CORPORATION SHOPPERS DRUG MART ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

-      AUGMENTATION SOUTENUE DES VENTES

-     HAUSSE DU DIVIDENDE ANNUEL DE 11,1 % OU 1,00 $ PAR ACTION

-     ÉTABLISSEMENT DU PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS

TORONTO, le 10 févr. /CNW/ - Corporation Shoppers Drug Mart (TSX : SC) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers non vérifiés pour le quatrième trimestre et l'exercice qui s'est terminé le 1er janvier 2011. La société a également annoncé que son Conseil d'administration avait déclaré un dividende de 25 cents par action ordinaire, payable le 15 avril 2011 aux actionnaires inscrits à la clôture des affaires le 31 mars 2011. Ceci représente une augmentation des versements trimestriels des dividendes de la société de 11,1 %, résultant en un dividende annualisé de 1,00 $ par action ordinaire.

La société a également annoncé aujourd'hui que son Conseil d'administration avait autorisé l'achat d'une tranche maximale de 8 700 000 de ses actions ordinaires, représentant environ 4,0 % des 217 468 192 actions ordinaires actuellement en circulation, selon le cours normal des achats effectués par l'entremise des établissements de la Bourse de Toronto («TSX»). Sous réserve de l'approbation de la Bourse de Toronto, il est prévu que les achats débuteront le 15 février 2011 et se termineront le 14 février 2012, ou à une date antérieure, si la société mène à bien ses transactions conformément à l'avis d'intention devant être déposé auprès de la Bourse de Toronto. Les achats seront effectués par la société conformément aux exigences de la Bourse de Toronto et le prix que la société paiera pour toute action ordinaire sera au cours du marché au moment de l'acquisition, ou tout autre prix autorisé par la Bourse de Toronto. Aux fins de l'application des règles de la Bourse de Toronto, la société peut acheter un maximum de 170 759 actions ordinaires n'importe quel jour en vertu de l'offre, sauf dans le cas d'achats effectués en vertu de l'exception relative aux achats de blocs, conformément aux règles de la Bourse de Toronto. Les actions ordinaires achetées par la société seront annulées.

Résultats du quatrième trimestre (12 semaines)

Grâce aux excellents résultats à l'avant du magasin, les ventes durant le quatrième trimestre ont augmenté de 2,9 % et se sont chiffrées à 2,560 milliards de dollars. Une fois de plus, la société a connu une hausse des ventes dans toutes les régions du pays, particulièrement en Alberta et au Québec. Les ventes durant le trimestre, selon les établissements comparables, ont augmenté de 1,7 %.

Les ventes de médicaments d'ordonnance durant le quatrième trimestre ont diminué de 0,2 % pour se situer à 1,146 milliard de dollars, car la forte augmentation du nombre d'ordonnances exécutées a permis de compenser essentiellement une réduction de la valeur moyenne des ordonnances. Selon les établissements comparables, les ventes de médicaments d'ordonnance ont diminué de 0,5 % durant le quatrième trimestre de 2010. La baisse de la valeur moyenne des ordonnances peut être largement attribuable à une réduction des taux de remboursement des médicaments génériques, à la suite de la mise en œuvre des récentes initiatives liées à la réforme du régime de médicaments, principalement en Ontario, et de l'augmentation des taux d'utilisation de médicaments génériques. Le nombre total d'ordonnances a augmenté de 3,2 % durant le quatrième trimestre de 2010. Selon les établissements comparables, le nombre d'ordonnances a augmenté de 2,9 % durant le trimestre. Les médicaments génériques ont représenté 56,7 % des ordonnances exécutées durant le quatrième trimestre de 2010 comparativement à 53,7 % durant la même période l'année précédente. Durant le quatrième trimestre de 2010, les ventes de médicaments d'ordonnance représentaient 44,8 % de la composition du chiffre de ventes de la société comparativement à 46,1 % durant la même période l'année précédente.

Les ventes de produits de l'avant du magasin pour le quatrième trimestre se sont chiffrées à 1,414 milliard de dollars, soit une augmentation de 5,5 %. La société a connu une forte hausse des ventes, particulièrement dans les catégories de produits de beauté, de confiseries, d'alimentation d'usage courant et de boissons. Le programme d'expansion du réseau de magasins de la société, qui a donné lieu à une augmentation de la superficie de vente de 6,4 % comparativement à l'année précédente, continue d'avoir un impact positif sur la croissance des ventes, particulièrement de l'avant du magasin. La croissance des ventes de l'avant du magasin est également attribuable aux campagnes de marketing efficaces et de promotion à grand impact, aux programmes saisonniers énergiques et à la forte exécution par le personnel des magasins. Selon les établissements comparables, les ventes de l'avant du magasin ont augmenté de 3,7 % durant le quatrième trimestre de 2010.

Le bénéfice net pour le quatrième trimestre, établi à 171 millions de dollars ou 79 cents par action (dilué), a été particulièrement stagnant comparativement au quatrième trimestre de l'année précédente, ce qui représente des résultats positifs malgré l'impact négatif des récentes initiatives liées à la réforme du régime de médicaments dans certaines provinces sur les marges et taux de remboursement des produits pharmaceutiques. Les pressions à la baisse exercées sur les ventes et les marges dans l'officine ont été compensées par le solide rendement à l'avant du magasin, l'amélioration des synergies d'achat et l'accroissement continu de la productivité et de l'efficience dans tout le réseau des magasins et l'infrastructure de soutien.

Devant les résultats, David Williams, président du Conseil d'administration de la société a déclaré : «Comme l'exercice 2010 a été une année particulièrement exigeante dans bien des domaines, nous sommes encouragés par notre rendement du quatrième trimestre et l'enthousiasme qu'il nous insuffle alors que nous nous préparons à faire face aux défis et à tirer parti des occasions qui s'offriront à nous en 2011 et à l'avenir. Ces résultats financiers et d'exploitation démontrent non seulement la force de notre marque et de notre proposition avantageuse à l'égard des patients et des clients, mais également le leadership de nos franchisés-propriétaires et les capacités de leurs équipes et employés des magasins. Au nom des actionnaires, du Conseil d'administration et de nos employés du siège social et des bureaux régionaux, je tiens à remercier tous nos franchisés et leurs équipes pour leurs efforts, leur dévouement, leur engagement et leur contribution à notre réussite collective l'année passée.» M. Williams a ajouté : «J'aimerais profiter de l'occasion pour remercier Jürgen Schreiber, qui démissionnera en tant qu'administrateur et président et chef de la direction de la société le 15 février 2011, de sa contribution au succès continu de la société sous sa direction. Comme annoncé auparavant, M. Schreiber quitte la société pour exercer des activités dans le domaine de l'investissement privé à l'extérieur de l'Amérique du Nord. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets futurs.»

À propos de l'augmentation du dividende et de l'établissement d'un programme de rachat d'actions, Brad Lukow, vice-président exécutif et chef des finances a déclaré : «Les décisions du Conseil d'administration en ce qui a trait à ces questions reflètent la solidité financière et l'excellente exploitation de la société. Elles démontrent également notre confiance en l'avenir relativement aux possibilités de la société de générer des flux de trésorerie. Même si nous demeurons engagés à utiliser les flux de trésorerie disponibles pour investir dans des occasions générant des taux de rendement sur le capital attrayants, la société s'attend à ce que, de temps à autre, l'encaisse ou la capacité d'endettement dépassent ses besoins d'exploitation, de financement et d'investissement. Par conséquent, en plus de maintenir le ratio dividendes/bénéfice le plus élevé du secteur, la société estime que l'établissement d'un programme de rachat d'actions lui offre un moyen flexible d'améliorer le total des gains des actionnaires par le biais de rachats d'actions à valeur améliorée.»

