Création d'un fonds en fiducie pour le développement communautaire: "Un outil qui doit être mis rapidement au service de la mutation du secteur manufacturier" déclare Jean-Luc Trahan, président-directeur général des Manufacturiers et Exportateurs du Québec



    MONTREAL, le 10 janv. /CNW Telbec/ - Le président-directeur général de
l'association des Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), Jean-Luc
Trahan, accueille favorablement la création du Fonds en fiducie pour le
développement communautaire, annoncée plus tôt aujourd'hui par le Premier
ministre du Canada, Stephen Harper.
    Compte tenu de la hausse ultra-rapide du dollar canadien, des coûts
d'énergie élevés et toujours en progression, ainsi que de la concurrence
accrue provenant de nouvelles puissances manufacturières internationales, la
conjoncture des secteurs manufacturiers québécois et canadiens est fort
préoccupante. "Dans ce contexte, toutes mesures visant à aider le secteur
manufacturier, les entreprises et ses travailleurs sont les bienvenues. Le
Fonds pour le développement communautaire a le mérite d'être flexible ce qui
permettra à plusieurs collectivités de pouvoir trouver une source d'aide pour
s'ajuster à la situation difficile qui les affligent ", de déclarer Jean-Luc
Trahan.
    "Le gouvernement fédéral reconnaît la mutation à laquelle est confrontée
l'industrie manufacturière canadienne, mais reconnaît-il la gravité de la
situation ? La création du Fonds pour le développement communautaire est une
bonne nouvelle pour les collectivités mono-industrielles québécoises et
canadiennes qui sont aux prises avec une conjoncture fluctuante et hautement
concurrentielle", a indiqué le président-directeur général des MEQ. "Le
gouvernement du Québec a proposé un plan intégré au manufacturiers
exportateurs québécois. Le gouvernement fédéral doit s'en inspirer et annoncer
dans les meilleurs délais d'autres initiatives destinées aux secteurs
manufacturier et de l'exportation, car les besoins des entreprises dépassent
les frontières des collectivités mono-industrielles", a poursuivi Jean-Luc
Trahan.
    "Les manufacturiers et exportateurs ont immédiatement besoin d'un appui
concret du gouvernement fédéral. Cet appui doit les aider à conjuguer avec un
dollar fort ainsi qu'avec des coûts énergétiques élevés. Afin de s'adapter à
la concurrence internationale, des mesures devraient aussi être introduites
afin de stimuler l'investissement et accroître la productivité des entreprises
manufacturières. Finalement, l'aide fédérale doit s'appliquer selon
l'importance relative des secteurs manufacturiers des provinces", de conclure
Jean-Luc Trahan.

    A propos des MEQ

    L'association des Manufacturiers et Exportateurs du Québec a pour mission
de stimuler la compétitivité de l'industrie et la croissance de ses
exportations. Le secteur manufacturier constitue le plus important secteur
d'activité économique au Québec avec 10 000 sociétés qui représentent 20% du
PIB au Québec et emploie près de 550 000 personnes. L'industrie est
responsable de 75% des activités de recherche et développement privées et de
86% des exportations québécoises.




Renseignements :

Renseignements: Robert Davis, Vice-président, Affaires publiques,
Recherche et Analyse MEQ, (514) 866-7774 (2110), robert.davis@meq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.