Dalton McGuinty a toujours su pour le problème des frais accessoires



    Un document révèle que le Ministère a mis les Collèges en garde contre
    l'imposition des frais interdits en 2004

    TORONTO, le 4 sept. /CNW/ - Un mémoire obtenu dernièrement à la suite
d'une demande en vertu de la loi sur l'accès à l'information révèle que les
présidents des collèges communautaires de l'Ontario ont été mis en garde par
le ministère de la Formation et des Collèges et des Universités de ne pas
imposer des frais accessoires interdits pour l'amélioration de
l'infrastructure des immeubles et de la technologie de l'information ou les
services de soutien aux étudiants en juillet 2004.
    En juin dernier, une ancienne étudiante et un ancien étudiant ont
entrepris un recours collectif sans précédent de 200 millions de dollars
contre les 24 collèges publics de la province pour stopper la perception des
frais accessoires interdits et obtenir la compensation des étudiantes et
étudiants et des étudiantes et étudiants diplômés qui ont été forcés de payer
ces frais. Un juge responsable de la gestion de l'instance a été nommé pour
veiller à ce que le processus de certification se passe dans les règles et
l'avocat-conseil de la partie plaignante a présenté une demande par voie
d'affidavits la semaine dernière énonçant le plan des procédures.
    "Le ministre Bentley n'arrête pas de dire qu'il va réagir aux plaintes à
propos des frais interdits, mais c'est tout," dit Dan Roffey, plaignant.
"Notre poursuite ne pourrait être plus dans les règles et le gouvernement
réagit en ne disant rien et en restant les bras croisés pendant trois mois."
ajoute-t-il.
    Le ministre de la Formation, des Collèges et des Universités Chris Bently
a refusé à maintes reprises de s'exprimer à propos du fait que son Ministère
n'applique pas sa propre interdiction de percevoir des frais accessoires pour
financer des projets d'immobilisations ou de fonctionnement de base, les deux
étant déjà financés par les frais de scolarité perçus des étudiantes et
étudiants et les bourses gouvernementales directes.
    "Le gouvernement de l'Ontario n'est pas partie de cette poursuite, et le
ministre Bentley et le premier ministre McGuinty n'ont pas d'excuse pour se
terrer derrière les tribunaux," dit Doug Elliott, conseiller juridique de la
partie plaignante. "Il vaut mieux pour tout le monde que le premier ministre
fasse ce qu'il doit faire et stoppe la perception des frais interdits
maintenant, pour que cette étudiante et cet étudiant ne soient pas forcés de
traîner leurs collèges devant les tribunaux."
    Dans le cadre de la campagne non aux frais injustes, la Fédération
canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario a présenté un nouveau vidéoclip
de Dalton McGuinty sur YouTube.com aujourd'hui
(http://www.youtube.com/watch?v=2OBucccXqZE). On y voit le député
d'Ottawa-Sud en 1993 exiger que le gouvernement cesse de percevoir des frais
accessoires inappropriés pour les coûts d'exploitation, qu'il qualifie de
"moyen détourné pour hausser les frais de scolarité".
    "Cela fera quatorze ans cet automne que Dalton McGuinty a appris que les
frais accessoires sont des moyens détournés pour hausser les frais de
scolarité," déclare Jen Hassum, présidente de la Fédération canadienne des
étudiantes et étudiants-Ontario. "S'il ne fait pas cesser immédiatement la
perception des frais accessoires illégaux et ne fournit pas de financement de
remplacement adéquat aux collèges, il ne mérite pas le soutien des étudiantes
et étudiants et de leurs familles à la prochaine élection."

    La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario réunit plus
de 300 000 étudiantes et étudiants des collèges et universités membres de plus
de 35 syndicats étudiants dans la province.





Renseignements :

Renseignements: Jen Hassum, présidente de la FCEE-Ontario: (416)
925-3825 ou (416) 832-9073 (cell.); Joel Duff, organisateur de la
FCEE-Ontario: (416) 925-3825 ou (416) 301-5747 (cell.); Doug Elliott,
partenaire, Roy Elliott Kim O'Connor LLP: (416) 362-1989


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.