Résultats de l'exercice 2010 (52 semaines)

Les ventes en 2010 se sont chiffrées à 10,376 milliards de dollars comparativement à 9,986 milliards de dollars en 2009, soit une hausse de 390 millions de dollars ou de 3,9 %. Durant 2010, la société a continué d'afficher une croissance des ventes dans toutes les régions du pays, menée par de solides gains dans l'Ouest du Canada et au Québec. Le programme d'immobilisation de la société et de développement des magasins, lequel a contribué à une augmentation annuelle de la superficie de vente de 6,4 %, continue d'avoir un effet positif sur la croissance des ventes. Selon les établissements comparables, les ventes ont augmenté de 2,1 % en 2010.

Les ventes de médicaments d'ordonnance se sont chiffrées à 4,959 milliards de dollars en 2010 comparativement à 4,824 milliards de dollars en 2009, soit une hausse de 135 millions de dollars ou de 2,8 %. Les ventes de médicaments d'ordonnance, selon les établissements comparables, ont augmenté de 1,7 % durant l'année. Une réduction des taux de remboursement des médicaments génériques découlant de la mise en œuvre des initiatives liées à la réforme du régime de médicaments durant la deuxième moitié de l'année 2010, principalement en Ontario, ainsi qu'une plus grande utilisation de médicaments génériques, ont eu un impact négatif sur la croissance des ventes dans le secteur pharmaceutique. La croissance des ventes de médicaments d'ordonnance a été attribuable à la forte augmentation du nombre d'ordonnances exécutées, dont le total a augmenté de 4,7 % durant l'année 2010. Selon les établissements comparables, le nombre d'ordonnances a augmenté de 3,0 % durant l'année. Les médicaments génériques ont représenté 55,5 % des ordonnances exécutées en 2010 comparativement à 53,0 % l'année précédente. En 2010, les ventes de médicaments d'ordonnance ont représenté 47,8 % de la composition du chiffre des ventes de la société comparativement à 48,3 % l'année précédente.

Les ventes de produits de l'avant du magasin se sont chiffrées à 5,417 milliards de dollars en 2010 comparativement à 5,162 milliards de dollars en 2009, soit une augmentation de 255 millions de dollars ou de 4,9 %. La société a affiché une hausse des ventes dans toutes les catégories de base, menée par les produits alimentaires et confiseries, les cosmétiques et les boissons. Les ventes de médicaments en vente libre ont connu une forte hausse, ce qui représente des résultats impressionnants compte tenu du bon rendement de cette catégorie l'année précédente attribuable à la sensibilisation des clients et des patients à la grippe H1NI. Selon les établissements comparables, les ventes de produits de l'avant du magasin ont augmenté de 2,5 % en 2010. Outre la croissance de la superficie en pieds carrés, les investissements de la société dans des activités de marketing, d'établissement de prix et promotionnelles tout au long de l'année ont favorisé la hausse des ventes et des gains de part de marché de l'avant du magasin.

Le bénéfice net en 2010, y compris des frais du troisième trimestre de 10 millions de dollars (avant les taxes) pour régler un litige de longue date sur un accord commercial avec l'une des entreprises auxiliaires de la société, s'est chiffré à 591 millions de dollars ou 2,72 $ par action (dilué). Outre les répercussions de ces frais, le bénéfice net rajusté de la société s'est chiffré à 598 millions de dollars en 2010 comparativement à 585 millions de dollars en 2009, soit une augmentation de 13 millions de dollars ou de 2,2 %. Le bénéfice rajusté par action dilué s'est chiffré à 2,75 $ en 2010 par rapport à 2,69 $ en 2009. Durant l'année 2010, la société a continué d'enregistrer une croissance et une amélioration des synergies d'achat, de la rentabilité et de l'efficience, annulées largement par la hausse des dépenses d'exploitation et de l'amortissement au niveau des magasins associée à la croissance du réseau de la société et des initiatives d'expansion. L'accroissement du bénéfice net en 2010 est également attribuable à une légère réduction des intérêts débiteurs et à une baisse du taux effectif d'impôt sur le bénéfice net de la société.

Élargissement du réseau de magasins

Au cours du quatrième trimestre, nous avons ouvert 10 pharmacies dont huit étaient des réimplantations et avons effectué cinq élargissements importants de pharmacies. Pour l'exercice qui s'est terminé le   1er janvier 2011, la société a ouvert ou acquis 75 pharmacies, dont 43 étaient des réimplantations et a consolidé ou fermé 10 pharmacies plus petites et trois établissements de soins de santé. La société a également réalisé  27 grandes expansions de pharmacies et ouvert deux magasins Murale en 2010. À la fin de 2010, la société comptait 1 312 magasins au sein du réseau, soit 1 241 pharmacies (1 182 magasins Shoppers Drug Mart et Pharmaprix et 59 Shoppers Simply Pharmacy et Pharmaprix Simplement Santé), 63 centres Shoppers Home Health Care et huit magasins Murale. Durant 2010, la société a augmenté la superficie de vente en pieds carrés de son réseau de magasins de 6,4 % la portant à plus de 12,7 millions de pieds carrés à la clôture de l'exercice.

Prévisions de l'exercice 2011 (52 semaines se terminant le 31 décembre 2011)

La société prévoit que les ventes totales connaîtront une hausse de l'ordre de 2,0 % à 3, 0 % en 2011. Cette attente est fondée sur des prévisions de croissance des ventes selon les établissements comparables comprises entre 2,0 % et 3,0 % pour l'avant du magasin et sur une croissance stable pour la pharmacie. Pour la pharmacie, la société prévoit que la forte croissance du nombre d'ordonnances exécutées sera largement neutralisée par une baisse soutenue de la valeur moyenne des ordonnances, laquelle est en grande partie attribuable aux futures réductions des taux de remboursement des médicaments génériques associée aux récentes initiatives liées à la réforme du programme de médicaments dans un bon nombre de provinces. De plus, la société prévoit que l'augmentation des taux d'utilisation de médicaments génériques contribuera également à la baisse de la valeur moyenne des ordonnances.

Au cours de l'exercice 2011, la société projette d'allouer 360 millions de dollars en dépenses en capital. Environ 75 % de cette somme sera investi dans le réseau des magasins, y compris tout investissement connexe pour acquérir des pharmacies, des dossiers d'ordonnances et des terrains, ce qui devrait se solder par une augmentation de la superficie de vente en pieds carrés d'environ 4,5 %. Cet objectif sera réalisé par l'ajout de 50 à 55 nouvelles pharmacies, dont environ 35 seront des réimplantations et par l'agrandissement d'envergure de 25 à 30 pharmacies. La société envisage également de rénover un maximum de 40 pharmacies existantes, en les transformant en formats prototype plus petits conformes à l'identification de la marque, à la gamme de produits et à la proposition des consommateurs offerte par les pharmacies à grande surface de la société.

À l'appui de ces hypothèses, la société s'attend à ce que le BAIIA (bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement) de l'exercice 2011 se chiffre entre 1,220 milliard de dollars et 1,250 milliard de dollars. Il est également prévu que le taux d'augmentation des frais d'amortissement de la société d'un exercice à l'autre sera ramené à environ 12 % en 2011, ce qui se traduira par un bénéfice par action estimatif (dilué) d'entre 2,80 $ et 2,90 $, avec une reprise de la croissance des revenus au cours de la deuxième moitié de l'année.

En rapport avec la croissance future des ventes et du bénéfice net de la société et la réduction de son programme d'immobilisation et de dépenses en capital d'un exercice à l'autre, on s'attend à ce que les flux de trésorerie provenant de ses activités d'exploitation continueront d'augmenter et seront suffisants pour financer son programme d'investissement et ses paiements de dividende. Les liquidités restantes serviront à racheter des actions ou à rembourser la dette.

