Curateur public - Qu'attend Monique Jérôme-Forget pour agir?



    QUEBEC, le 19 sept. /CNW Telbec/ - La présidente générale du Syndicat de
la fonction publique du Québec (SFPQ), Lucie Martineau, presse la présidente
du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, d'agir dans le dossier du
Curateur public. A cet égard, le quotidien La Presse nous apprenait hier que,
de l'aveu même de la curatrice, l'organisme peine à s'acquitter adéquatement
de sa mission, et ce, en raison d'un manque d'effectifs. Selon Mme Martineau,
la situation est particulièrement préoccupante compte tenu que les personnes
desservies par le Curateur public comptent parmi les plus vulnérables de notre
société.
    Alors que la curatrice, Diane Lavallée, chiffre à plus de 200 le nombre
d'effectifs supplémentaires nécessaires pour permettre au Curateur public de
réaliser pleinement ses mandats, le SFPQ rappelle que depuis 2004, tous les
ministères et organismes de la fonction publique sont soumis à la politique de
non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux qui quitte pour la retraite.
"Cette politique, imposée par la présidente du Conseil du trésor, met en péril
la capacité du Curateur public à rendre les services auxquels la population
est en droit de s'attendre. Les besoins sont grandissants et des milliers de
personnes sont pratiquement laissées à elles-mêmes. Qu'attend la présidente du
Conseil du trésor pour agir?" questionne Lucie Martineau.
    Alors que le Vérificateur général, le Protecteur du citoyen et le
Curateur public sonnent l'alarme depuis plusieurs années au regard du manque
d'effectifs dont dispose l'organisme chargé de la protection de citoyens
inaptes, le gouvernement libéral s'entête à réduire le nombre de personnes qui
y travaillent. En effet, le nombre de postes équivalent temps complet autorisé
par le Conseil du trésor est passé de 638 (2005-2006) à 610 pour l'année en
cours.
    Selon le SFPQ, un redressement de la situation s'impose. "Ce n'est
certainement pas en baissant les impôts que la société québécoise réussira à
s'acquitter adéquatement de ses responsabilités envers les plus démunis. Bien
au contraire, en privant les ministères et les organismes de la fonction
publique des ressources nécessaires à l'accomplissement de leurs missions,
c'est tout le filet de sécurité sociale québécois que le gouvernement Charest
met en péril", a conclu Lucie Martineau.




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Caron, Responsable des relations avec les
médias, (418) 623-2424, poste 338, Cell.: (418) 564-4150


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.