Création de la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec - Les ministres Zakaïb et Lisée s'en réjouissent et confirment l'appui du gouvernement du Québec

MONTRÉAL, le 21 oct. 2013 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, et le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et ministre responsable de la région de Montréal, M. Jean-François Lisée, saluent la constitution de la nouvelle Grappe industrielle de l'aluminium du Québec, confirmée aujourd'hui lors de la première Assemblée générale annuelle de ce regroupement. Cette alliance stratégique réunissant les acteurs du milieu a la particularité d'être une grappe industrielle nationale, qui favorisera une synergie profitable entre les grandes entreprises productrices d'aluminium situées dans les régions, celles de la transformation, les fournisseurs, les utilisateurs en provenance de différents secteurs ainsi que les multiples partenaires institutionnels, dont les universités et les centres de recherche. Le modèle québécois des grappes industrielles a fait ses preuves et jouit d'une reconnaissance à l'international.

« Nous avons su tirer profit de notre capacité unique de conjuguer compétitivité, coopération et créativité pour favoriser la croissance des secteurs phares de notre économie. Le Québec, reconnu comme l'un des chefs de file mondiaux de l'industrie de l'aluminium, bénéficiera de la synergie découlant de cette alliance stratégique entre les différents acteurs du domaine », a soutenu la ministre Zakaïb.

« Nous avons le privilège de pouvoir compter, au Québec, sur des entreprises performantes et prometteuses qui diversifient et stimulent le développement et l'essor de notre industrie de l'aluminium », a ajouté la ministre Zakaïb. « Grâce à cette grappe, qui vise à maximiser l'utilisation de l'aluminium dans les marchés cibles, nous pourrons assurer la vitalité économique de nos régions. Cette initiative aura des retombées positives sur tous les intervenants de l'industrie de l'aluminium. C'est pourquoi nous misons sur le travail de concertation de l'ensemble de nos régions pour permettre la réalisation de notre plein potentiel. »

La Grappe industrielle de l'aluminium du Québec regroupe plus de 6 000 établissements au Québec, dont près de 2 200 dans la région métropolitaine de Montréal. Elle se veut complémentaire à la Société de valorisation de l'aluminium, qui constitue un puissant outil de développement économique dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette importante industrie comprend 9 alumineries, dont les activités de production génèrent plus de 11 000 emplois directs et plus de 20 000 emplois indirects, sans compter les entreprises de transformation qui comptent 5 000 emplois directs et les activités économiques générées par les quelque 4 200 fournisseurs et équipementiers.

L'apport de la métropole à cette première grappe nationale
En misant sur la formation, l'accompagnement, la recherche, le développement technologique et la consolidation de réseaux structurants, la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec compte accroître la transformation et l'utilisation de l'aluminium. Le plan d'action élaboré à cette fin prévoit la mise en place de divers chantiers de travail. Grâce à des activités de promotion et le renforcement de la collaboration entre les différents acteurs de la chaîne de valeur, la grappe entend notamment faire reconnaître davantage le potentiel du produit auprès des donneurs d'ordres, avec l'objectif de doubler, d'ici dix ans, la transformation de l'aluminium au Québec.

En ce sens, le rôle de catalyseur de la grande région de Montréal est un avantage évident : centre décisionnel et administratif regroupant les sièges sociaux des alumineries, la métropole abrite également une proportion importante des utilisateurs potentiels du produit ainsi que 40 % des entreprises de transformation de l'aluminium.

« La région métropolitaine, qui regroupe plus du tiers des organisations membres de la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec, fera profiter ce secteur de ses expertises uniques, notamment en matière de commercialisation, de développement de marchés ainsi que de recherche et développement. Je suis certain que ces atouts contribueront à l'atteinte des objectifs que s'est fixés cette nouvelle grappe, qui consistent à assurer une plus grande croissance de l'industrie québécoise de l'aluminium et un renforcement du positionnement du Québec sur les marchés internationaux », a affirmé le ministre Lisée.

Le Secrétariat à la région métropolitaine soutiendra la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec, en lui accordant, dans le cadre du Fonds d'initiative et de rayonnement de la métropole, une aide financière annuelle de 100 000 $ pour lui permettre de réaliser les activités prévues dans son Plan d'action 2013-2015.

À cette contribution s'ajoute un montant de 135 000 $ étalé sur dix-huit mois et accordé par le ministère des Finances et de l'Économie, à même le Programme d'appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d'excellence, volet 1 Soutien aux activités de coordination.

À propos du Fonds d'initiative et de rayonnement de la métropole
Ce fonds soutient la réalisation d'initiatives contribuant au développement de la région métropolitaine de Montréal et à son rayonnement à l'échelle canadienne et internationale. Il est administré par le Secrétariat à la région métropolitaine, qui relève du ministre responsable de la région de Montréal.

À propos du Secrétariat à la région métropolitaine
Rattaché au ministère du Conseil exécutif, le Secrétariat conseille le gouvernement du Québec sur toute question ou mesure ayant une incidence importante sur la région métropolitaine de Montréal et sur son développement. Il assure le secrétariat du Comité ministériel de la région métropolitaine, présidé par le ministre Jean-François Lisée. Le Secrétariat développe la concertation avec ses différents partenaires stratégiques afin de favoriser la cohérence et la convergence de l'ensemble des interventions ainsi que l'essor et le dynamisme de la région métropolitaine.

SOURCE : Cabinet de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec

Renseignements :

Sources :
Pierre-Luc Désaulniers
Attaché de presse
Cabinet de la ministre déléguée
à la Politique industrielle
et à la Banque de développement économique du Québec
Téléphone : 418 691-5650

Caroline Julie Fortin
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Relations
internationales, de la Francophonie et du
Commerce extérieur et ministre
responsable de la région de Montréal
Téléphone : 514 864-2252

Profil de l'entreprise

Cabinet de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.