Convention du Parti conservateur du Canada - La CSN dénonce les multiples attaques aux travailleuses et travailleurs canadiens

CALGARY, le 1er nov. 2013 /CNW Telbec/ - La Confédération des syndicats nationaux dénonce le nouveau projet de loi C-4 et la série de propositions déposées à la convention du Parti conservateur du Canada (PCC) visant à s'attaquer aux organisations syndicales qui défendent les droits de millions de travailleuses et de travailleurs au pays et à mettre à mort le seul diffuseur public canadien.

Jean Lortie, secrétaire général de la CSN prendra la parole, ce soir, lors d'une conférence organisée par la coalition Causes communes, qui rallie plusieurs organisations progressistes dans le but d'empêcher la réélection du Parti conservateur en 2015. L'événement est accueilli par le maire de Calgary et y prendront la parole des personnalités en vue, entre autres David Suzuki et Maude Barlow, en plus d'autres militants syndicaux et autochtones.

Actuellement à Calgary avec des membres de UCCO-SACC-CSN, Jean Lortie a souligné que les propositions déposées à la convention attaquent les droits fondamentaux des travailleuses et des travailleurs canadiens. « Jamais encore un gouvernement fédéral n'était allé aussi loin dans ses attaques contre les travailleuses et le travailleurs ! En cherchant à les priver de leurs libertés fondamentales d'association et de négociation collective, il remet en question l'exercice de droits reconnus au Canada, dans la Déclaration universelle des droits de l'homme de l'ONU ainsi que dans les conventions fondamentales de l'Organisation internationale du travail. Ce qui est à l'œuvre, c'est bien une volonté de faire taire les voix qui critiquent ce gouvernement et cela est inacceptable en démocratie ».

L'accès à l'information et la production d'une information de qualité sont aussi indispensables à l'exercice de la démocratie. « En proposant d'éliminer le financement public à Radio-Canada/CBC, de mettre en place un modèle d'utilisateur payeur, de remettre en question la Loi sur la radiodiffusion et de réduire le rôle du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), le PCC planifie la mise à mort de CBC/Radio-Canada », a déclaré Alex Levasseur, président du Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN).

De plus, l'une des résolutions vise à transformer les régimes de retraite des employé-es du secteur public fédéral en un modèle à cotisations déterminées. « Clairement, les résolutions soumises en ce moment à la convention du PCC cherchent à instaurer au Canada le modèle américain régressif de droit du travail, qui a considérablement affaibli le mouvement syndical et appauvri la classe moyenne aux États-Unis. Ce modèle est à l'avantage des entreprises et des élites, dont la part de richesse est en augmentation constante. La CSN n'acceptera jamais un tel recul des droits des travailleurs, dont plusieurs de ses membres sous régime fédéral, et se mobilisera sans relâche pour s'y opposer », de souligner monsieur Lortie.

D'ailleurs, la CSN s'implique activement avec de nombreux groupes progressistes partout au pays, dont plusieurs associations autochtones, en vue de la tenue du Forum social des peuples qui aura lieu à Ottawa en 2014. Ce forum rassemblera des milliers de personnes afin de contrer les politiques régressives du gouvernement Harper et du PCC et de proposer des solutions de rechange en termes de projet de société.

« Jamais nos membres n'ont été aussi attaqués par ce gouvernement dans l'exercice de leur travail ou de leurs droits fondamentaux. Dans le cas du projet de loi C-4, les modifications au Code canadien du travail feront en sorte de politiser la santé et la sécurité au travail, ce qui affectera tous les syndicats soumis à la juridiction fédérale, dont le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) et UCCO-SACC-CSN, un recul», déploré Kevin Grabowsky, président de UCCO-SACC-CSN.

Le Syndicat des agents correctionnels du Canada UCCO-SACC-CSN représente 7400 agentes et agents correctionnels travaillant dans les 52 pénitenciers fédéraux du Canada. Le Syndicat des communications de Radio-Canada représente 1600 membres au Québec et à Moncton. Il est affilié à la Fédération nationale des communications-CSN, qui regroupe 7000 membres œuvrant dans les domaines des communications et de la culture.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

SOURCE : CSN

Renseignements :

Lyle Stewart, Service des communications de la CSN
Téléphone : 514 796-2066
lyle.stewart@csn.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.