Création de la réserve de parc national Assinica : un premier test pour le Plan Nord

MONTRÉAL, le 17 mai /CNW Telbec/ - L'Initiative boréale canadienne salue l'annonce faite aujourd'hui à Ouje-Bougoumou de la création de la réserve de parc national Assinica en territoire Cri et invite le gouvernement du Québec à poursuivre la planification de la conservation de cette région en bonifiant son projet  et en y incluant les autres propositions  déposées aux autorités gouvernementales par les communautés Cries et l'Administration régionale Crie.

L'annonce de la création du parc Assinica arrive au terme de longues négociations entamées en 2002 sous la Paix des Braves. Bien que l'IBC accueille favorablement l'initiative de créer ce parc en région boréale, de surcroit en territoire autochtone, l'organisme soutient toutefois qu'une planification régionale intégrée sous le leadership des autochtones, plutôt que des décisions au cas par cas , est essentielle pour atteindre les objectifs de conservation du Plan Nord.

« Si, tel qu'affirmé dans le document du Plan Nord dévoilé la semaine dernière, il est essentiel que la mise en œuvre du Plan Nord permette de répondre aux préoccupations des Autochtones, le gouvernement aura l'occasion de démontrer la réelle portée de son plan en répondant positivement à l'ensemble des propositions d'aires protégées développées par les Cris et en initiant en partenariat avec ces derniers la planification écologique et l'aménagement intégré de tout le territoire » mentionne Suzann Méthot, directrice régionale au Québec de l'Initiative boréale canadienne

L'IBC reconnaît que l'annonce d'un accord futur qui prévoira entre autre de confier aux Cris la gestion du parc et l'inclusion d'autres secteurs en vue d'éventuels agrandissements représentent des éléments significatifs tant pour le respect du leadership des Cris sur leur territoire que pour la mise en œuvre d'une planification écologique de la région.

L'intégration de l'ensemble des propositions cries permettrait de protéger la rivière Broadback, le lac Evans et les dernières forêts intactes de la région en plus d'assurer la protection du caribou forestier, une espèce vulnérable qui requiert une grande aire protégée pour assurer son maintien sur plus ou moins 10 000 km2 - une protection caduque si on s'en tient aux 3193 km2 proposés aujourd'hui. Soulignons également que la rivière Broadback représente une occasion de sauvegarder une des dernières grandes rivières vierges du territoire Eeyou Istchee déjà lourdement impacté par les grands ouvrages hydroélectriques.

À propos de l'Initiative boréale canadienne
Créée en 2003, l'Initiative boréale canadienne (IBC) est un organisme sans but lucratif voué à la protection et à l'exploitation responsable de la forêt boréale canadienne. L'organisation réunit divers partenaires dans le but de créer de nouvelles solutions pour la conservation de la forêt boréale. Elle agit à titre de catalyseur en appuyant divers efforts sur le terrain, dans l'ensemble de la région boréale, déployés par les gouvernements, l'industrie, les nations autochtones, des organismes de conservation, les grands détaillants, des institutions financières et des scientifiques.

SOURCE Initiative boréale canadienne

Renseignements :

Suzann Méthot, Directrice régionale - Québec, IBC
(514) 792-1843
smethot@borealcanada.ca

Profil de l'entreprise

Initiative boréale canadienne

Renseignements sur cet organisme

NOUVELLES - ENVIRONNEMENT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.