Crise dans les trains de banlieue - EST-CE QUE JULIE BOULET PREND LE PARTI DE JOEL GAUTHIER OU CELUI DES USAGERS?



    QUEBEC, le 19 févr. /CNW Telbec/ - Le député de Verchères et porte-parole
de l'opposition officielle en matière de transport, Stéphane Bergeron, s'est
dit surpris de lire ce matin dans le quotidien La Presse la réaction du
cabinet de la ministre des Transports, Julie Boulet, qui rejette l'idée que la
Commission des transports et de l'environnement de l'Assemblée nationale se
dote d'un mandat de surveillance sur l'Agence métropolitaine de transport
(AMT).
    "En rejetant comme elle l'a fait l'idée d'un mandat de surveillance de
l'AMT par l'Assemblée nationale, la ministre Boulet rejette le principe même
d'une plus grande transparence et vient de s'ingérer dans l'indépendance des
travaux des commissions parlementaires, ce qui est totalement inadmissible.
Qui plus est, elle confirme sa préférence pour le parti de Joel Gauthier et
non celui des usagers. C'est un très mauvais signal, d'abord pour les milliers
d'usagers des trains de banlieue, mais aussi pour les intervenants et élus
municipaux avec lesquels M. Gauthier a choisi la voie de la confrontation
plutôt que de remplir son mandat de rassembleur", a déclaré Stéphane Bergeron.
    Le Parti Québécois réitère que les usagers méritent de meilleures
explications du PDG de l'AMT qui n'a pas su gérer la croissance de la demande.
"Le service est tellement inefficace que les usagers sont en furie, à tel
point que plusieurs en sont de nouveau venus à préférer leur voiture au train,
alors qu'il aurait fallu se réjouir de la hausse accrue de l'utilisation des
transports en commun", a dénoncé M. Bergeron.
    Le porte-parole de l'opposition officielle se demande si les députés
libéraux membres de la Commission des transports et de l'environnement que
sont Charlotte L'Ecuyer (Pontiac) Marc Carrière (Chapleau), Lucie Charlesbois
(Soulanges), Jean-Paul Diamond (Maskinongé), Patrick Huot (Vanier), Guy
Ouellette (Chomedey) et Pierre Reid (Orford) ont l'indépendance requise pour
prendre une décision éclairée, après une telle ingérence de la ministre. "Les
usagers des trains de banlieue peuvent-ils espérer un peu de support de la
part des élus libéraux? Il ne faudrait tout de même pas qu'on refuse un tel
mandat de surveillance parce que le PDG de l'AMT est l'ancien directeur
général du Parti libéral du Québec", a conclu Stéphane Bergeron.
    -%SU: CPN,TRN
    -%RE: 40,65,67,66,68




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.