Crise forestière - LE GOUVERNEMENT DOIT ETABLIR UNE REDEVANCE POUR LE BOIS A PATE



    QUEBEC, le 20 sept. /CNW Telbec/ - La chef du Parti Québécois,
Pauline Marois, et la députée de Rouyn-Noranda/Témiscamingue et porte-parole
du Parti Québécois en matière de forêt et de mines, Johanne Morasse, appuient
la demande des travailleurs du secteur forestier afin d'établir une redevance
spécifique pour le bois à pâte.
    "En ajustant la redevance pour le prix des copeaux, qui est le plus élevé
en Amérique du Nord, le gouvernement du Québec pourrait contribuer à sauver
des emplois dans le secteur des pâtes. C'est une mesure simple et efficace qui
apporterait un peu d'air frais à l'industrie et aux travailleurs qui en ont
bien besoin. Dans l'état actuel de la crise, je dirais même que cela
s'impose", a déclaré Pauline Marois, rappelant que déjà, actuellement, c'est
plus de 20 000 travailleurs québécois, tant en usines qu'en forêt, qui sont
sans emploi. "Le gouvernement a le devoir de prendre les moyens pour que la
liste ne s'allonge pas", a-t-elle ajouté.
    "Un appui pour une redevance pour le bois à pâte, jumelée aux mesures que
nous avons proposées la semaine dernière constituent des solutions concrètes à
une crise qui affecte durement l'économie et les familles du Québec", a
poursuivi Pauline Marois.
    Pour sa part, la députée Johanne Morasse se demande où se cache le
ministre Claude Béchard. "Très friand des caméras et des micros, il est
invisible alors que les travailleurs et les industries le réclament. Faut-il y
voir un signe que le gouvernement Charest ne considère plus la crise
forestière comme un enjeu important pour la survie de nos régions?
Qu'arrive-t-il avec le rapport Coulombe? A-t-il été tabletté avec le ministre?
Actuellement, les régions s'inquiètent avec raison pour la prochaine réduction
des volumes de coupe. Le ministre Béchard va-t-il commettre la même erreur
qu'en avril 2005 en diminuant le volume sans mesures d'atténuation?", se
demande Johanne Morasse.
    "Les propositions que nous faisons ont l'avantage de porter des fruits à
court et moyen termes. C'est nettement mieux que celle de l'ADQ qui consiste
en une corvée de reboisement. Reboiser, c'est une bonne idée mais ça ne
donnera de l'ouvrage aux travailleurs que dans 25 ans alors que c'est
aujourd'hui qu'ils en ont besoin", a conclu la chef du Parti Québécois,
Pauline Marois.
    -%SU: RNT,LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.