Rapport annuel de 2010

Les états financiers consolidés vérifiés de la société pour l'exercice qui s'est terminé le 1er janvier 2011 seront disponibles au plus tard le 31 mars 2011. Le rapport de gestion pour l'exercice qui s'est terminé le 1er janvier 2011, y compris les commentaires et analyses sur les événements et éléments du quatrième trimestre ayant influé sur les résultats d'exploitation, la situation financière et les flux de trésorerie, seront également disponibles au plus tard le 31 mars 2011. Les deux documents seront joints au rapport annuel 2010 de la société et pourront être consultés à la section Investissements du site Web de la société à www.shoppersdrugmart.ca, ou sur le site Web des Autorités canadiennes en valeurs mobilières à www.sedar.com.

Autres renseignements

La société tiendra une conférence téléphonique (en anglais) aujourd'hui à 15 h 30 (HNE) pour discuter de ses résultats du quatrième trimestre et de ses prévisions pour l'exercice 2011. Pour y accéder, il suffit de composer le 416 340-2217 dans la région de Toronto ou le 1 866 696-5910 ailleurs. La conférence sera diffusée simultanément sur le site Web de la société pour toutes les parties intéressées. Vous pouvez y accéder en vous rendant à la section Investissements du site Web de Shoppers Drug Mart à www.shoppersdrugmart.ca. La conférence sera archivée dans la section Investissements du site Web de Shoppers Drug Mart jusqu'à la prochaine conférence téléphonique de la société. Une reprise de cette conférence sera également offerte par téléphone à partir de 17 h (HNE) le jeudi 10 février 2011 jusqu'à 23 h 59 (HNE) le 24 février 2011; pour y avoir accès, il suffit de composer le 905 694-9451 dans la région de Toronto ou le 1 800 408-3053 ailleurs et d'entrer le code de sept chiffres suivant : 3256747.

À propos de Corporation Shoppers Drug Mart

Corporation Shoppers Drug Mart est l'un des noms les plus reconnus du commerce de détail canadien. La société octroie des licences de pharmacies de détail offrant une gamme complète de services, exploitées sous la dénomination Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec). Les 1 182 et quelques établissements Shoppers Drug Mart et Pharmaprix sont situés à des emplacements de choix dans chaque province et deux territoires, de sorte qu'ils comptent parmi les points de vente au détail les plus pratiques au Canada. La société octroie des licences ou est le propriétaire de 59 pharmacies affiliées à des cliniques médicales exploitées sous la dénomination  Shoppers Simply Pharmacy (Pharmaprix Simplement Santé au Québec) et de huit destinations beauté offrant des produits luxueux et exploitées sous la dénomination Murale. De plus, la société à titre de propriétaire et d'exploitante de 63 établissements Shoppers Home Health Care, est le plus important détaillant canadien de produits et de services pour les soins de santé à domicile. En plus de son réseau de magasins de détail, la société détient le Réseau de santé spécialisé Shoppers Drug Mart/Pharmaprix Inc., fournisseur de services de distribution de médicaments spécialisés, de services pharmaceutiques et de soutien complet aux patients ainsi que MediSystem Technologies Inc., fournisseur de produits et de services pharmaceutiques aux établissements de longue durée en Ontario et en Alberta.

Pour de plus amples renseignements, rendez-vous à www.shoppersdrugmart.ca ou à www.pharmaprix.ca.

Information et déclarations prospectives

Le présent communiqué renferme des informations et des déclarations prospectives en vertu de la Loi canadienne sur les valeurs mobilières et qui peuvent être importantes à l'égard, notamment des opinions, des projets, des objectifs, des estimations, des intentions et des attentes de la société. Les informations et les déclarations prospectives se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme «prévoir», «croire», «s'attendre à», «estimer», «objectif», «avoir l'intention de», «envisager» et d'autres expressions de même nature, ainsi qu'à l'emploi du futur et du conditionnel. Les informations prospectives explicitement exprimées dans le présent communiqué comprennent, sans toutefois s'y limiter, des déclarations qui ont trait aux résultats d'exploitation et financiers de la société, à ses dépenses en immobilisations prévues et à sa politique de distribution de dividendes et aux actionnaires, de même qu'à sa capacité à mettre en œuvre ses stratégies futures d'exploitation, d'investissement et de financement.

Les informations et les déclarations prospectives contenues dans les présentes reposent sur certains facteurs et certaines hypothèses, lesquels sont parfois présentés avec l'information prospective connexe qui figure dans les présentes. Des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus sur lesquels la société ne peut exercer de contrôle ni ne peut prévoir sont inhérents aux informations et déclarations prospectives. Ces risques, incertitudes et autres facteurs peuvent faire en sorte que les prévisions, projections, hypothèses ou conclusions de la société se révèlent inexactes, ou que ses plans, objectifs ou déclarations ne se réalisent pas. Les résultats réels ou les faits nouveaux peuvent différer de façon importante de ceux envisagés par les informations et déclarations prospectives.

Les principaux facteurs de risque susceptibles de causer des écarts importants entre les résultats réels et les informations et déclarations prospectives contenues dans les présentes incluent, sans s'y limiter, le risque de changements défavorables aux lois et règlements en ce qui a trait aux médicaments d'ordonnance et à leur vente, notamment au remboursement des médicaments et à l'accès aux remises par les fabricants, ou les changements à ces lois et règlements qui entraîneraient une hausse des coûts pour se conformer à ceux-ci; le risque que la société soit incapable de mettre en œuvre de bonnes stratégies pour gérer les répercussions des règlements adoptés en 2010 dans la province de l'Ontario pour modifier le régime de médicaments de l'Ontario ainsi que celles de la nouvelle entente de services pharmaceutiques qui est entrée en vigueur en 2010 dans la province de la Colombie-Britannique, ainsi que les répercussions des initiatives proposées et/ou annoncées relativement à la réforme du régime de médicaments dans ces provinces et autres territoires du Canada, principalement dans les provinces d'Alberta, de Québec, de Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador; le risque de changements défavorables quant à la situation financière et économique au Canada et à l'échelle mondiale; le risque de concurrence accrue des autres détaillants; le risque que la société soit incapable de gérer sa croissance et de maintenir sa rentabilité; le risque lié à la fluctuation des taux d'intérêt; le risque de variations défavorables importantes des taux de change; le risque lié à l'incapacité d'attirer et de retenir des pharmaciens et des employés clés; le risque que les systèmes de technologie de l'information de la société ne soient pas adaptés aux besoins des activités de la société; le risque lié à la variation des contributions estimatives de la société aux régimes de retraite et aux régimes d'avantages complémentaires de retraite, qui pourrait avoir une incidence défavorable sur le rendement financier de la société; le risque lié à des changements dans les relations entre la société et les tiers fournisseurs de services; le risque que la société ne réussisse pas à louer ou à trouver des emplacements appropriés pour ses établissements à des conditions financières favorables; le risque de changements défavorables dans les résultats d'exploitation de la société en raison de fluctuations saisonnières; le risque lié aux autres arrangements pour la sélection de fournisseurs de produits génériques, y compris les risques liés à la responsabilité du fait des produits et à la propriété intellectuelle; le risque lié aux modifications ou à la création de lois, règles et règlements fédéraux et provinciaux, notamment les lois, règles et règlements ayant trait à l'environnement et à la protection de la vie privée, qui pourraient avoir des conséquences négatives importantes sur les activités et l'exploitation de la société; le risque que la violation d'une loi, que le non-respect des politiques de la société ou qu'un comportement non conforme à l'éthique ait une incidence négative sur le rendement financier de la société; les risques liés aux biens et risques divers; le risque d'accident sur les lieux de travail ou de problèmes de santé; le risque que des modifications apportées aux lois fiscales ou à l'interprétation éventuelle de celles-ci aient des répercussions défavorables sur les activités et l'exploitation de la société; le risque que la création ou la modification de prises de position comptables ait un effet négatif sur la société; les risques liés au rendement du réseau d'établissements des franchisés; et le risque que la réputation des marques privilégiées par la société, de leurs fournisseurs ou de leurs fabricants soit ternie.

