Coupures dans les cégeps - Les libéraux manquent de discernement, estiment la FNEEQ-CSN et la FECQ

MONTRÉAL, le 19 sept. 2011 /CNW Telbec/ - La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) dénoncent les nouvelles compressions budgétaires imposées dans le domaine de l'éducation. « Ce sont les deuxièmes coupes que subissent les collèges en moins de six mois. Nous sommes inquiets des impacts sur les services aux étudiants. Il est surtout ironique de penser qu'on impose au secteur de l'éducation de se serrer encore davantage la ceinture, au moment même où on apprend que des milliards de dollars sont dilapidés chaque année par la collusion qui règne dans le secteur des travaux publics », dénonce Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

Le 15 septembre dernier, on apprenait que le Conseil du trésor imposait des coupes de l'ordre d'environ 30 millions $ dans les cégeps. Celles-ci s'ajoutent aux compressions de 30 millions $ effectuées en mai dernier. « Ces compressions sont inacceptables. Contrairement aux vœux pieux exprimés par la ministre, les coupures affectent directement les étudiantes et les étudiants : on nous a rapporté, par exemple, la fermeture de plusieurs centres d'aides dans les cégeps. Par ailleurs, plusieurs établissements font face à une diminution de la fréquentation scolaire et sont déjà en situation financière critique. À l'heure où on clame partout vouloir favoriser la réussite, à l'heure où les cégeps doivent accueillir un nombre important d'étudiantes et d'étudiants ayant des besoins particuliers, il est cynique de vouloir diminuer les ressources déjà maigres du réseau collégial », estime de son côté Jean Trudelle, président de la FNEEQ-CSN.

« En menant notre enquête, on a pu constater que les dernières coupures n'ont pas été qu'administratives, précise Léo Bureau-Blouin. Ce sont des techniciens en langues, des gardiens de sécurité ou des bibliothécaires qui ne sont pas embauchés. Cela touche directement les services aux étudiants. »

« Après la hausse des droits de scolarité universitaire, les dernières coupes en éducation et la loi 100, le gouvernement sabre une fois de plus dans les services publics et la qualité du système d'éducation. Un grand ménage doit être fait dans la gestion des finances publiques avant de couper dans l'éducation », concluent les présidents de la FNEEQ-CSN et de la FECQ.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 60 000 étudiants réunis dans 23 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 21 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) est l'organisation syndicale la plus représentative de l'enseignement supérieur. Elle regroupe quelque 17 000 enseignantes et enseignants dans les cégeps, soit 85 % du personnel enseignant.

SOURCE FEDERATION NATIONALE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DU QUEBEC (FNEEQ-CSN)

Renseignements :

Renseignements :
FECQ : Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications, bur. 514-396-3320, cell. 514-554-0576, courriel : crc@fecq.org, twitter : @charlottewats

FNEEQ-CSN : France Désaulniers, conseillère aux communications, 514 219-2947 (portable) france.desaulniers@csn.qc.ca, @FneeqCSN

Profil de l'entreprise

FEDERATION NATIONALE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DU QUEBEC (FNEEQ-CSN)

Renseignements sur cet organisme

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.