De bonnes nouvelles mais le plan reste à faire



    QUEBEC, le 13 mars /CNW Telbec/ - Le budget, dévoilé aujourd'hui par le
gouvernement du Québec, contient quelques bonnes nouvelles pour les acteurs de
l'économie sociale à travers le Québec. Par contre, il reste encore des
efforts à faire pour la mise en place d'une stratégie globale de développement
de l'économie sociale permettant d'envoyer un message clair sur l'importance
de ce secteur dans l'économie québécoise.
    Parmi ces bonnes nouvelles, soulignons l'annonce d'un investissement de
132 millions de dollars pour la construction de 2000 logements sociaux,
permettant ainsi la poursuite du développement de logement coopératif et sans
but lucratif pour les familles, les aînés et les clientèles ayant des besoins
spéciaux. L'annonce également d'investissements pour la création de
20 000 nouvelles places en services de garde, notamment dans les Centres de la
petite enfance, et ce pour les quatre prochaines années, nous apparaît
satisfaisante.
    Mentionnons aussi l'augmentation des investissements dans les services de
maintien à domicile, un secteur d'activités regroupant une centaine
d'entreprises d'économie sociale oeuvrant dans toutes les régions du Québec et
créant plus de 7000 emplois. Tenant compte des pressions importantes que
subissent ces entreprises pour répondre aux besoins de leurs communautés, il
faudra s'assurer que ces investissements leur permettront de jouer pleinement
leur rôle auprès des aînés car l'absence d'une bonification du programme
d'exonération financière pour des services en aide domestique (PEFSAD)
inquiète le Chantier de l'économie sociale.
    L'annonce prochaine du Pacte pour l'emploi devrait contenir des mesures
favorables aux entreprises d'insertion et aux entreprises adaptées du Québec.
    Par ailleurs, la bonification du financement du Chantier de l'économie
sociale, prévue dans le budget, pour une période de cinq ans, constitue un
premier pas vers la reconnaissance de notre travail depuis une décennie de la
part du nouveau ministère responsable de l'économie sociale, le ministère des
Affaires municipales et des Régions.
    Cinquante millions de dollars sur cinq ans sont alloués au Ministère des
Affaires municipales et des Régions dans le but de lui permettre de soutenir
de nouveaux projets dans les MRC nécessitant une aide particulière en raison
de leur situation économique. Il faudra s'assurer qu'une enveloppe budgétaire
soit dédiée, à même ces fonds, aux entreprises d'économie sociale qui sont des
acteurs majeurs dans le développement de ces régions.
    Les entreprises d'économie sociale sont également très présentes dans les
milieux urbains. Au même titre que pour les entreprises en régions, il faudra
donc faire en sorte que les entreprises d'économie sociale de la Métropole, de
la Capitale-Nationale et des autres régions urbaines soient soutenues par des
enveloppes budgétaires leur étant spécifiquement dédiées.
    Si certaines nouvelles budgétaires réjouissent le Chantier de l'économie
sociale, force est de constater qu'il n'y a toujours pas de stratégie
gouvernementale globale pour le développement de l'économie sociale au Québec.
Par exemple, le soutien au réseautage et les outils spécifiques consacrés à
son développement dans des secteurs en pleine émergence, tels que le tourisme
social et la culture, ne sont pas encore au rendez-vous.
    Pourtant, le développement socio-économique de plusieurs régions et zones
urbaines s'appuient de plus en plus sur des initiatives d'économie sociale et
méritent une reconnaissance et un soutien clair. Le Chantier de l'économie
sociale entend travailler de concert avec le Ministère des Affaires
municipales et des Régions durant les prochaines semaines afin de garantir que
des mesures spécifiques dédiées au développement de l'économie sociale soient
mises de l'avant et qu'une manifestation claire d'encouragement soit lancée à
tous les acteurs de développement local et régional ainsi qu'à tous les
entrepreneurs en économie sociale. "L'ouverture exprimée par la Ministre des
Affaires Municipales et des régions, madame Nathalie Normandeau, de travailler
rapidement, en collaboration avec le Chantier, au développement d'un plan
d'action nous permet d'être optimistes face aux perspectives de développement
de l'économie sociale au Québec", a déclaré Nancy Neamtan,
présidente-directrice générale du Chantier de l'économie sociale.

    Le Chantier de l'économie sociale est une organisation autonome ayant
comme principaux mandats la promotion et le développement de l'économie
sociale au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des
promoteurs d'entreprises d'économie sociale (coopératives et organismes sans
but lucratif) oeuvrant dans de multiples secteurs d'activités (environnement,
services de proximité, communications, loisir, habitation, ressources
naturelles, enfance-famille, formation, financement, culture, etc.), des
représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement
local en milieux rural et urbain.




Renseignements :

Renseignements: Carole Lévesque, (514) 899-9916, poste 238, Chargée de
projets, Communications, Chantier de l'économie sociale

Profil de l'entreprise

Chantier de l'économie sociale

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS AU BUDGET DU QUEBEC 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.