COP21 : réaction du président d'UNICEF Canada au discours du premier ministre Trudeau à la conférence de Paris sur les changements climatiques

PARIS, le 30 nov. 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, alors que la 21e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques débute à Paris, le premier ministre Trudeau a pris la parole pour réitérer l'engagement du Canada à combattre les changements climatiques, ainsi que la promesse d'investir 2,65 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour aider les pays en développement dans cette lutte. David Morley, le président et chef de la direction d'UNICEF Canada, assiste à la conférence en tant que membre de la délégation officielle de l'UNICEF et répond à l'allocution du premier ministre Trudeau :

« Encore une fois, nous sommes très heureux de voir le Canada intensifier son aide pour les pays les moins développés du monde. Il est toutefois important que les efforts et les investissements dans l'adaptation aux changements climatiques visent avant tout à renforcer la résilience des enfants et des communautés les plus vulnérables.

Il est essentiel d'inclure les jeunes en tant qu'acteurs clés dans les solutions aux problèmes que représentent les changements climatiques, car c'est leur avenir qui est en jeu, et nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Canada reconnaît l'importance de les engager. Nous savons que les enfants et les jeunes sont des agents primordiaux du changement. La priorité doit leur être accordée, et ils doivent être consultés dans les décisions qui nous concerneront toutes et tous.

Nous sommes ravis d'entendre que le Canada appuie les investissements dans l'innovation et dans les énergies renouvelables et durables, lesquelles peuvent changer les choses pour les enfants. Les enfants dans les pays les moins développés ont besoin de choses comme un éclairage sans danger pour faire leurs devoirs le soir, des moyens de transport fiables pour aller à l'école, de la chaleur pendant les mois d'hiver, des cuisinières dans les maisons qui ne causent pas de maladies respiratoires mortelles, et de rues bien éclairées pour les filles et les garçons qui doivent aller chercher du carburant et de l'eau. Un accès à des énergies durables peut transformer leur vie.

Plus important encore, le financement du Canada doit venir en aide aux enfants et aux communautés les plus vulnérables, même s'ils se trouvent dans les régions les plus difficiles d'accès. »

Pour prendre connaissance de la réaction de l'UNICEF à l'annonce de l'engagement de 2,65 milliards de dollars du gouvernement du Canada, cliquez ici.

Rapport de l'UNICEF sur les changements climatiques
Publié le 24 novembre dernier, le rapport de l'UNICEF, intitulé Unless we act now: The impact of climate change on children (en anglais - Si nous n'agissons pas maintenant : les conséquences des changements climatiques pour les enfants), analyse comment les enfants du monde entier sont particulièrement exposés aux dangers que représentent les changements climatiques et pourquoi les enfants les plus vulnérables risquent surtout d'y succomber.

Les changements climatiques et les enfants : les nombres

  • Sur les 530 millions d'enfants qui se trouvent dans les régions sujettes aux inondations, quelque 300 millions résident dans des pays où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté, avec moins de 3,10 $ par jour.
  • Parmi ceux qui vivent dans les régions touchées par de graves sécheresses, 50 millions d'enfants se trouvent dans des pays où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté.

Les conditions climatiques extrêmes mettent en danger la vie des enfants
Les changements climatiques entraînent davantage de sécheresses, d'inondations, de vagues de chaleur et d'autres conditions climatiques extrêmes. Ces événements peuvent causer la mort et la dévastation, et aussi contribuer à la propagation accrue des principales causes de décès chez les enfants, comme la malnutrition, le paludisme et la diarrhée. Cela peut créer un cercle vicieux : un enfant privé d'eau potable et d'une hygiène adéquate avant que survienne une crise sera plus touché par une inondation, une sécheresse ou une violente tempête. Il sera moins susceptible de se remettre rapidement, et sa vie sera encore plus en danger lorsqu'il fera face à une crise ultérieure. La majorité des enfants qui vivent dans les régions extrêmement exposées aux risques d'inondations se trouve en Asie, et la majorité de ceux et celles qui vivent dans les régions exposées aux risques de sécheresses se trouve en Afrique.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada

Bas de vignette : "Un enfant et un homme âgé se tiennent debout sur le toit d’un bâtiment endommagé à Vanuatu après le passage du cyclone Pam en mars 2015. La tempête de catégorie 5 a endommagé les infrastructures et perturbé les services essentiels, mettant en danger la santé, la sécurité et l’éducation des enfants. (Groupe CNW/UNICEF Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20151130_C6740_PHOTO_FR_554901.jpg

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec : Nancy Radford, Spécialiste des communications, UNICEF Canada, 514 288-5134 poste 8425/cell. : 514 232-4510

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.