Dans la foulée de la campagne de prévention jeunesautravail.com - Le travail sous tension: c'est non!



    MONTREAL, le 19 mai /CNW Telbec/ - La CSST profite d'une de ses activités
de sensibilisation réunissant plus de 350 étudiants en électricité, pour
rendre publiques les conclusions d'un rapport d'enquête impliquant un apprenti
électricien à l'emploi de la compagnie Les Entreprises électriques Réal
Limoges inc. Le 7 mai 2008, le jeune apprenti a subi de graves blessures alors
qu'il effectuait des travaux sur un appareillage toujours sous tension à
l'ancienne biscuiterie Viau.
    La CSST rappelle aux employeurs l'obligation d'effectuer, hors tension,
tous les travaux électriques, lorsqu'il est techniquement possible de le
faire.

    Rappel des événements
    ---------------------

    Le jour de l'accident, le travailleur s'affaire, en compagnie d'un
collègue électricien, à connecter un câble électrique afin d'alimenter un
circuit temporaire pour le chauffage. Une fois le branchement complété, le
travailleur tente de replacer le couvercle supérieur du cabinet électrique
avec ses pinces. Malheureusement, le couvercle lui échappe et les pinces
entrent en contact avec la source de courant électrique située à l'arrière.
Une explosion se produit. Les vêtements du travailleur s'enflamment et il est
gravement brûlé sur une grande partie de son corps.

    Trois causes expliquent l'accident
    ----------------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir trois causes expliquant
l'accident. D'une part, le travail est effectué sur un appareillage toujours
sous tension. D'autre part, la méthode de travail pour insérer le câble
électrique est déficiente et rend la pose du couvercle difficile. Finalement,
il y a des lacunes importantes quant au contrôle de l'application des
directives de travail.
    La CSST exige une procédure de travail sécuritaire Le jour de l'accident,
la CSST a interdit tous les travaux dans la chambre électrique. De plus, la
CSST a exigé que l'employeur présente une méthode de travail écrite éliminant
tous les dangers d'électrocution possible.
    La CSST considère que l'employeur Les Entreprises électriques Réal
Limoges inc et le maître d'oeuvre, Design & Construction Giffel Québec inc.
ont agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence,
un constat d'infraction a été délivré à chacun d'eux. Pour ce type
d'infraction, l'amende peut varier de 5 000 $ à 20 000 $ pour une première
offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Prévenir les accidents
    ----------------------

    La CSST rappelle qu'afin de respecter les règles de sécurité, les travaux
sur des installations électriques et des machines doivent être effectués par
du personnel compétent et lorsque le courant est coupé et les sources
d'énergie cadenassées. Pour ce faire, une procédure de cadenassage doit être
mise en application.
    S'il s'avère impossible d'effectuer ces travaux hors tension, des mesures
de sécurité particulières doivent être prises pour empêcher que le travailleur
entre en contact direct avec les pièces sous tension, une procédure de travail
sous tension, des protecteurs isolants, des gants et des outils isolés.
    Au cours des dernières années, la CSST s'est adressée directement à tous
les employeurs des entreprises qui effectuent des travaux de nature électrique
pour les sensibiliser aux mesures de prévention à mettre en place.

    Des méthodes de travail plus sécuritaires
    -----------------------------------------

    Un comité de travail avec des représentants de ce milieu poursuit ses
travaux et un projet de recherche soutenu par l'Institut de recherche
Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail vient d'être amorcé. Enfin, la
Corporation des maîtres électriciens du Québec a publié un guide des pratiques
recommandées lors des travaux d'électricité : "Travailler hors tension !".

    Plan d'action jeunesse
    ----------------------

    Depuis 2001, la CSST met aussi en oeuvre un plan d'action jeunesse visant
à réduire les accidents du travail et à développer une culture de prévention
chez les futurs travailleurs et employeurs. A cet effet, ce printemps, la CSST
lance une importante campagne publicitaire pour rappeler aux employeurs
l'importance d'informer, de former et de superviser les jeunes et les nouveaux
travailleurs, dès leur embauche. La prévention, ça s'enseigne, ça s'apprend.
Pour en savoir plus, visitez le site Web au www.jeunesautravail.com.

    
    Source :  Julie Melançon
              Direction des communications et des relations publiques - CSST
              Tél. : 1 866-966-4705
              Cel. : 514 704-4366
    
    -%SU: LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Julie Melançon, Direction des communications et des
relations publiques - CSST, 1-866-966-4705, Cel.: (514) 704-4366

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.