Cette énumération n'est pas exhaustive et ne présente pas tous les facteurs qui peuvent avoir une incidence sur les informations et déclarations prospectives de la société. Tout investisseur ou toute autre personne intéressée doit évaluer attentivement ces facteurs ainsi que d'autres facteurs et éviter de se fier indûment à ces informations et déclarations prospectives. Des renseignements supplémentaires à l'égard de ces facteurs ainsi que d'autres facteurs de risque figurent dans les documents publics de la société déposés auprès des autorités provinciales en valeurs mobilières, comprenant, sans s'y limiter, la section «Risques et gestion du risque» et «Risques liés aux instruments financiers» dans le rapport de gestion annuel de la société pour la période de 52 semaines qui s'est terminée le 2 janvier 2010, pour la période de 12 semaines qui s'est terminée le 27 mars 2010 et pour les périodes de 12 et de 24 semaines qui se sont terminées le 19 juin 2010 et pour les périodes de 16 et de 40 semaines qui se sont terminées le 9 octobre 2010. Les informations et déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué traduisent uniquement les points de vue de la société en date des présentes. Les informations et déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué traduisent uniquement les points de vue de la société en date des présentes. Les informations et déclarations prospectives contenues dans les présentes et portant sur les résultats d'exploitation, la situation financière ou les flux de trésorerie fondées sur des hypothèses concernant des situations économiques ou des plans d'actions futurs sont présentées dans le but d'aider les actionnaires de la société à comprendre le point de vue de la direction en ce qui concerne ces résultats futurs et ne conviennent pas nécessairement à d'autres fins. Bien que la société s'attende à ce que des événements et faits nouveaux ultérieurs puissent donner lieu à des changements de position, la société ne s'engage pas à mettre à jour les informations et déclarations prospectives, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

Des renseignements supplémentaires sur la société, y compris la notice annuelle, sont disponibles à  www.sedar.com.

                 
                 
CORPORATION SHOPPERS DRUG MART
États consolidés des résultats
(non audité)
(en milliers de dollars, sauf les montants par action)
               
                 
  Périodes de
12 semaines terminées
Périodes de
52 semaines terminées
  le 1er janvier 2011   le 2 janvier 2010   le 1er janvier 2011   le 2 janvier 2010  
                 
Ventes 2 559 854 $ 2 488 544 $ 10 376 067 $ 9 985 600 $
Charges d'exploitation                
  Coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation (note 2) 2 235 333   2 174 809   9 192 181   8 841 170  
  Amortissement 68 184   58 343   286 935   248 794  
                 
Bénéfice d'exploitation 256 337   255 392   896 951   895 636  
                 
Intérêts débiteurs (note 5) 12 598   11 768   56 036   58 215  
                 
Bénéfice avant impôts 243 739   243 624   840 915   837 421  
                 
Impôts sur les bénéfices                
  Exigibles 61 139   67 092   238 779   249 776  
  Futurs 11 374   5 472   11 393   2 737  
  72 513   72 564   250 172   252 513  
Bénéfice net 171 226 $ 171 060 $ 590 743 $ 584 908 $
                 
Bénéfice net par action ordinaire :                
                 
  De base 0,79 $ 0,79 $ 2,72 $ 2,69 $
  Dilué 0,79 $ 0,79 $ 2,72 $ 2,69 $
                 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation                
  - De base (en millions) 217,4   217,4   217,4   217,4  
  - Dilué (en millions) 217,6   217,5   217,5   217,5  
Nombre réel d'actions ordinaires en circulation (en millions) 217,5   217,4   217,5   217,4  

 
 
CORPORATION SHOPPERS DRUG MART
États consolidés des bénéfices non répartis
(non audité)
(en milliers de dollars)
 
  Périodes de
52 semaines terminées
  le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
 
         
Bénéfices non répartis au début 2 297 091 $ 1 899 139 $
Bénéfice net 590 743   584 908  
Dividendes (195 698)   (186 956)  
Bénéfices non répartis à la fin 2 692 136 $ 2 297 091 $

 
 
États consolidés du résultat étendu et du cumul des autres éléments du résultat étendu
(non audité)
(en milliers de dollars)
                 
  Périodes de
12 semaines terminées
Périodes de
52 semaines terminées
le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
  le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
 
Bénéfice net 171 226 $ 171 060 $ 590 743 $ 584 908 $
Autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts                
  Variation de la perte non réalisée sur les dérivés sur taux d'intérêt (déduction faite des impôts de 87 $ et de 525 $ [204 $ et 1 035 $ en 2009]) 198   437   1 120   1 967  
  Variation de la perte non réalisée sur les dérivés à terme sur actions (déduction faite des impôts de 208 $ et de 205 $ [44 $ et 22 $ en 2009]) 524   119   (521)   56  
  Montant de la perte non réalisée antérieurement constatée dans les résultats pour la période (déduction faite des impôts de 1 $ et de 13 $ [30 $ et 117 $ en 2009]) 3   45   33   294  
Autres éléments du résultat étendu 725   601   632   2 317  
Résultat étendu 171 951 $ 171 661 $ 591 375 $ 587 225 $
                 
Cumul des autres éléments du résultat étendu au début         (1 125) $ (3 442) $
Autres éléments du résultat étendu         632   2 317  
Cumul des autres éléments du résultat étendu à la fin         (493) $ (1 125) $

 
 
CORPORATION SHOPPERS DRUG MART
Bilans consolidés
(non audité)
(en milliers de dollars)
             
      le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
 
             
Actif            
             
À court terme            
  Trésorerie     64 354 $ 44 391 $
  Débiteurs     432 089   471 029  
  Stocks (note 2)     1 957 525   1 852 441  
  Impôts à recouvrer     20 384   -  
  Impôts futurs     80 476   86 161  
  Charges payées d'avance et dépôts     68 468   75 573  
      2 623 296   2 529 595  
             
Immobilisations corporelles (note 4)     1 709 656   1 566 024  
Écart d'acquisition (note 3)     2 493 146   2 481 353  
Actifs incorporels (note 3)     272 217   258 766  
Autres actifs     23 895   16 716  
Total de l'actif     7 122 210 $ 6 852 454 $
             
Passif            
             
À court terme            
  Dette bancaire (note 6)     209 013 $ 270 332 $
  Papier commercial     127 828   260 386  
  Créditeurs et charges à payer     981 491   964 736  
  Impôts à payer     -   17 046  
  Dividendes à payer     48 927   46 748  
      1 367 259   1 559 248  
             
Dette à long terme (note 9)     943 412   946 098  
Autres passifs à long terme (note 4)     399 651   347 951  
Impôts futurs     48 992   42 858  
      2 759 314   2 896 155  
             
Participation des franchisés     138 993   130 189  
             
Capitaux propres            
             
Capital-actions     1 520 558   1 519 870  
Surplus d'apport     11 702   10 274  
             
Cumul des autres éléments du résultat étendu     (493)   (1 125)  
Bénéfices non répartis     2 692 136   2 297 091  
      2 691 643   2 295 966  
      4 223 903   3 826 110  
Total du passif et des capitaux propres     7 122 210 $ 6 852 454 $

 
 
CORPORATION SHOPPERS DRUG MART
États consolidés des flux de trésorerie
(non audité)
(en milliers de dollars)
                 
  Périodes de
12 semaines terminées
Périodes de
52 semaines terminées
  le 1er janvier
2011
  le 2 janvier 2010   le 1er janvier 2011   le 2 janvier 2010  
                 
