DANS LES LIGUES DE SPORTS PROFESSIONNELS, LES ÉQUIPES SONT SOUVENT LOIN DE JOUER À ARMES ÉGALES

OTTAWA, le 24 mai 2011 /CNW/ - Les succès remportés par certaines équipes des ligues majeures de sports professionnels en Amérique du Nord dépendent souvent de conditions sous-jacentes qui n'assurent pas toujours une égalité dans la compétitivité des franchises membres de ces ligues.

Dans une nouvelle publication de sa série Jouer dans les ligues majeures, le Conference Board du Canada analyse le concept d'égalité des chances dans des ligues telles que la Ligue nationale de hockey, la Ligue nationale de football, la National Basketball Association et la Ligue majeure de baseball. Dans ces publications précédentes, la série a en outre discuté de la situation de certains marchés, incluant ceux de Québec et de Winnipeg.

« Quand nous nous penchons sur une ligue donnée, nous voulons savoir si elle fait plus que proclamer son désir d'offrir à ses franchises une égalité de chances sur le plan de la compétitivité et des finances, a déclaré le coauteur Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef. Les passionnés de sports, qui ouvrent ardemment leur porte-monnaie - et leur cœur - à leur équipe favorite, devraient se rappeler que les conditions de compétitivité sous-jacentes n'offrent pas toujours les mêmes chances. »

Dans cette quatrième publication, intitulée La compétitivité dans les ligues de sports professionnels, le Conference Board distingue quatre éléments dans le concept d'égalité des chances :

  • Les plafonds salariaux - On applique habituellement des plafonds salariaux pour rétablir l'équilibre entre les franchises d'une ligue sur le plan des finances et de l'emprise sur le marché;
  • Le partage des recettes - La façon dont une ligue partage ses recettes en dit très long sur sa philosophie commerciale;
  • L'accès aux talents - Les quatre grandes ligues majeures de sports professionnels d'Amérique du Nord ont des modes de fonctionnement assez semblables - le repêchage pour les nouveaux joueurs et l'autonomie pour les joueurs qui ont atteint un certain niveau d'ancienneté;
  • Les facteurs spéciaux - Les ligues peuvent décider d'intervenir en cas de fluctuations des taux de change et de différences dans les niveaux d'imposition des franchises ou si d'autres circonstances influent sur leur compétitivité.

« En général, le concept d'égalité des chances est appliqué par la plupart des ligues quand il s'agit de l'accès aux talents, via le repêchage, à l'embauche de joueurs autonomes et à l'instauration de plafonds salariaux, a déclaré Glen Hodgson. Mais les propriétaires sont beaucoup moins susceptibles d'appliquer le concept quand il s'agit de partager les recettes. »

C'est la quatrième publication de la série Jouer dans les ligues majeures : Qu'est-ce qui fait le succès des équipes de sports professionnels au Canada?, qui continuera de paraître tout au long de 2011. La prochaine publication s'intéressera de plus près à la compétitivité des ligues nord-américaines.


SOURCE LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements :

Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél. : 613- 526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

Profil de l'entreprise

LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.