crème glacée. La Société canadienne du
cancer réclame une loi fédérale et provinciale qui permettra de freiner
l'usage de ces produits du tabac par les jeunes Canadiens, y compris
l'interdiction des cigarillos aromatisés."
    Les résultats démontrent que les élèves de la 10e à la 12e année fument
surtout des cigares et des cigarillos. Trente-cinq pour cent d'entre eux ont
avoué avoir essayé les cigares, les cigarillos et les petits cigares (39,5
pour cent étaient des garçons et 30 pour cent, des filles), alors que 48 pour
cent ont essayé la cigarette.
    "Les adolescents sont très vulnérables aux produits du tabac, dit M.
Cunningham. Il existe un risque que les cigarillos, qui peuvent entraîner une
dépendance égale à celle des cigarettes, constituent une porte d'entrée au
tabagisme pour des enfants qui, autrement, n'auraient jamais commencé à
fumer."
    Il ajoute qu'il est moins coûteux d'acheter des cigarillos que des
cigarettes, car ils sont vendus en plus petite quantité et qu'il est facile de
les acheter, étant donné qu'ils ne sont pas réglementés de la même façon. En
outre, les mises en garde contre les cigarillos sont beaucoup moins évidentes
et aucun avertissement relatif à la santé n'apparaît sur les cigarillos
emballés individuellement.
    Les résultats proviennent de l'Enquête sur le tabagisme chez les jeunes
2006-2007, publiée aujourd'hui par l'Université de Waterloo. Environ 71 000
élèves de la 5e à la 12e année de 467 écoles partout au Canada ont participé à
l'enquête au cours de l'année scolaire 2006-2007. L'enquête, financée par
Santé Canada, a été menée par le Centre de recherche sur le comportement et
d'évaluation des programmes (CRCEP) et des collaborateurs de chaque province.
Le CRCEP est un programme financé par la Société canadienne du cancer situé à
l'Université de Waterloo.
    Récemment, deux projets de loi d'initiative parlementaire ont vu le jour
en réponse à cette question. Le 16 juin, un projet de loi d'initiative
parlementaire a été déposé à la Chambre des communes visant l'interdiction des
cigarillos aromatisés et d'autres produits du tabac. Ce projet de loi fait
suite à un projet de loi présenté le 7 mai à l'assemblée législative de la
Nouvelle-Ecosse visant à interdire les cigarillos aromatisés.
    "Ces projets de loi constituent un pas de plus dans la bonne direction,
dit M. Cunningham. Avec un peu de chance, la mobilisation se poursuivra à
l'égard de cette question importante qui menace directement la santé des
adolescents."
    Les cigares et les cigarillos sont des rouleaux de tabac enveloppés d'une
feuille de tabac. Fumer le cigare et le cigarillo augmente le risque de cancer
de la bouche, de la gorge, du larynx, du poumon et de l'oesophage.
    Santé Canada signale que les ventes de cigarillos ont considérablement
augmenté au cours des cinq dernières années. En 2001, environ 50 000
cigarillos ont été vendus. En 2006, les ventes ont dépassé les 80 millions de
cigarillos.
    L'enquête démontre également que le déclin constant du tabagisme chez les
jeunes Canadiens de la 5e à la 9e année (soit d'environ 10 à 14 ans) au cours
des dernières années pourrait s'être arrêté.
    "Nous sommes également très préoccupés par le fait que l'importante
baisse du taux de tabagisme chez les jeunes pourrait être chose du passé,
mentionne M. Cunningham. Nous ne devons ménager aucun effort pour empêcher les
jeunes de commencer à fumer. Cela pourrait sauver des vies."
    Depuis 1994, l'Enquête sur le tabagisme chez les jeunes permet de
surveiller l'usage du tabac. Les résultats de l'enquête contribuent à
l'élaboration, à la mise en oeuvre et à l'évaluation des stratégies, des
politiques et des programmes de lutte contre le tabagisme à l'intention des
jeunes.
    L'enquête 2006-2007 peut être consultée dans son intégralité à l'adresse
http://www.yss.uwaterloo.ca/

    La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national à
caractère communautaire dont la mission est l'éradication du cancer et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Elle
est le plus important organisme de bienfaisance qui finance la recherche sur
le cancer au Canada. L'an dernier, la Société a versé plus de 49,5 millions de
dollars à des projets de recherche de pointe d'un bout à l'autre du pays. Pour
en savoir plus sur le cancer, consultez notre site Web à l'adresse
www.cancer.ca ou téléphonez à notre Service d'information sur le cancer, un
service gratuit et bilingue, au 1-888-939-3333.

    Renseignements généraux : UW researcher worried that youth survey finds
smoking rates may have flatlined, Université de Waterloo, le 23 juin 2008,  9
h 30.





Renseignements :

Renseignements: Rob Cunningham, Analyste principal des politiques,
Société canadienne du cancer, (613) 565-2522, poste 305; Alexa Giorgi,
Spécialiste des communications bilingue, (416) 934-5681

Profil de l'entreprise

Société canadienne du cancer (Bureau national)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.