Culture et communications - La ministre Christine St-Pierre dresse un bilan positif



    QUEBEC, le 10 juill. /CNW Telbec/ - La ministre de la Culture, des
Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a dressé
aujourd'hui un bilan positif des actions de son gouvernement en matière de
culture et de communications. "Les gestes faits jusqu'à maintenant viennent
confirmer l'importance que le gouvernement Charest attache à favoriser
l'amélioration des conditions de vie des artistes, à faire de Montréal et de
Québec des pôles culturels d'envergure et à accroître l'accessibilité de la
culture en région", a déclaré la ministre.

    Un budget favorable

    La ministre Christine St-Pierre a d'abord tenu à rappeler les grandes
lignes du dernier budget dévoilé le 13 mars dernier. A cette occasion, une
enveloppe supplémentaire de 5 M$ a été dévolue au Conseil des arts et des
lettres du Québec (CALQ) pour le programme Placements Culture. Cette
bonification servira notamment à accueillir de nouvelles demandes dans le
cadre de ce programme, notamment pour répondre aux besoins des régions. Cette
somme porte à 25 M$ l'enveloppe dédiée à ce programme. Le gouvernement a
également annoncé une aide annuelle récurrente de 1 M$ pour bonifier
l'enveloppe de diffusion des arts de la scène. Cette somme permettra de mieux
accompagner les diffuseurs qui en ont le plus besoin en plus d'en accueillir
de nouveaux lorsque la desserte régionale le commandera.
    Par ailleurs, la somme de 300 000 $ accordée pour soutenir les sorties
culturelles des élèves dans les salles de spectacle est désormais inscrite de
façon récurrente dans le budget du Ministère. Afin de soutenir l'industrie du
livre et de l'édition, le budget de la Société de développement des
entreprises culturelles (SODEC) a vu ses crédits majorés de manière récurrente
de 1 M$. La Société s'est aussi vu attribuer une aide annuelle récurrente de
1 M $ pour financer le secteur des métiers d'art. Enfin, le budget a accordé
2 M $ à la SODEC pour le secteur de la musique et des variétés afin d'assurer
l'implantation de mesures liées à la numérisation, l'aide à la circulation de
spectacles ici et hors Québec, la promotion et la mise en marché. Enfin,
notons qu'une somme additionnelle et récurrente de 1 M$ a été octroyée aux
médias communautaires.

    Montréal et Québec : des pôles culturels d'envergure

    L'événement Rendez-vous novembre 2007 - Montréal métropole culturelle a
réuni l'automne dernier tous les acteurs de la société montréalaise autour
d'un objectif partagé et d'une vision commune. Le Rendez-vous a été l'occasion
de plusieurs engagements concrets du gouvernement du Québec, dont 40 M$ pour
la réalisation du Programme particulier d'urbanisme pour le secteur Place des
Arts du Quartier des spectacles, 57 M$ pour le renouvellement et la
bonification de l'Entente sur le développement culturel de Montréal et 3 M$
pour favoriser l'entrepreneuriat coopératif chez les artistes et créateurs de
la relève, sans compter l'augmentation récurrente de 6 M$ des budgets du CALQ,
qui profitera largement aux artistes de la communauté montréalaise. La
ministre St-Pierre a également annoncé la création d'un programme de bourses
pour les artistes et écrivains de la relève. Finalement, la ministre de
l'Education, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne, a annoncé les
grandes orientations qu'elle entend mettre en avant pour favoriser le
rapprochement de la culture et de l'éducation.
    Puis, en avril dernier, la ministre St-Pierre a annoncé la tenue de
Québec horizon culture, un événement majeur pour la capitale nationale,
proposé par le milieu de la culture et par les gens d'affaires, auxquels sont
fiers de s'associer la relève, les partenaires socio-économiques et la Ville
de Québec afin d'assurer le développement durable de la culture à Québec.
C'est donc en février 2009 que se déroulera cet événement d'importance présidé
par M. Robert Lepage.

