Coopérative de services à domicile de la MRC de Montmagny - Les travailleuses et les travailleurs en ont ras le bol de l'attitude intransigeante de l'employeur



    MONTMAGNY, QC, le 11 juin /CNW Telbec/ - Etant donné la situation dans le
milieu de travail et la lenteur de la négociation en vue d'obtenir une
première convention collective, les travailleuses et les travailleurs de la
Coopérative de services à domicile de la MRC de Montmagny ont décidé de
manifester leur mécontentement face à leur employeur, lundi, le 11 juin 2007,
à compter de 19h00, lors d'une marche de protestation qui se terminera devant
le siège social de l'employeur.
    Ils ne comprennent pas l'attitude négative de leur employeur envers eux.
Est-ce dû au fait que les personnes salariées ont exercé un droit reconnu à
toutes et tous de par la loi?
    En effet, les personnes salariées se sont syndiquées en juin 2006 et,
depuis ce temps, l'employeur n'a de cesse d'écoeurer ses travailleuses et les
travailleurs. La négociation de leur première convention collective devra se
faire devant un arbitre car l'employeur n'a pas négocié de bonne foi et était
fermé à toutes discussions raisonnables.
    "Les revendications des travailleuses et travailleurs sont, somme toute,
très raisonnables mais elles ont reçu une fin de non-recevoir de la part de
l'employeur et maintenant ils doivent composer avec un employeur qui utilise
des tactiques insidieuses : vacances refusées sans explications, congés
refusés et aucun frais de kilométrage payé.
    La situation au travail s'envenime, jour après jour, et rend l'atmosphère
quasi invivable. Il est difficile de comprendre une telle attitude car les
personnes salariées ne veulent qu'être respectées dans leurs droits", a
déclaré Mme Lynda Michaud, conseillère syndicale du SQEES-298 (FTQ).
    "Ceux et celles qui oeuvrent dans les coopératives que nous avons
syndiquées gagnent des salaires ridicules. Ces travailleuses et ces
travailleurs ont très peu d'avantages sociaux tels que les congés de maladie
et les congés pour assumer leurs responsabilités familiales; ils n'ont pas
d'assurances collectives, pas de fonds de pension et doivent débourser pour
leurs dépenses de transport d'un client à l'autre.
    Mais qui plus est, la plupart d'entre eux n'ont pas de stabilité d'emploi
parce que leurs heures ne sont pas garanties. Nous n'avons pas besoin d'être
experts comptables pour déduire que ce sont des conditions de travail injustes
et cela, sans compter les conditions d'insécurité dans lesquelles ces
personnes travaillent", a déclaré M. Jean-Pierre Ouellet, vice-président au
service aux membres du SQEES-298 (FTQ).

    Le Syndicat québécois des employées et employés de service, section
locale 298 (FTQ), représente 25 000 membres dans le secteur de la santé et des
services sociaux et est le leader dans le secteur des services à domicile.




Renseignements :

Renseignements: Lynda Michaud, (418) 928-1826


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.