Activités d'exploitation                
  Bénéfice net 171 226 $ 171 060 $ 590 743 $ 584 908 $
  Éléments sans effet sur la trésorerie                
    Amortissement 67 381   61 951   283 401   250 202  
    Impôts futurs 11 374   5 472   11 393   2 737  
    Perte (gain) à la cession d'immobilisations corporelles 1 410   (7 365)   6 358   (3 456)  
    Rémunération à base d'actions 325   112   1 592   694  
  251 716   231 230   893 487   835 085  
  Variation nette des soldes hors trésorerie du fonds de roulement (6 806)   (59 495)   (81 527)   (177 724)  
  (Diminution) augmentation des autres passifs à long terme (1 421)   143   19 914   35 757  
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 243 489   171 878   831 874   693 118  
                 
Activités d'investissement                
  Acquisition d'immobilisations corporelles (103 021)   (154 598)   (414 775)   (461 438)  
  Produit de la cession d'immobilisations corporelles (note 4) 9 539   5 107   60 538   30 106  
  Acquisition d'entreprises (note 3) (259)   (5 265)   (12 990)   (97 100)  
  Dépôts 25   (1 187)   1 534   3 527  
  Acquisition et mise en valeur d'actifs incorporels (22 186)   (14 832)   (56 625)   (33 989)  
  Autres actifs (2 419)   322   (7 466)   (4 310)  
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (118 321)   (170 453)   (429 784)   (563 204)  
                 
Activités de financement                
  Dette bancaire, montant net (note 6) (69 881)   7 430   (61 319)   29 488  
  Papier commercial, montant net (1 000)   7 000   (133 000)   (80 000)  
  Remboursement de la dette à court terme (note 9) -   -   -   (200 000)  
  Émission de billets de série 3 (note 9) -   -   -   250 000  
  Émission de billets de série 4 (note 9) -   -   -   250 000  
  Dette à terme renouvelable, montant net -   1 298   (1 298)   (198 702)  
  Coûts de financement engagés (2 792)   -   (2 792)   (2 088)  
  Participation des franchisés 11 913   14 995   9 277   11 511  
  Produit de l'émission d'actions à l'exercice d'options sur actions -   497   491   4 481  
  Remboursement de prêts destinés à l'achat d'actions -   -   33   137  
  Dividendes versés (48 927)   (46 742)   (193 519)   (186 917)  
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (110 687)   (15 522)   (382 127)   (122 090)  
Augmentation (diminution) de la trésorerie 14 481   (14 097)   19 963   7 824  
Trésorerie au début 49 873   58 488   44 391   36 567  
Trésorerie à la fin 64 354 $ 44 391 $ 64 354 $ 44 391 $
                 
Information supplémentaire sur les flux de trésorerie                
Intérêts payés 14 309 $ 11 457 $ 58 320 $ 44 818 $
Impôts sur les bénéfices payés 66 791 $ 28 580 $ 276 108 $ 223 296 $
                 
                 

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART
Notes complémentaires
(non audité)
(en milliers de dollars, sauf les montants par action)
___________________________________________________________________________________________________

1. MODE DE PRÉSENTATION

Les états financiers consolidés intermédiaires non audités ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus (les « PCGR ») du Canada et aux mêmes conventions comptables et méthodes d'application que celles qui ont été utilisées dans la préparation des états financiers consolidés annuels audités pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010. Ces états financiers ne contiennent pas toutes les informations requises en vertu des PCGR du Canada pour les états financiers annuels et, par conséquent, ils doivent être lus parallèlement aux états financiers consolidés annuels les plus récents et aux notes complémentaires qui sont inclus dans le rapport annuel 2009 de la Société.

En vertu de la note d'orientation concernant la comptabilité n15, intitulée « Consolidation des entités à détenteurs de droits variables », publiée par l'Institut Canadien des Comptables Agréés (l'« ICCA »), la Société consolide les établissements des franchisés. Les établissements individuels des franchisés qui constituent le réseau d'établissements de la Société sont des entités à détenteurs de droits variables (« EDDV ») dont la Société est le principal bénéficiaire. Comme les établissements des franchisés demeurent des personnes morales distinctes, la consolidation de ces établissements n'a aucune incidence sur les risques sous-jacents auxquels doit faire face la Société.

Les états financiers consolidés de la Société comprennent les comptes de Corporation Shoppers Drug Mart, de ses filiales et de la plupart des établissements des franchisés qui composent le réseau d'établissements de la Société. La totalité des soldes et des opérations intersociétés sont éliminés lors de la consolidation.

2. COÛT DES MARCHANDISES VENDUES ET AUTRES CHARGES D'EXPLOITATION

Stocks

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a comptabilisé en tant que charge un coût des stocks de 1 538 314 $ et de 6 372 359 $ (1 521 818 $ et 6 238 239 $ en 2009), respectivement. Cette charge est incluse dans le coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation dans les états consolidés des résultats pour les périodes.

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 et le 2 janvier 2010, aucune perte de valeur importante des stocks n'a été constatée en raison d'une valeur nette de réalisation inférieure au coût et aucune perte de valeur des stocks constatée au cours des périodes précédentes n'a fait l'objet d'une reprise.

Autres charges d'exploitation

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a comptabilisé des charges de néant et de 10 282 $ à titre de coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation relativement au règlement d'un litige de longue date portant sur une entente commerciale avec l'une des sociétés de services auxiliaires de la Société.

3. ACQUISITIONS

Dans le cours normal des activités, la Société fait l'acquisition d'actifs ou d'actions de pharmacies. Le coût global des acquisitions, qui s'est chiffré à 259 $ et à 12 990 $ pour les périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 (5 265 $ et 97 100 $ en 2009), respectivement, y compris les frais engagés dans le cadre des acquisitions, est imputé principalement à l'écart d'acquisition et aux actifs incorporels en fonction de leur juste valeur. Les répartitions du coût d'acquisition sont provisoires lors de leur constatation initiale et peuvent changer lors de la finalisation de l'évaluation des actifs acquis. Les activités des pharmacies acquises ont été incluses dans les résultats d'exploitation de la Société à partir de la date d'acquisition.

4. OPÉRATIONS DE CESSION-BAIL

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a vendu certains biens immobiliers pour un produit net de 9 453 $ et de 57 307 $ (néant et 20 783 $ en 2009), respectivement, et a conclu des contrats de cession-bail pour les superficies utilisées par les établissements des franchisés. Les baux ont été déterminés comme étant des contrats de location­acquisition ou des contrats de location-exploitation et ils ont été comptabilisés en conséquence. Pendant les périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a réalisé des gains à la cession de 350 $ et de 14 182 $ (néant et 8 012 $ en 2009), respectivement. Les gains ont été reportés et sont amortis sur les durées des baux, qui vont de 10 à 20 ans (15 à 20 ans en 2009). Les gains reportés sont présentés dans les créditeurs et charges à payer et dans les autres passifs à long terme.

5. INTÉRÊTS DÉBITEURS

Les composantes des intérêts débiteurs de la Société s'établissent comme suit :

                 
  Périodes de
12 semaines terminées
Périodes de
52 semaines terminées
  le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
  le 1er janvier
2011
  le 2 janvier
2010
 
                 
Intérêts sur la dette bancaire 1 500 $ 1 150 $ 5 642 $ 5 378 $
Intérêts sur le papier commercial 1 038   1 161   4 269   6 231  
Intérêts sur la dette à court terme -   -   -   504  
Intérêts sur la dette à long terme 11 848   10 028   51 121   48 550  
  14 386   12 339   61 032   60 663  
Moins : intérêts capitalisés 1 788   571   4 996   2 448  
  12 598 $ 11 768 $ 56 036 $ 58 215 $

6. DETTE BANCAIRE

Les établissements des franchisés sont en mesure d'emprunter en vertu de leurs marges de crédit, qui sont garanties par la Société. Cette dernière a conclu des ententes avec des banques afin de garantir des marges de crédit d'un montant total de 520 000 $ (520 000 $ en 2009). Au 1er janvier 2011, les établissements des franchisés avaient utilisé un montant de 176 410 $ (254 332 $ en 2009) sur les marges de crédit disponibles.

