Consultations sur l'avenir de l'information: La FECQ recommande la création d'un statut de journaliste professionnel

MONTRÉAL, le 14 nov. 2011 /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) présente aujourd'hui ses recommandations quant à l'avenir de la profession de journaliste dans le cadre des consultations publiques de la ministre Christine St Pierre.

Les recommandations de la FECQ, qui représente notamment les étudiants en journalisme du Cégep de Jonquière, visent à assurer la qualité du contenu journalistique sans miner l'exercice des autres formes de journalisme. « Nous sommes très inquiets des impacts de la concentration des médias sur la qualité de l'information. Il existe en ce moment un flou quant aux devoirs d'un journaliste et nous voulons nous assurer que les journalistes de demain pourront exercer leur profession d'une manière rigoureuse », explique Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

Statut de journaliste professionnel

La FECQ recommande notamment de créer un statut de journaliste professionnel. Ce statut serait accompagné d'un code de déontologie contraignant. Les étudiants recommandent que ce statut de journaliste soit géré par les journalistes eux-mêmes via la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Les entreprises de presse auraient la possibilité d'exiger ou non ce statut. « En ce moment, les journalistes ont un code de déontologie, mais il n'a pas de dents. Ce n'est pas très efficace. Pour assurer la qualité de l'information et éviter les dérapages, il faut créer un statut de journaliste professionnel et se doter d'un code de déontologie contraignant », ajoute le président de la FECQ.

En contrepartie, les étudiants suggèrent que ce statut de journaliste professionnel soit accompagné d'un certain nombre de privilèges. À titre d'exemple, les « journalistes professionnels » pourraient avoir des accès exclusifs à la colline parlementaire ou encore bénéficier de réponses plus rapides en vertu de la loi d'accès à l'information.

Création d'une plateforme de contenu régional

En terminant, la FECQ voit d'un bon œil la création d'une plateforme web interrégionale pilotée par TéléQuébec. L'agglomération des médias communautaires et régionaux permettrait de donner de la visibilité à des médias indépendants qui n'ont pas les moyens de la compétition. La FECQ suggère que les médias étudiants soient inclus dans cette plateforme. Celle-ci souligne à juste titre que plusieurs cégeps ont mis sur pied des médias étudiants d'envergure. « La création d'un portail web permettrait de centraliser l'information régionale et d'accroître la visibilité de plusieurs petits médias régionaux qui ne peuvent pas faire face à la compétition des grands conglomérats », conclut Léo Bureau-Blouin.

Le mémoire de la FECQ est disponible à l'adresse suivante : http://scr.bi/vlwt4D

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 60 000 étudiants collégiaux réunis dans 23 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 21 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements :

Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications FECQ, cell. : (514) 554-0576, bureau : (514) 396-3320, courriel : crc@fecq.org, twitter : @charlottewats

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.