D'après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic

La réussite thérapeutique repose sur la sensibilisation et la participation active des patients à l'élaboration d'un plan de traitement

TORONTO, le 10 janv. /CNW/ - Selon le rapport sur la douleur dévoilé aujourd'hui, pour les Canadiens aux prises avec une douleur chronique, la longue attente précédant l'établissement d'un diagnostic ne signifie pas nécessairement qu'un plan de traitement est imminent. 

Vingt et un pour cent des Canadiens qui souffrent de douleur chronique affirment avoir attendu plus de deux ans avant de recevoir un diagnostic, et seulement 54 % de ceux qui ont fait l'objet d'un diagnostic ont bénéficié d'un plan de traitement. Il n'est donc pas surprenant que près de la moitié (45 %) croient qu'il n'existe aucune solution thérapeutique permettant de soulager leur affection. 

Le rapport sur la douleur a été réalisé à la demande de la Coalition canadienne contre la douleur, avec le soutien de Pfizer Canada inc., afin d'explorer le long parcours des Canadiens souffrant de douleur chronique. Le rapport révèle notamment que 91 % des patients ayant un plan de traitement participent activement à l'élaboration de ce plan.

« Il est urgent que les Canadiens aux prises avec une douleur chronique s'informent sur leur affection, les solutions thérapeutiques qui s'offrent à eux et ce qu'il faut faire pour avoir une bonne conversation avec leur professionnel de la santé », explique le DJohn Clark, conseiller médical pour la Coalition canadienne contre la douleur et directeur médical des services de la douleur de Capital Health à Halifax.

« Il existe des solutions de traitement et de prise en charge. Lorsqu'on souffre de douleur chronique, la clé pour mieux vivre et pour se sentir productif consiste à s'armer d'information, à trouver du soutien et à collaborer avec son médecin et les autres professionnels de la santé pour mettre au point un plan de traitement qui nous convienne », d'ajouter le Dr Clark.

La douleur chronique peut être causée par une blessure ou une maladie, ou encore être le symptôme de nombreuses affections. Ces affections englobent la fibromyalgie, l'arthrite et la douleur neuropathique, qui touchent respectivement 1,2 million, 4,5 millions et 1 million de Canadiens. Plus de la moitié (56 %) des personnes vivant avec des symptômes de douleur chronique se disent frustrées de ne pas encore avoir trouvé de solution qui fonctionne, et 53 % d'entre elles trouvent qu'elles reçoivent de l'information contradictoire de la part des professionnels de la santé.

Cependant, lorsqu'on leur a posé la question, 67 % des répondants n'étaient pas certains du type de soutien ou de ressources qu'ils recherchent. Les 26 % de répondants qui avaient des suggestions ont indiqué qu'ils souhaitaient, entre autres choses, un accès plus rapide à un traitement, l'accès à des cliniques de prise en charge de la douleur et un meilleur accès aux spécialistes, aux généralistes et à d'autres médecins, ainsi que le remboursement accru des traitements de médecine douce.

Lynn Cooper, présidente de la Coalition canadienne contre la douleur, qui s'efforce d'améliorer la compréhension et la prise en charge de la douleur chronique, estime que le rapport sur la douleur comporte d'importants messages sur le traitement de la douleur.

« Tous les Canadiens ont besoin d'avoir accès à des ressources en santé qui donneront la priorité à la façon dont la douleur est diagnostiquée, traitée et prise en charge, affirme Mme Cooper. En attendant, plus de Canadiens aux prises avec une douleur ont besoin de connaître la mine d'information et les services de soutien dignes de confiance qui sont mis à leur disposition. Je sais par expérience qu'il y a des moyens d'atténuer la douleur et son impact sur notre vie, mais il faut savoir prendre sa santé en main », ajoute-t-elle.

Par exemple, le rapport sur la douleur révèle que, au cours des 12 derniers mois, parmi les personnes souffrant de douleur chronique, seulement 48 % ont consulté des sites Internet portant sur la santé ou sur leur affection, tels que canadianpaincoalition.ca, pour en apprendre davantage sur leur maladie et les stratégies de prise en charge de la douleur. À peine 15 % se tournent vers des groupes de patients en ligne. Et ce, en dépit du soutien et des ressources offerts dans ces groupes, notamment des conseils sur la façon de parler à un médecin de ses symptômes douloureux. Bien que la recherche médicale ait démontré que des thérapies complémentaires, telles que l'acupuncture et le massage, peuvent aider à soulager ou à atténuer la douleur, 30 % seulement des répondants ont dit utiliser les services d'un praticien en médecine douce.

