CSQ - Vote sur le budget du Québec - Les services publics demeurent les grands perdants



    GATINEAU, le 1er juin /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) réitère son insatisfaction à l'égard du dernier budget et de l'entente
survenue entre le gouvernement et le deuxième parti d'opposition. "Nous
considérons que les services publics demeurent les grands perdants des
dernières tractations qui ont eu cours entre le gouvernement et le Parti
Québécois puisque les baisses d'impôts sont toujours au rendez-vous", de
souligner le président de la CSQ, Réjean Parent.
    La Centrale syndicale maintient que le gouvernement n'a pas entendu le
message de la population selon lequel elle ne souhaitait pas de baisses
d'impôts et qu'elle voulait plutôt que les sommes d'argent reçues du
gouvernement fédéral servent à insuffler un peu d'oxygène dans les services
publics. "Nous savons parfaitement que les 700 millions de dollars provenant
des transferts fédéraux ajoutés aux 111 millions du Parti Québécois auraient
fait la différence a bien des endroits", de signifier le président.
    La CSQ approuve la hausse de l'impôt sur le revenu pour les institutions
financières et pétrolières qui servira à financer ses maigres dépenses
supplémentaires. Après le gigantesque cadeau accordé à ces entreprises par la
baisse injustifiée de leur taxe sur le capital, cette légère contribution
supplémentaire n'affectera en rien les profits records qu'elle engrange année
après année. "Nous apprécions que la ministre ouvre cette voie et nous
espérons qu'elle l'explorera plus profondément dans les prochaines années",
d'affirmer Réjean Parent.
    Pour la CSQ, il est clair que les nouveaux investissements disponibles en
éducation, en santé et pour les régions-ressources sont les bienvenus, mais
nettement insuffisants puisque les besoins, clairement démontrés, sont
immenses. Elle souhaite également qu'il s'agisse d'argent neuf qui sera
utilisé à bon escient. "Nous avons de forts doutes concernant cette nouvelle
promesse d'investissements puisqu'à la suite de plusieurs annonces
gouvernementales, il nous est impossible de percevoir et de savoir de façon
concrète comment tout cela s'est réellement matérialisé sur le terrain", de
dire Réjean Parent.
    D'autre part, la CSQ salue la décision des partis d'opposition de voter
contre le budget puisqu'il ne correspond pas aux volontés de la population.
Elle s'explique mal toutefois l'absence de l'ADQ aux débats des derniers jours
et trouve immature cette attitude désinvolte en ce qui a trait aux affaires
parlementaires alors que ce parti représente le tiers des citoyennes et des
citoyens du Québec.
    "Nous vivons aujourd'hui un moment noir de notre démocratie puisque nos
représentantes et représentants refusent d'écouter le message de leurs
citoyennes et de leurs citoyens selon lequel ils auraient souhaité des
investissements dans les services publics plutôt que des baisses d'impôts", de
conclure Réjean Parent.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente plus de
175 000 membres, dont 120 000 dans le secteur public, la grande majorité
travaillant dans le domaine de l'éducation. Elle est présente dans les
secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, des
loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, cell.:
(514) 235-5082


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.