    Plan québécois des infrastructures

    En novembre 2007, la ministre Christine St-Pierre a annoncé des
investissements de 885 M$ dans le secteur de la culture qui s'étaleront sur
les cinq prochaines années. Cette somme provient du Plan québécois des
infrastructures Des fondations pour réussir dévoilé le 11 octobre dernier.
Grâce à ces investissements, c'est un vaste chantier qui a été mis en branle
et qui permettra, à terme, d'avoir réalisé, dans toutes les régions du Québec,
la restauration de biens culturels, l'adaptation de lieux culturels aux
nouvelles pratiques et la mise aux normes d'équipements culturels. En tenant
compte de la participation de ses partenaires, l'accélération des
investissements dans les infrastructures culturelles générera des
investissements globaux évalués à 1,5 G$. Elle permettra au Ministère
d'accueillir un plus grand nombre de projets dans le cadre de ses programmes
courants.
    Signalons par ailleurs d'importants projets d'immobilisation qui ont été
annoncés par la ministre St-Pierre au cours des derniers mois. Mentionnons, à
titre d'exemple, une somme de 10 M$ concernant la création de la Maison du
festival de jazz, l'annonce de 6,2 M$ pour la rénovation du Centre culturel de
Drummondville, une aide financière de 4,4 M$ pour la construction de la
bibliothèque de l'arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, une subvention
de 3,5 M$ pour l'agrandissement et la rénovation du Musée de la Gaspésie et
une aide de 2,5 M$ pour l'agrandissement et le réaménagement de la
bibliothèque de Sainte-Thérèse.

    Aide financière destinée au réseau muséal québécois

    Une aide financière de quelque 7,4 M$ a été annoncée par la ministre
St-Pierre à 34 institutions muséales pour soutenir la réalisation,
l'actualisation ou le renouvellement d'expositions permanentes. Cette aide a
été accordée grâce au Fonds du patrimoine culturel québécois.

    Cinéma

    En février dernier, la ministre St-Pierre a annoncé le renouvellement des
ententes avec la Motion Picture Association of America (MPAA) et ses membres
portant sur la distribution de films destinés à la présentation en public et
la distribution de matériel vidéo pour usage domestique. L'entente qui
concerne la distribution de films destinés à la présentation en public permet
aux membres de la MPAA, en vertu de permis spéciaux délivrés par la Régie du
cinéma, de distribuer les films pour lesquels ils sont reconnus comme
producteurs ou détenteurs de droits mondiaux de distribution. L'autre entente,
qui porte sur la distribution de matériel vidéo pour usage domestique, permet
aux membres de la MPAA de distribuer au Québec le matériel en langue originale
anglaise pour lequel ils détiennent les droits de distribution aux Etats-Unis
et au Canada.
    Par ailleurs, des mesures visant à consolider et à développer l'industrie
du doublage de films au Québec ont été dévoilées en avril dernier. Ces
mesures, qui découlent des démarches de Me Roy L. Heenan auprès de tous les
intervenants et des grands studios américains, consistent à confier au Bureau
du cinéma et de la télévision du Québec un mandat de promotion et de
représentation de l'industrie québécoise du doublage. Le Conservatoire d'art
dramatique de Montréal a également reçu des crédits pour la modernisation de
ses équipements et l'augmentation de son offre de formation en doublage,
notamment en adaptation de dialogues.

    Entente de principe relative à TV5 Monde

    La ministre St-Pierre tient à rappeler que le Québec a joué un rôle
significatif dans les négociations au sujet de la modernisation de TV5 Monde.
L'accord intervenu au terme de ces pourparlers est issu d'une fructueuse
négociation entre la France et les gouvernements partenaires de TV5 et des
interventions du Québec et du Canada. Il permet de préserver les fondements et
les acquis de cet outil de rayonnement de la Francophonie, à savoir son
caractère multilatéral, son esprit coopératif, sa programmation diversifiée et
plurielle ainsi que son indépendance éditoriale.
    La ministre St-Pierre avait d'ailleurs obtenu, en décembre 2007, l'appui
unanime de l'Assemblée nationale dans une déclaration où elle réitérait
l'importance de TV5 Monde pour le rayonnement international de la production
télévisuelle du Québec. De plus, le premier ministre du Québec, M. Jean
Charest, était intervenu personnellement auprès du président de la France,
M. Nicolas Sarkozy, pour lui faire part des inquiétudes du Québec quant à
l'autonomie de cette chaîne que le Québec finance aux côtés de la France, de
la Belgique, de la Suisse et du gouvernement du Canada.
    L'entente conclue reconnaît l'autonomie de TV5 Monde par l'abandon du
projet de fusion des rédactions au sein du holding "Audiovisuel extérieur de
la France" qui regroupe Radio France International (RFI) et France 24. Elle
donne l'occasion aux experts en radiodiffusion de tous les pays partenaires
d'occuper des postes clés au sein de la chaîne. L'entente limite à 49 % la
proportion des actions pouvant être détenues par le même groupe dans TV5
Monde, ce qui empêche la chaîne de devenir une filiale du holding.
    Cet accord prévoit aussi qu'une plus grande place sur les ondes de TV5
Monde -pouvant atteindre 30 % - sera progressivement accordée aux émissions
provenant de la Francophonie, ouvrant ainsi la porte à une programmation
reflétant encore mieux la diversité culturelle francophone. De plus, l'entente
prévoit des rapprochements entre TV5 Monde et des chaînes membres du holding
français au chapitre de la distribution et de la commercialisation ainsi qu'en
recherche et développement notamment. Ces collaborations auront pour effet de
rendre TV5 Monde plus compétitive dans l'environnement médiatique mondial.

