D'après une étude de la Banque Scotia, les investisseurs canadiens se montrent plus prudents à l'égard de leurs placements



    
    -  Les Canadiens(*) sont très intéressés d'obtenir un deuxième avis sur
       leurs placements
    

    TORONTO, le 6 janv. /CNW/ - En raison de l'incertitude économique et de
la volatilité des marchés, un Canadien sur quatre se montre plus prudent dans
sa façon d'épargner et d'investir. C'est ce qui ressort d'une récente étude de
la Banque Scotia sur l'attitude des Canadiens vis-à-vis des placements et de
la retraite, compte tenu de la conjoncture économique actuelle. Les
investisseurs qui approchent de la retraite (âgés de 50 ans et plus), dont
plus du tiers a repoussé l'âge où ils prévoyaient cesser de travailler, sont
particulièrement prudents.
    "Vu le recul important des marchés boursiers mondiaux, je ne suis pas
surpris que la tolérance au risque des investisseurs retienne leur attention
et qu'ils s'intéressent beaucoup au positionnement de leurs portefeuilles afin
d'atteindre leurs objectifs à long terme", dit Gareth Watson, directeur et
conseiller principal en matière de titres chez ScotiaMcLeod. "Lorsque les
marchés sont à la baisse, c'est normal que les investisseurs deviennent plus
prudents en présence d'un niveau élevé de volatilité et d'incertitude."
    D'après l'étude de la Banque Scotia, 39 pour cent des Canadiens se
préoccupent davantage de leurs placements en raison de la conjoncture
économique. Cinquante-quatre pour cent des personnes interrogées se disent
intéressées à obtenir un deuxième avis sur leurs placements et 30 pour cent
l'ont déjà fait, en s'adressant à une institution financière avec laquelle
elles ne font habituellement pas affaires. En fait, 17 pour cent des personnes
interrogées ont suivi les recommandations du conseiller qui leur a donné un
deuxième avis.
    "La planification financière est une grande priorité pour bien des
Canadiens", dit M. Watson. "De la même façon qu'ils prennent n'importe quelle
décision importante, mieux vaut qu'ils aient plus d'une source de conseils à
ce sujet pour s'assurer que leurs décisions soient bien éclairées et pour
avoir l'esprit tranquille."
    D'après 40 pour cent des Canadiens, les conseillers financiers qui
travaillent dans les banques et les caisses populaires seront très en demande
cette année pour les aider à choisir et à gérer leurs placements.
    L'étude sur les placements de la Banque Scotia a été menée par la société
Harris/Décima, qui a effectué un sondage parmi les membres d'un panel en ligne
de Harris/Décima. (*) Pour être admissibles à faire partie de l'étude, les
personnes interrogées devaient être des décideurs en matière de placements et
détenir des économies/placements pour leur ménage respectif. Un total de 1 006
questionnaires en ligne ont été remplis par des membres du panel de
Harris/Décima, dont la sélection a été faite au hasard et parmi lesquels 701
personnes ont été admissibles à faire partie de l'étude en tant que décideurs
en matière de placements pour leur ménage avec des économies/placements. Les
participants ont répondu aux questions du 11 novembre 2008 au 17 novembre
2008. Après la tenue du sondage, les données recueillies ont été pondérées en
tenant compte de la région, de l'âge et du sexe de chaque participant.

    La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en
Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de
leur effectif de 69 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses sociétés
affiliées comptent environ 12,5 millions de clients dans quelque 50 pays.
Outre des services de banque d'investissement, la Banque Scotia offre une
gamme complète de produits et de services aux particuliers, aux petites et
moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes entreprises. L'actif de la Banque
Scotia s'établit à 508 milliards de dollars (au 31 octobre 2008). Les actions
de la Banque Scotia sont cotées en Bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS).
Pour en savoir davantage, consultez le site de la Banque à
www.banquescotia.com.




Renseignements :

Renseignements: Pour obtenir un complément d'information, adressez-vous
à l'une des personnes suivantes: Patty Stathokostas, Affaires publiques,
Banque Scotia, (416) 866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com; Dans les
Prairies, Deborah Spence, Affaires publiques, Banque Scotia, (403) 254-6830,
deborah.spence@scotiabank.com; En Colombie-Britannique, Michelle Cobb,
Affaires publiques, Banque Scotia, (778) 668-2995,
Michelle.Cobb@scotiabank.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.