Autres points saillants du rapport sur la douleur :

  • Lorsqu'on leur a demandé comment la douleur chronique affectait leur qualité de vie, 72 % des répondants ont dit que la douleur chronique avait un effet négatif sur leur qualité de vie en général. Parmi les sphères touchées, on compte :
    • les loisirs, les passe-temps, les activités sportives (77 %)
    • le travail ou l'emploi (60 %)
    • la situation économique (54 %)
    • les relations familiales (42 %)
  • 77 % considèrent qu'ils n'ont d'autre choix que de vivre avec leur douleur.

Méthodologie

Le rapport sur la douleur a été réalisé au moyen du panel en ligne de Léger Marketing entre le mercredi 13 octobre et le lundi 25 octobre 2010. Au total, 1717 entrevues ont été réalisées auprès de Canadiens âgés de 18 ans et plus. Parmi ces entrevues, 818 ont été menées auprès de personnes classées comme souffrant de douleur chronique et 899, auprès de personnes considérées comme ne souffrant pas de douleur chronique. Selon la taille de l'échantillon probabiliste, les marges d'erreur atteindraient : ± 2,4 % pour 1717 personnes; ± 3,4 % pour 818 personnes; et ± 3,3 % pour 899 personnes.

À propos de la Coalition canadienne contre la douleur
La Coalition canadienne contre la douleur (CCD) est LA voix des personnes aux prises avec des symptômes douloureux à l'échelle nationale. Incorporée en 2004 comme organisme à but non lucratif, la CCD réunit des groupes de patients, d'individus, de professionnels de la santé et de scientifiques cherchant de meilleures façons de traiter la douleur. La CCD préconise l'amélioration continue de la compréhension, de la prévention, du traitement et de la prise en charge de tous les types de douleur au Canada. Pour ce faire, elle met en œuvre des activités d'information et de sensibilisation sur la douleur, ainsi que des initiatives de défense des intérêts des patients. En 2004, la CCD a obtenu du Sénat la tenue de la Semaine nationale de la sensibilisation à la douleur. Pour plus de renseignements sur la CCD et ses programmes, notamment son centre de ressources, veuillez consulter le site Web au www.canadianpaincoalition.ca.

À propos de Pfizer au Canada
Pfizer Canada inc. est la filiale canadienne de Pfizer Inc., première entreprise biopharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer Canada inc. est l'un des plus importants investisseurs en recherche dans le domaine de la santé au pays. Notre gamme diversifiée de produits de soins de santé comprend des vaccins et des médicaments biologiques et conçus à partir de petites molécules, destinés aux humains et aux animaux, ainsi que des préparations nutritionnelles et beaucoup d'autres produits grand public parmi les plus populaires dans le monde. Tous les jours, les employés de Pfizer Canada travaillent au mieux-être des patients ainsi qu'à améliorer la prévention et le traitement des maladies les plus redoutables de notre époque. Nous mettons à profit la science et nos ressources mondiales pour améliorer la santé et le bien-être de la population canadienne, à toutes les étapes de la vie. Notre engagement se reflète dans tout ce que nous faisons - qu'il s'agisse d'initiatives de sensibilisation aux maladies, de partenariats communautaires ou de notre principe selon lequel il faut plus que des médicaments pour être vraiment en santé. Pour en apprendre davantage sur la philosophie et le programme Plus que des médicaments de Pfizer Canada, visitez le www.plusquedesmedicaments.ca. Pour obtenir plus d'information au sujet de Pfizer Canada, visitez le www.pfizer.ca.

SOURCE Canadian Pain Coalition

Renseignements :

Pour obtenir de plus amples renseignements concernant le rapport sur la douleur, ou pour fixer une entrevue avec Lynn Cooper, présidente de la Coalition canadienne contre la douleur, ou le DJohn Clark, conseiller médical auprès de la Coalition canadienne contre la douleur et directeur médical des services de la douleur de Capital Health à Halifax, veuillez communiquer avec :

Personnes-ressources 
Jennifer Fox
Thornley Fallis Communications
416-515-7517, poste 350
fox@thornleyfallis.ca

Deborah Knight
Thornley Fallis Communications
416-515-7517, poste 328
knight@thornleyfallis.ca

Profil de l'entreprise

Canadian Pain Coalition

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.