    Investissements en patrimoine religieux

    La ministre Christine St-Pierre a annoncé au printemps l'attribution
d'une enveloppe de 29,1 M$ au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour
financer la restauration d'édifices du patrimoine religieux ainsi que du
mobilier et des oeuvres d'art que ces édifices renferment. L'aide financière
attribuée au Conseil sera consacrée à des projets retenus par les tables de
concertation régionales régies par cet organisme.
    Par ailleurs, la ministre St-Pierre a dévoilé deux projets majeurs
d'immobilisation liés au patrimoine religieux. Un accord de principe à
l'attribution de 15 M$ a d'abord été annoncé pour la restauration et la mise
en valeur du monastère des Augustines, situé à Québec. Une somme de
6 817 900 $, répartie sur trois ans, a également été annoncée pour la
réalisation de travaux majeurs qui doivent être effectués à l'Oratoire
Saint-Joseph, notamment à la basilique, à la crypte et à l'orgue Beckerath,
l'un des plus grands instruments à traction mécanique au monde.

    Consultation publique sur le livre vert

    La ministre Christine St-Pierre a dressé un bilan positif de sa
consultation sur la révision de la Loi sur les biens culturels. Cet exercice
l'a conduite un peu partout au Québec pour présenter son livre vert, intitulé
Un regard neuf sur le patrimoine culturel, et entendre l'opinion de la
population.
    Du 18 février au 9 juin 2008, la ministre a présidé 15 séances de
consultation publique dans 12 villes différentes : Québec, Trois-Rivières,
Rouyn-Noranda, Saguenay, Montréal, Joliette, Saint-Jean-sur-Richelieu,
Sherbrooke, Rimouski, Laval, Gaspé et Gatineau. Au cours de ces séances,
147 personnes et organismes locaux, régionaux et nationaux ont pu présenter
publiquement leur mémoire.
    Au total, 202 mémoires ont été déposés au Ministère et 109 personnes ont
participé à la consultation sur le site Web. Des échanges privés ont également
eu lieu avec une dizaine d'organismes et, notamment, des représentants des
premières nations.

    Audiences du CRTC sur le changement de propriété de TQS et le
    renouvellement de ses licences

    Au début du mois de juin, la ministre Christine St-Pierre a défendu avec
vigueur, devant le CRTC, la diversité des voix dans le système de
radiodiffusion et a réitéré l'importance de l'information locale et régionale
pour une société démocratique. "A cette occasion, j'ai transmis la position du
gouvernement du Québec sur ces questions qui est également celle que partagent
les membres de l'Assemblée nationale qui adoptaient, le 23 avril dernier, une
motion unanime enjoignant au gouvernement du Québec d'exiger du CRTC le
maintien du service de nouvelles de TQS", avait souligné la ministre
St-Pierre.
    Dans son mémoire, Mme St-Pierre rappelait que la diversité des voix et
des sources d'information, l'accès des citoyens à une information locale et
régionale ainsi que la contribution des médias au développement de leur
communauté et à la vie démocratique sont des principes auxquels la société
québécoise est attachée. Elle souhaitait donc que le CRTC reconnaisse
l'information comme étant essentielle à une télévision généraliste et qu'il
tienne compte de la portée locale et régionale de cette information, ce qu'il
a fait dans sa décision rendue publique le 26 juin 2008.
    C'était la première fois qu'une ou un ministre du gouvernement du Québec
paraissait devant le CRTC.

    Missions à l'étranger

    En mai dernier, la ministre St-Pierre a effectué une mission au Festival
du film de Cannes, convaincue de l'importance de poursuivre la promotion de
notre cinéma et d'assurer son rayonnement à l'étranger. Elle y a notamment
rencontré la ministre de la Culture de la communauté française de Belgique,
Mme Fadila Laanan. On sait que le Québec et la Wallonie-Bruxelles maintiennent
des liens de coopération depuis bientôt 25 ans.
    -%SU: CLT
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Valérie Rodrigue, Attachée de presse, Cabinet de la
ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (418)
380-2310

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE LA CULTURE, DES COMMUNICATIONS ET DE LA CONDITION FEMININE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.