7. AVANTAGES SOCIAUX FUTURS

La charge nette au titre des prestations constituées comprise dans les résultats pour les périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 s'élevait à 1 250 $ et à 5 418 $ (1 082 $ et 4 688 $ en 2009), respectivement, pour des prestations accordées en vertu de régimes de retraite et à 134 $ et à 582 $ (1 012 $ et 1 089 $ en 2009), respectivement, pour des prestations accordées en vertu d'autres régimes d'avantages sociaux.

8. RÉMUNÉRATION À BASE D'ACTIONS

Attributions de rémunération incitative à long terme

La Société a en place un régime incitatif à long terme (le « RILT ») en vertu duquel certains employés peuvent recevoir une attribution sous forme d'unités d'actions dont la valeur correspond à celle des actions ordinaires de la Société (les « unités d'actions »). Les attributions d'unités d'actions en vertu du RILT sont faites au mois de février de l'exercice suivant immédiatement l'exercice pour lequel les droits à l'attribution sont gagnés. Il n'y a eu aucune attribution effectuée en vertu du RILT relativement à l'exercice 2009. Pour une description des attributions, se reporter à la note 14 des états financiers consolidés inclus dans le rapport annuel 2009 de la Société.

En février 2010, la Société a attribué des unités d'actions assujetties à des restrictions relativement à l'exercice 2009 conformément au régime d'unités d'actions assujetties à des restrictions de la Société et, pour certains cadres supérieurs, les attributions d'unités d'actions assujetties à des restrictions ont été combinées à des attributions d'options sur actions, conformément au régime d'intéressement en actions (le « régime d'actions ») de la Société.

Le 23 février 2010, la Société a attribué 350 384 unités d'actions assujetties à des restrictions d'une juste valeur à la date d'attribution de 44,09 $, dont la totalité des droits seront acquis après trois ans. L'acquisition complète des droits des unités d'actions assujetties à des restrictions se fera progressivement pour les employés qui ont reçu des attributions en vertu du RILT pour les exercices antérieurs à 2009. Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a constaté une charge de rémunération de 2 021 $ et de 8 804 $, respectivement, relativement aux unités d'actions assujetties à des restrictions. Au 1er janvier 2011, il y avait 326 117 actions assujetties à des restrictions en circulation.

Le 23 février 2010, la Société a attribué 282 120 options sur actions conformément au régime d'actions d'une juste valeur à la date d'attribution de 6,94 $, dont les droits sont acquis au rythme de un tiers par an. Le prix d'exercice des options sur actions attribuées est de 44,09 $ et, dès l'acquisition des droits, les options sur actions peuvent être exercées dans un délai maximal de sept ans. Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, la Société a constaté une charge de rémunération de 276 $ et de 1 197 $, respectivement, évaluée à la juste valeur à la date d'attribution selon le modèle de fixation du prix des options de Black et Scholes.

9. REFINANCEMENT DE LA DETTE

Opérations liées au refinancement de la dette en 2010

Le 10 décembre 2010, la Société a contracté une facilité de crédit à terme renouvelable de 750 000 $. Cette nouvelle facilité de crédit, qui vient à échéance le 10 décembre 2014, remplace la facilité de crédit à terme renouvelable de 800 000 $ consentie antérieurement, laquelle venait à échéance le 6 juin 2011. La nouvelle facilité de crédit, comme ce fut le cas avec la facilité de crédit qu'elle remplace, est disponible pour les fins générales de l'entreprise, y compris le crédit de sûreté lié au programme de papier commercial de 500 000 $ de la Société. Cette dernière a constaté des coûts de financement associés à la nouvelle facilité de crédit de 3 281 $, montant qui a été débité du solde de la dette à long terme au bilan consolidé.

Opérations liées au refinancement de la dette en 2009

Le 20 janvier 2009, la Société a émis 250 000 $ en billets à moyen terme de trois ans qui viendront à échéance le 20 janvier 2012 et portent intérêt à un taux fixe de 4,80 % (les « billets de série 3 »). Elle a également émis 250 000 $ en billets à moyen terme de cinq ans qui viendront à échéance le 20 janvier 2014 et portent intérêt à un taux fixe de 5,19 % (les « billets de série 4 »). Les billets de série 3 et de série 4 ont été émis en vertu du prospectus préalable de base de la Société modifié par le supplément de fixation de prix daté du 14 janvier 2009.

Le produit net de l'émission des billets de série 3 et de série 4 a été affecté au refinancement de la dette existante et au remboursement de tous les montants non réglés en vertu de la facilité de crédit bancaire non garantie de premier rang de 364 jours (la « dette à court terme »). Cette facilité a pris fin le 20 janvier 2009.

Le 22 juin 2009, la Société a déposé une modification à son prospectus préalable de base simplifié daté du 22 mai 2008 (le « prospectus modifié ») auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières de toutes les provinces du Canada afin d'augmenter le montant en capital global des billets à moyen terme pouvant être émis de 1 000 000 $ à 1 500 000 $. Le 22 juin 2010, le prospectus modifié est arrivé à échéance; il n'a pas été renouvelé et son échéance n'a pas été repoussée par la Société.

10. OBJECTIFS ET POLITIQUES EN MATIÈRE DE GESTION DES RISQUES LIÉS AUX INSTRUMENTS FINANCIERS

Dans le cours normal de ses activités, la Société est exposée à des risques financiers pouvant avoir une incidence négative sur sa performance financière, mais elle peut utiliser des instruments financiers dérivés afin de gérer certains de ces risques. La Société n'utilise pas d'instruments financiers dérivés à des fins de transaction ou de spéculation. Plus de détails sur ces risques sont fournis ci-après :

Risque de taux d'intérêt

Le risque de taux d'intérêt est le risque que la juste valeur des actifs financiers et passifs financiers de la Société et que les flux de trésorerie futurs qui y sont associés varient en raison des fluctuations des taux d'intérêt.

La Société, y compris son réseau d'établissements des franchisés, est assujettie aux fluctuations des taux d'intérêt en raison des emprunts qu'elle contracte aux termes de ses facilités de crédit bancaire, de son programme de papier commercial et des programmes de financement offerts à ses franchisés. Toute augmentation ou diminution des taux d'intérêt aura des répercussions défavorables ou favorables sur la performance financière de la Société.

La Société surveille de façon constante la conjoncture du marché et les répercussions des fluctuations de taux d'intérêt sur ses titres d'emprunt à taux fixe et variable et il peut lui arriver d'utiliser des dérivés sur taux d'intérêt pour gérer ce risque. Jusqu'en décembre 2010, la Société utilisait des dérivés sur taux d'intérêt dans le but de gérer une partie du risque de taux d'intérêt à l'égard de son papier commercial. La Société était partie à un contrat en vue de convertir un capital théorique global de 50 000 $ de la dette sous forme de papier commercial à taux variable en une dette à taux de 4,18 %; ce contrat est venu à échéance en décembre 2010. La Société avait conclu un autre contrat en 2009 en vue de convertir un capital théorique global de 50 000 $ de la dette sous forme de papier commercial à taux variable en une dette à taux de 4,11 %; ce contrat est venu à échéance en décembre 2009. Au 1er janvier 2011, la Société n'avait plus recours aux swaps sur taux d'intérêt pour convertir sa dette à taux variable en une dette à taux fixe. Se reporter à la note 11 pour une analyse complémentaire des dérivés.

