Crise du logement au Nunavik - L'ABSENCE D'ENGAGEMENT DU MINISTRE PIERRE CORBEIL A REGLER LE PROBLEME EST INACCEPTABLE



    QUEBEC, le 23 janv. /CNW Telbec/ - Le député de Vachon et porte-parole de
l'opposition officielle en matière de relations avec les Premières Nations,
Camil Bouchard, demande au gouvernement Charest de prendre ses responsabilités
et de régler le problème de logement des communautés du Nunavik.
    "Selon les données mêmes de l'administration Kativik, données qui n'ont
pas été contredites par le gouvernement du Québec, il manque précisément 915
logements au Nunavik. Cela a des conséquences désastreuses sur la qualité de
vie des familles, sur leur santé physique et mentale", a déclaré Camil
Bouchard.
    "La crise du logement chez les Inuits du Nunavik demande une action
énergique et ciblée de la part du gouvernement. Hier, en entrevue à
Radio-Canada, le ministre des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, a refusé
de s'engager à régler le problème. S'il ne veut pas s'en occuper, libre à lui,
mais pendant ce temps des gens vivent dans la misère. Que la ministre
responsable du logement, Nathalie Normandeau, s'en charge et qu'elle
intervienne avec vigueur auprès du gouvernement fédéral pour que les sommes
nécessaires apparaissent au prochain budget fédéral", a poursuivi le député de
Vachon.
    M. Bouchard rappelle que la Commission des droits de la personne et de la
jeunesse, dans un rapport déposé en 2007, identifiait le surpeuplement des
logements comme un des principaux facteurs responsables de la maltraitance
envers les enfants. La commission soulignait que l'entente intervenue entre le
Québec, le fédéral et la société Makivik en 2005, et qui prévoyait la
construction de 275 logements sur cinq ans, "représente, annuellement, un
ajout d'une cinquantaine de logements, soit à peine 11 % des besoins. A cet
égard, la DPJ de la Baie d'Hudson estime que l'entente ne présente aucune
amélioration de la situation, si ce n'est qu'elle permet de maintenir le statu
quo".
    La commission demandait "que le ministre responsable des Affaires
autochtones et la Société Makivik, en collaboration avec le gouvernement
fédéral, offrent des solutions immédiates et adaptées au problème de logement,
axées sur le droit des enfants d'être protégés".
    "Ca fait deux ans que le gouvernement a en main ce rapport, il est plus
que temps qu'il prenne cette situation au sérieux et s'engage à respecter le
droit de ces enfants et de leurs parents à un logement adéquat", a conclu
Camil Bouchard.
    -%SU: CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.