Croissance économique anémique au Québec - « Les députés libéraux auraient été gênés d'applaudir M. Couillard en chambre aujourd'hui » - François Legault

QUÉBEC, le 15 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Au premier jour de la rentrée parlementaire, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de l'Assomption, François Legault, constate que les réponses en chambre du premier ministre n'ont rien pour rassurer les Québécois sur la croissance anémique de l'économie québécoise depuis l'élection du gouvernement libéral.

Le chef de la CAQ a rappelé qu'en mars dernier, le ministre des Finances présentait pourtant un budget dans lequel il prévoyait une croissance économique de 2 % pour cette année. « C'est une bonne chose pour les députés libéraux de ne plus avoir le droit d'applaudir le premier ministre lorsqu'il répond aux questions en économie. Ça devenait de plus en plus gênant pour eux », déclare-t-il.

« Cela fait des mois que je demande au premier ministre d'expliquer comment il compte respecter sa propre prévision initiale, mais c'est dorénavant une évidence pour tous : il ne sera pas capable d'honorer sa parole. La réalité, c'est que notre croissance économique est anémique. Avec seulement 0,3 % de croissance en 17 mois, le Québec fait du surplace et pour le premier ministre, il n'y a pas péril en la demeure », déplore François Legault, en ajoutant que l'Institut de la statistique du Québec a rapporté une baisse du PIB pour un quatrième mois consécutif en mai. 

Au cours de l'été, pratiquement toutes les institutions bancaires ont révisé leurs propres prévisions de croissance à la baisse, rappelle le chef caquiste. Par exemple, la Banque TD prévoit dorénavant une croissance de 1,7 % cette année, comparativement à ce qu'elle avançait en avril, soit 2,2 %. Desjardins, quant à elle, anticipe une croissance de 1,3 %, un manque de plus de 2 G$ en croissance économique par rapport à ce qu'avait initialement prévu le gouvernement.

« C'est simple : tous les signaux sont au rouge. Tous ces chiffres démontrent qu'il sera impossible de financer nos services en santé et en éducation, puis de réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne, si le gouvernement n'est même pas en mesure d'assurer une croissance économique plus forte », souligne M. Legault.

François Legault somme le premier ministre de déposer dans les plus brefs délais un plan de croissance et de relance économique agressif. Si rien n'est fait pour attirer les investissements privés et forcer la création d'emplois de qualité, le fossé entre le Québec et le reste du Canada est voué à se creuser davantage. « Philippe Couillard doit passer à la vitesse supérieure. Un an et demi après son élection, l'inaction du gouvernement freine notre économie et un sérieux coup de barre doit être donné afin de redonner aux Québécois le goût de croire en leur avenir », de conclure le chef de la CAQ.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.