Course contre la montre : Une nouvelle recherche sur le cancer de la prostate offre une chance de se battre à 24 000 hommes canadiens

Une subvention de Cancer de la Prostate Canada vise à accélérer le rythme de découvrir de nouvelles thérapies

TORONTO, le 30 sept. 2014 /CNW/ - Cancer de la Prostate Canada est dans une course contre la montre pour offrir à environ 24 000 hommes canadiens diagnostiqués chaque année avec un cancer de la prostate une meilleure chance de se battre.

En réponse au criant besoin d'accélérer le rythme des découvertes, Cancer de la Prostate Canada vient d'octroyer une subvention en vue d'accélérer l'application des connaissances (Translation Acceleration Grant -TAG) à une équipe dirigée par le docteur Paul Rennie du Vancouver Prostate Centre et de l'Université de la Colombie-Britannique.

Les nouveaux composés présentement développés avec le financement de Cancer de la Prostate Canada ont le potentiel de produire, dans les mots du chef d'équipe Dr Rennie, « une toute nouvelle génération de médicaments pour faire face à la résistance aux hormones ». Ces médicaments pourront potentiellement être utilisés seuls ou en association avec d'autres thérapies qui fourniront un traitement plus efficace et moins toxique du cancer de la prostate de stade avancé.

« Cette équipe de recherche espère effectuer des essais cliniques chez les humains d'ici trois ans », dit le Dr Stuart Edmonds, vice-président de la Recherche, de la Promotion de la santé et du Soutien aux survivants à Cancer de la Prostate Canada. « C'est le type d'initiative qui répond à une forte demande et offre un espoir renouvelé aux patients atteints du cancer de la prostate ».

Il y a eu des développements importants au cours des dernières années au niveau de la qualité et de la précision des traitements, avec une baisse de mortalité de 40% au cours des 20 dernières années. « Cependant, plusieurs hommes continuent à mourir de cette maladie. La plupart des nouveaux traitements ont porté fruit en prolongeant la vie des patients atteints du cancer de la prostate à un stade tardif, mais pas à sauver des vies », ajoute le Dr Edmonds. « Bien que plusieurs cas ont une croissance lente et répondent bien aux traitements, environ 10% à 15% [1] [2] ont des cancers agressifs qui se répandent à d'autres parties du corps, incluant des organes vitaux. La dure réalité est que le cancer de la prostate est la troisième cause de décès par cancer pour les hommes, après le poumon et le colorectal ».

L'équipe du Dr Rennie développe des composés qui visent les récepteurs androgéniques par le biais de différents parcours utilisés dans les traitements actuels. La fonction principale des récepteurs androgéniques est de relier les hormones mâles, mais ils ont aussi la regrettable capacité de stimuler la croissance de la tumeur - c'est pourquoi ils sont la cible de plusieurs traitements actuels du cancer de la prostate. Le défi a été que les mutations ou d'autres modifications dans les récepteurs androgéniques peuvent réduire la capacité des thérapies actuelles de se relier et d'attaquer la tumeur. Il peut en résulter un traitement moins efficace et des effets secondaires plus toxiques pour les patients.

« Au cours de la dernière décennie, il y a eu de grands pas dans les thérapies pour le cancer de la prostate à un stade avancé, avec plus d'options disponibles lorsque les traitements échouent », mentionne le Dr Bernie Eigl, oncologue médical, professeur agrégé de clinique à l'UCB et directeur provincial d'essais cliniques à l'Agence du cancer de la Colombie-Britannique ». En ce moment, nous sommes en phase d'accélération. C'est une période critique pour créer et maintenir le rythme pour la recherche ».

C'est pourquoi le Dr Edmonds est si excité au sujet de cette dernière subvention en vue d'accélérer l'application des connaissances. Pour s'attaquer au défi que représente le traitement, l'équipe TAG a réuni des experts mondiaux de chercheurs expérimentés qui ont de l'expertise avec les récepteurs androgéniques, la conception de médicaments, la pharmacologie préclinique, la chimie thérapeutique, la formulation de médicaments oraux, la pharmacologie et la toxicologie et les essais cliniques. Ces subventions en vue d'accélérer l'application des connaissances financent les chercheurs qui développement de nouveaux traitements afin d'éliminer le cancer de la prostate de stade avancé avec le potentiel d'effectuer des essais cliniques chez les humains dans un avenir rapproché. Chaque année compte pour un homme atteint du cancer de la prostate.

Cette subvention est l'une des deux financées par ce programme intéressant.

Cancer de la Prostate Canada conçoit, offre et finance des programmes novateurs de sensibilisation et d'éducation du public, de défense des droits et de soutien des personnes touchées et de recherche sur la prévention, le dépistage, le traitement et la guérison du cancer de la prostate. Pour plus de renseignements, visitez prostatecancer.ca et suivez-nous sur Twitter et Facebook.

_____________________________

[1] Harvard School of Public Health indiquent des chiffres de 10-15%  (dans le 2e paragraphe)   http://www.hsph.harvard.edu/news/magazine/the-prostate-cancer-predicament/

[2] Une importante étude américaine rapporte que 17% des cancers de la prostate étaient agressifs : http://www.urmc.rochester.edu/news/story/index.cfm?id=3751

 

SOURCE : Prostate Cancer Canada

Renseignements : Elissa Freeman, Pour Cancer de la Prostate Canada, 416.565.5605; Holly Roy, Pour Cancer de la Prostate Canada, 780.991.2323

LIENS CONNEXES
www.prostatecancer.ca

Profil de l'entreprise

Prostate Cancer Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.