Au 1er janvier 2011, la Société avait une dette à taux variable non couverte de 304 410 $ (466 630 $ en 2009). Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, l'encours moyen de la dette à taux variable non couverte de la Société était de 478 026 $ et de 538 243 $ (584 631 $ et 600 562 $ en 2009), respectivement. Si les taux d'intérêt avaient été plus élevés ou moins élevés de 50 points de base au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, le bénéfice net aurait diminué ou augmenté d'environ 386 $ et 1 885 $ (464 $ et 2 066 $ en 2009), respectivement, en raison de l'exposition de la Société au risque associé aux fluctuations des taux d'intérêt sur sa dette à taux variable non couverte.

Risque de crédit

Le risque de crédit est le risque que les contreparties de la Société manquent à leurs obligations financières envers la Société et entraînent une perte de bénéfices.

Les débiteurs proviennent principalement de la vente de médicaments d'ordonnance aux gouvernements et à des régimes tiers d'assurance médicaments. Le risque de recouvrement est donc faible. Il n'y a aucune concentration des soldes liés aux débiteurs en cours. La Société considère son exposition au risque de crédit comme négligeable.

Risque d'illiquidité

Le risque d'illiquidité est le risque que la Société ne puisse pas respecter les obligations financières liées à ses passifs financiers.

La Société établit des budgets et des prévisions sur ses flux de trésorerie pour s'assurer qu'elle dispose de fonds suffisants grâce à ses activités d'exploitation, à l'accès aux facilités de crédit bancaire et aux marchés des titres d'emprunt et des capitaux qui lui permettent de respecter ses obligations financières et son programme d'investissement en immobilisations, et pour financer de nouvelles occasions de placement ou autres exigences imprévues au fur et à mesure qu'elles surviennent. La Société gère son risque d'illiquidité lié aux passifs financiers en contrôlant les flux de trésorerie provenant de ses activités d'exploitation de manière à respecter ses obligations financières à court terme et en planifiant le remboursement de ses obligations financières à long terme au moyen des flux de trésorerie provenant de ses activités d'exploitation ou en émettant de nouveaux titres d'emprunt.

Les échéances contractuelles des passifs financiers de la Société au 1er janvier 2011 se détaillent comme suit :

  Paiements exigibles au cours des 90 prochains jours   Paiements exigibles entre 90 jours et moins de un an   Paiements exigibles entre un an et moins de deux ans   Paiements exigibles après deux ans   Total  
Dette bancaire 209 013 $ - $ - $ - $ 209 013 $
Papier commercial 128 000   -   -   -   128 000  
Créditeurs et charges à payer 930 684   6 917   -   -   937 601  
Dividendes à payer 48 927   -   -   -   48 927  
Billets à moyen terme 12 488   34 943   291 430   730 690   1 069 551  
Autres passifs à long terme -   -   17 222   36 390   53 612  
  1 329 112 $ 41 860 $ 308 652 $ 767 080 $ 2 446 704 $

Il n'y a aucun écart entre la valeur comptable de la dette bancaire et le montant que la Société est tenue de payer. Le montant des créditeurs et charges à payer et des autres passifs à long terme exclut certains passifs qui ne sont pas considérés comme des passifs financiers. Le montant des billets à moyen terme tient compte du capital et des intérêts.

11. INSTRUMENTS FINANCIERS

Dérivé sur taux d'intérêt

Jusqu'en décembre 2010, la Société recourait à des dérivés sur taux d'intérêt dans le but de gérer une partie du risque de taux d'intérêt à l'égard de son papier commercial. La Société était partie à un dérivé sur taux d'intérêt en vue de convertir un capital théorique global de 50 000 $ de la dette sous forme de papier commercial à taux variable en une dette à taux fixe; le contrat portait intérêt au taux de 4,18 % et est venu à échéance en décembre 2010. La Société avait conclu un autre contrat en 2009 en vue de convertir un capital théorique global de 50 000 $ de la dette sous forme de papier commercial à taux variable en une dette à taux de 4,11 %; ce contrat est venu à échéance en décembre 2009. La Société a comptabilisé en tant qu'intérêts débiteurs relatifs au papier commercial une perte nette de 3 766 $ (1 811 $ en 2009) sur la durée du contrat échu en 2010. Au 1er janvier 2011, la Société n'avait plus recours aux swaps sur taux d'intérêt pour convertir sa dette à taux variable en une dette à taux fixe.

Selon la valeur de marché du dérivé sur taux d'intérêt en place au 2 janvier 2010, la Société a constaté un passif de 1 645 $, dont la totalité est présentée dans les créditeurs et charges à payer. Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 et le 2 janvier 2010, la Société a déterminé que les dérivés sur taux d'intérêt constituaient des couvertures efficaces pour les taux d'intérêt variables sur la dette connexe sous forme de papier commercial.

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 et le 2 janvier 2010, aucun montant inscrit auparavant dans le cumul des autres éléments du résultat étendu n'a été porté aux résultats à titre de revenu.

Dérivés à terme sur actions

La Société a recours à des contrats à terme sur actions réglés en espèces pour limiter son risque lié aux fluctuations futures du cours de ses actions en ce qui a trait aux attributions d'unités d'actions en vertu du RILT et du régime d'unités d'actions assujetties à des restrictions. Les produits ou les charges découlant de l'utilisation de ces instruments sont inclus dans le poste Coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation de la période.

Selon la valeur de marché des contrats à terme sur actions en place au 1er janvier 2011, la Société a constaté un passif de 2 257 $, dont une tranche de 674 $ est présentée dans les créditeurs et charges à payer et une tranche de 1 583 $, dans les autres passifs à long terme. Selon la valeur de marché des contrats à terme sur actions en place au 2 janvier 2010, la Société a constaté un passif net de 910 $, dont une tranche de 286 $ a été présentée dans les autres actifs et une tranche de 1 196 $, dans les créditeurs et charges à payer. Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 et le 2 janvier 2010, la Société a évalué que les pourcentages des dérivés à terme sur actions en place, liés aux unités non gagnées en vertu du RILT et du régime d'unités d'actions assujetties à des restrictions, constituaient des couvertures efficaces pour son exposition aux variations futures du cours de ses actions ordinaires liées aux unités non gagnées.

Au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, des montants de 3 $ et de 33 $ (45 $ et 294 $ en 2009), respectivement, auparavant inscrits dans le cumul des autres éléments du résultat étendu, ont été constatés dans les résultats nets.

Juste valeur des instruments financiers

La juste valeur des instruments financiers représente le montant estimatif que recevrait ou paierait la Société si elle réglait les actifs et les passifs financiers à la date de présentation de l'information.

La juste valeur de la trésorerie, des débiteurs, des dépôts, de la dette bancaire, du papier commercial, des créditeurs et charges à payer et des dividendes à payer se rapproche de leur valeur comptable au 1er janvier 2011 et au 2 janvier 2010 en raison de leur échéance à court terme. La juste valeur des créances à long terme, de la facilité à terme renouvelable et des autres passifs à long terme se rapproche de leur valeur comptable au 1er janvier 2011 et au 2 janvier 2010 compte tenu des taux actuels du marché liés à ces instruments. La juste valeur des billets à moyen terme au 1er janvier 2011 est d'environ 997 345 $ (1 007 522 $ en 2009), par rapport à une valeur comptable de 950 000 $ (950 000 $ en 2009) (en excluant les coûts de transaction), ce qui s'explique par la baisse des taux d'intérêt du marché pour des instruments similaires.

Les dérivés sur taux d'intérêt et les dérivés sur contrat à terme d'actions sont constatés à leur juste valeur, qui est évaluée en fonction des taux actuels du marché et des renseignements fournis par les contreparties de la Société dans le cadre de ces ententes. Le dérivé sur taux d'intérêt était évalué selon le taux CDOR de Reuters pour un mois. La principale donnée d'évaluation pour les dérivés à terme sur actions est le cours de l'action ordinaire de la Société.

