De l'équipement de navigation défectueux et des repères visuels limités ont causé un accident aéronautique en novembre 2014 près de Whitney (Ontario)

RICHMOND HILL, ON, le 15 mars 2016 /CNW/ - Dans son rapport d'enquête (A14O0217) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé qu'une défectuosité du récepteur de radionavigation et une difficulté à maintenir le cap dans des conditions de repères visuels limités ont fait que le pilote d'un aéronef était perdu avant de percuter le relief à Whitney (Ontario). Les deux occupants ont été mortellement blessés.

Le 11 novembre 2014, à 18 h 3, heure normale de l'Est, un Cessna 150M avec deux personnes à bord a quitté l'aéroport Rockcliffe à Ottawa selon les règles de vol à vue de nuit, à destination de l'aéroport municipal de Toronto-Buttonville. À 20 h 25, le pilote a lancé un appel de détresse en indiquant qu'il était perdu et que le niveau de carburant de l'aéronef était bas. L'aéronef volait sous la couverture radar, et le contrôle du trafic aérien (ATC) a essayé d'aider le pilote à localiser un aéroport convenable. À 21 h 27, le pilote a envoyé un dernier message et le Cessna s'est écrasé au sol peu de temps après.

L'enquête a permis de déterminer que l'aéronef volait dans la noirceur, sous un couvert nuageux offrant peu de repères visuels, et survolait une région peu éclairée. Le pilote naviguait en se fiant uniquement sur le cap de l'aéronef et sur l'information fournie par un instrument de navigation embarqué (radiophare omnidirectionnel VHF [VOR]). Un composant à l'intérieur du récepteur s'était détérioré et avait surchauffé, et l'appareil affichait par intermittence de l'information erronée. Le pilote a communiqué cette information erronée à l'ATC, ce qui a entravé toute aide de la part de l'ATC. De plus, comme le pilote ne savait pas combien de carburant il restait à bord de l'aéronef, l'ATC a tenté de diriger le pilote vers l'aéroport éclairé le plus près de sa position apparente plutôt que vers un aéroport un peu plus éloigné, situé dans une zone plus densément peuplée et mieux éclairée.

Peu avant l'accident, le pilote a amorcé une descente contrôlée à faible pente, peut-être dans le but de continuer en vol à vue étant donné que les conditions météorologiques se détérioraient. Il s'en est suivi que l'aéronef s'est écrasé dans une zone densément boisée.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSS, Twitter (@TSBCanada), YouTube, Flickr et notre blogue.

 

SOURCE Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements : Bureau de la sécurité des transports du Canada, Relations avec les médias, 819-994-8053, media@tsb.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.bst.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.