Coupures à l'immigration - Incohérence, incongruité et inconscience selon la CSQ



    MONTREAL, le 22 oct. /CNW Telbec/ - Le Devoir rapporte ce matin qu'au
moment où le Québec s'apprête à hausser le nombre d'immigrants de 45 000 à
55 000 par année, le gouvernement du Québec décide de réduire les ressources
humaines dévolues au ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles
(MICC). "C'est incohérent, incongru et inconscient de la part du gouvernement
quand on sait que l'engagement gouvernemental est nettement insuffisant.
D'ailleurs, plusieurs intervenants ont réclamé plus de services pour
l'intégration et la francisation des immigrants lors de leur passage à la
commission parlementaire sur les niveaux d'immigration et à la Commission
Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables", de dire le président de
la Centrale des syndicats du Québec, Réjean Parent.

    Un frein à l'apprentissage de la langue

    Une enquête de Statistique Canada révèle que ce sont les contraintes de
temps et financières qui freinent l'apprentissage de la langue, ainsi que la
disponibilité des cours c'est-à-dire, le nombre d'heures et le moment où ont
lieu ces formations qui causent problème. Il apparaît que les ressources
déployées par le gouvernement du Québec à ce sujet demeurent insuffisantes.
Actuellement, le temps alloué à l'apprentissage du français est de 11
semaines, à raison de 30 heures par semaine, comparativement aux 600 heures en
vigueur du temps des centres d'orientation et de francisation des immigrants
(COFI).
    "Nous déplorons ces compressions qui ont pour effet de réduire les
chances de succès dans l'apprentissage de la langue pour nombre de nouveaux
arrivants. De plus, elles ont pour conséquence de sacrifier les objectifs
larges d'initiation à la culture et aux valeurs québécoises, ainsi que l'aide
à l'intégration au profit d'une acquisition fonctionnelle de la langue
française. Nous sommes loin d'un programme visant l'intégration à la société
d'accueil", de dire le président de la CSQ.
    La CSQ demande au gouvernement de consacrer dès maintenant les ressources
nécessaires, tant humaines que financières, à l'amélioration et à la
consolidation des programmes de francisation et d'intégration à la société
québécoise et non de couper les ressources déjà insuffisantes. De plus,
maintenant que le gouvernement s'est délesté d'une partie de ses
responsabilités en déléguant la réalisation de ces programmes à des organismes
communautaires, nous trouvons que le MICC doit minimalement accorder un
financement adéquat et stable à ces derniers.
    "Il est clair pour nous que la capacité du Québec à recruter des
personnes immigrantes francophones et à favoriser l'apprentissage et l'usage
du français doit être accompagné d'un soutien approprié. Il en va de la
pérennité du fait français au Québec", de conclure Réjean Parent.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente quelque 155 000
membres, dont plus de 100 000 dans le secteur public, la grande majorité dans
le secteur de l'éducation. Elle est présente dans les secteurs de la santé et
des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la
culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, bur.:
(514) 356-8888, poste 2610, cell.: (514) 235-5082,
Perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.