12. GESTION DU CAPITAL

Les principaux objectifs de la Société quant à la gestion du capital consistent à assurer une croissance rentable de ses activités tout en maintenant une souplesse financière appropriée au financement de nouvelles occasions d'investissement intéressantes et autres exigences ou occasions imprévues qui pourraient survenir. Une croissance rentable se définit comme la croissance du bénéfice en rapport avec le capital additionnel investi dans l'entreprise de manière à ce que la Société puisse tirer un taux de rendement intéressant sur ce capital. Afin de favoriser une croissance rentable, les principaux investissements de la Société comprennent des ajouts à la superficie de vente de son réseau d'établissements au moyen de la construction d'établissements nouveaux, relocalisés et agrandis, incluant les améliorations locatives et les agencements connexes, de l'acquisition de sites s'inscrivant dans son programme de réserve foncière, de même que l'acquisition de pharmacies indépendantes ou de leurs fichiers d'ordonnances. De plus, la Société effectue des dépenses en immobilisations dans les technologies de l'information et dans ses capacités de distribution afin de soutenir un réseau d'établissements en expansion. La Société procure également à ses franchisés des liquidités au moyen de prêts et de garanties. Elle compte en grande partie sur ses flux de trésorerie provenant de l'exploitation pour financer son programme d'investissement en immobilisations et effectuer ses distributions de dividendes à ses actionnaires. Ces flux de trésorerie sont complétés, au besoin, au moyen de l'émission de titres d'emprunt additionnels. Au cours de la période, ces objectifs n'ont fait l'objet d'aucune modification.

La Société estime que la dette bancaire, le papier commercial, la dette à court terme, la dette à long terme (incluant la tranche à court terme de celle-ci) et les capitaux propres, déduction faite de la trésorerie, composent le total de sa structure du capital. La Société tient également compte de ses obligations en vertu de contrats de location-exploitation lorsqu'elle évalue le total de sa structure du capital. La Société gère sa structure du capital de façon à conserver les cotes de crédit de grande qualité que lui attribuent deux agences d'évaluation du crédit. En outre, afin de maintenir la structure du capital qu'elle recherche, la Société peut ajuster le niveau de dividendes versés aux actionnaires, émettre des actions supplémentaires, racheter des actions aux fins d'annulation ou procéder à l'émission ou au remboursement sur la dette. La Société est soumise à certaines clauses restrictives et elle se conformait à ces clauses au 1er janvier 2011 et au 2 janvier 2010.

La Société surveille sa structure du capital essentiellement en évaluant le ratio de sa dette nette par rapport aux capitaux propres et le ratio de sa dette nette par rapport au total de sa structure du capital, et s'assure de sa capacité à s'acquitter du service de sa dette et à respecter d'autres obligations définies en faisant un suivi de ses ratios de couverture des intérêts et autres charges fixes.

Le tableau suivant présente un sommaire de certaines informations ayant trait à la structure du capital et à la situation financière de la Société aux dates indiquées.

  1er janvier
2011
      2 janvier
2010
 
             
Trésorerie (64 354) $     (44 391) $
Dette bancaire 209 013       270 332  
Papier commercial 127 828       260 386  
Dette à long terme 943 412       946 098  
             
Dette nette 1 215 899       1 432 425  
             
Capitaux propres 4 223 903       3 826 110  
             
Total de la structure du capital 5 439 802 $     5 258 535 $
             
Dette nette : capitaux propres 0,29:1       0,37:1  
Dette nette : total de la structure du capital 0,22:1       0,27:1  
BAIIA : intérêts débiteurs en espèces1, 2 20,16:1       19,59:1  
  1. Aux fins du calcul des ratios, le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) se compose du BAIIA pour les exercices de 52 semaines terminés à ces dates, suivant le cas. Le BAIIA est une mesure financière non définie par les PCGR. Les mesures financières non définies par les PCGR n'ont pas de signification normalisée prescrite par les PCGR et, par conséquent, peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres émetteurs.

  2. Les intérêts débiteurs en espèces sont également une mesure non définie par les PCGR et ils se composent des intérêts débiteurs pour les exercices de 52 semaines terminés à ces dates, suivant le cas, excluent l'amortissement des frais de financement reportés et comprennent l'intérêt capitalisé.

Au cours de la période, la Société a maintenu sa structure du capital et sa situation financière souhaitées, comme le démontrent les ratios ci-dessus.

Un sommaire des cotes de solvabilité de la Société au 1er janvier 2011 est présenté dans le tableau suivant :

  Standard
& Poor's
DBRS
Limited
     
Cote de solvabilité d'entreprise BBB+ -
Créances non garanties de premier rang BBB+ A (bas)
Papier commercial - R-1 (bas)

Aucune modification n'a été apportée aux cotes de solvabilité de la Société au cours des périodes de 12 et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011.

Le 8 avril 2010, DBRS Limited a placé les cotes à court et à long termes de la Société sous surveillance, avec perspective négative, en raison de l'annonce par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, le 7 avril 2010, d'une réforme approfondie du régime de médicaments de la province. Le 30 juillet 2010, DBRS Limited a confirmé les cotes à court et à long termes de la Société et leur a attribué une tendance qui est passée de « sous surveillance avec perspective négative » à « stable ».

13. ÉVENTUALITÉS, ENGAGEMENTS ET GARANTIES

Litiges

La Société s'est vue signifier une déclaration relative à un recours collectif proposé qui a été déposée auprès de la Cour supérieure de justice de l'Ontario par deux de ses franchisés-propriétaires titulaires d'une licence, au nom de l'ensemble de ses franchisés-propriétaires actuels et anciens résidant au Canada mais ailleurs qu'au Québec, et dans laquelle ils font diverses allégations et réclament des dommages­intérêts de 1 000 000 $. La déclaration allègue notamment que Shoppers Drug Mart et deux sociétés membres du même groupe ont violé des obligations contractuelles et d'autres obligations envers les franchisés-propriétaires en recouvrant, en recevant et/ou en conservant des fonds et/ou des prestations en sus de ceux pouvant être recouvrés, reçus et/ou conservés aux termes des conventions applicables. La Société estime que ces allégations sont non fondées et elle leur opposera une défense vigoureuse. Toutefois, rien ne garantit que l'issue de ce litige sera favorable pour la Société ou qu'elle n'aura pas une incidence défavorable importante sur la situation financière de celle-ci. À l'heure actuelle, le montant à payer, le cas échéant, ne peut être raisonnablement estimé.

La Société est partie à certains litiges dans le cours normal de ses activités. De l'avis de la direction de la Société, l'issue éventuelle de ces litiges n'aura pas d'incidence importante sur sa situation financière ni sur ses résultats d'exploitation. La direction a inscrit une provision liée à ces litiges, en fonction de ses meilleures estimations relativement à leur règlement définitif.

Annexe aux états financiers consolidés portant sur la couverture par le bénéfice

Période de 52 semaines terminée le 1er janvier 2011
Couverture par le bénéfice des obligations liées à la dette à long terme 18,22 fois

Le ratio de couverture de la dette à long terme (y compris toute tranche à court terme) par le bénéfice correspond au bénéfice (avant intérêts et impôts sur les bénéfices) divisé par les intérêts débiteurs sur la dette à long terme (y compris toute tranche à court terme). Les intérêts débiteurs excluent tous les montants liés à l'amortissement et comprennent les montants capitalisés dans les immobilisations corporelles qui ont été respectivement inclus dans les intérêts débiteurs et exclus de ceux­ci, tel qu'il est présenté dans l'état consolidé des résultats de la Société pour la période.

SOURCE Corporation Shoppers Drug Mart

Renseignements :

Relations auprès des médias :    
Lisa Gibson      
Directrice, Communications et Affaires générales 
416 490-2927, ou
corporateaffairs@shoppersdrugmart.ca
416 493-1220, poste 5500
Relations auprès des investisseurs :
416 493-1220, poste 5678
investorrelations@shoppersdrugmart.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.