Crise des transports : 1,5 milliard $ dort à Québec malgré des besoins criants en transports collectifs

MONTRÉAL, le 26 sept. 2011 /CNW Telbec/ - C'est avec consternation que TRANSIT, l'Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec, a appris que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dans ses coffres 1,545 milliard $ à consacrer aux mesures de transports collectifs pour l'année en cours qu'il pense ne pas pouvoir complètement dépenser alors que les besoins sont criants.

C'est le MTQ qui a admis ce fait lors d'un Forum sur l'état des infrastructures de transport organisé par le Conseil du Patronat le 15 septembre dernier à Montréal.

« Il y a d'un côté de l'argent disponible et de l'autre des besoins urgents à combler. La situation est grave et demande des actions rapides! Que le gouvernement libère l'argent pour ce qui est réalisable tout de suite au lieu d'attendre et de faire attendre les Québécois », réclame Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville.

« Avec cet argent, on peut commander les 250 autobus et les 200 kilomètres de voies réservées dont nous avons besoin d'ici les trois prochaines années, comme mesures de mitigations aux travaux routiers dans la région métropolitaine. On peut autoriser la phase 1 du train de l'est, accélérer le projet Pie IX qui traîne depuis des années, ouvrir des stationnements incitatifs, accélérer le Rapibus de Gatineau et démarrer le plan de mobilité durable de Québec » affirme Florence Junca-Adenot, professeur au département d'études urbaines à l'UQAM et directrice du Forum Urba 2015. Pour TRANSIT, des mesures à court terme sont nécessaires et les investissements à long terme ne doivent pas non plus être retardés. Notamment, il faut planifier dès maintenant les mesures de transports collectifs qui supporteront la mobilité des citoyens de la Rive-Sud pour le grand chantier à venir du pont Champlain.

« Alors que les chantiers routiers se multiplient, que les métros, les trains, les autobus et les stationnements incitatifs dans la région de Montréal débordent, que les infrastructures de transports collectifs se dégradent, le MTQ doit autoriser les projets le plus rapidement possible afin d'éviter que le sud du Québec soit complètement paralysé » conclut Coralie Deny, directrice du Conseil régional de l'environnement de Montréal.

Pour obtenir la présentation du MTQ  et en savoir plus sur TRANSIT, visitez le www.transitquebec.org

SOURCE CONSEIL REGIONAL DE L'ENVIRONNEMENT DE MONTREAL

Renseignements :

Leïla Copti
COPTICOM
514.661.6134

Profil de l'entreprise

CONSEIL REGIONAL DE L'ENVIRONNEMENT DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme

NOUVELLES - ENVIRONNEMENT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.