Consultations prébudgétaires: La CSN réclame une intervention vigoureuse pour faire face à la crise



    MONTREAL, le 19 févr. /CNW Telbec/ - Participant ce matin aux
consultations prébudgétaires de la ministre des Finances du Québec, la
Confédération des syndicats nationaux (CSN) a rappelé l'importance pour le
gouvernement du Québec d'aller plus loin que les initiatives déjà annoncées
pour faire face à la récession qui s'aggrave, en mettant en avant des
politiques structurelles pour susciter le développement économique et social à
moyen et à long termes.
    "Le gouvernement doit renoncer au déficit zéro pour les prochaines années
et la Loi sur l'équilibre budgétaire ne doit pas être un carcan qui empêche le
gouvernement d'agir et de soutenir l'activité économique", a plaidé la
présidente de la CSN, Claudette Carbonneau.
    Ainsi la CSN demande au gouvernement de surseoir à la contribution prévue
pour l'exercice budgétaire 2009-2010 dans le Fonds des générations. Les sommes
ainsi dégagées permettraient au gouvernement du Québec de mettre en oeuvre, en
partie du moins, un plan de relance économique crédible, en conjonction avec
le maintien des programmes sociaux et des services publics.
    La CSN considère qu'il devrait y avoir un moratoire sur les hausses de
tarifs puisque celles-ci viennent réduire le pouvoir d'achat des particuliers,
ce qui doit être évité dans la conjoncture actuelle. "Lorsque le rapport
Montmarquette a été rendu public, nous avions salué la prudence des réactions
de la ministre des Finances. Cette prudence est plus que jamais de mise
puisqu'il s'agit de choix de société fondamentaux. Nous réclamerons le cas
échéant une vaste consultation publique sur cette question", d'insister la
leader syndicale.
    Concernant la demande par certaines associations patronales d'accélérer
l'élimination de la taxe sur le capital, la CSN estime que cette mesure est
peu susceptible de générer des investissements additionnels, spécialement en
période de récession. D'autant que le crédit de taxe déjà existant favorise
les entreprises qui investissent en ce moment.
    La CSN croit que l'injection d'argent neuf dans le système de santé et de
services sociaux public est essentielle. Le gouvernement doit aussi
intensifier les travaux des comités paritaires sur la réorganisation du
travail dans des secteurs prioritaires comme les salles d'urgence et
d'opération, les soins de longue durée et le soutien à domicile.
    L'éducation et la formation professionnelle sont assurément des facteurs
déterminants et structurants. Une attention particulière doit être portée aux
cégeps en région. La CSN souhaite par ailleurs que le gouvernement du Québec
continue de réclamer une bonification de 800 millions de dollars des
transferts fédéraux pour l'éducation postsecondaire.
    Le gouvernement doit également s'assurer d'engager tous les fonds
nécessaires dans les programmes d'infrastructures à frais partagés avec le
gouvernement fédéral, de façon à avoir accès à la totalité des aides
fédérales. Les mesures favorisant le développement durable, comme le transport
en commun, l'efficacité énergétique ou le développement d'énergie verte,
doivent être priorisées.
    "Alors que la capacité d'investissement de la Société générale de
financement (SGF) a été augmentée d'un milliard de dollars sur deux ans et que
le programme Renfort d'Investissement Québec permet de mobiliser un milliard
de plus, nous croyons que ces sommes ne seront pas suffisantes devant les
besoins immenses, notamment dans les secteurs manufacturier et forestier. Une
majoration du crédit d'impôts pour souscriptions à un fonds de travailleurs,
serait certainement une mesure appropriée de soutien aux entreprises et aux
particuliers dans cette conjoncture difficile", a suggéré le trésorier de la
CSN, Pierre Patry.
    Finalement, sur cet outil collectif qu'est la Caisse de dépôt et
placement du Québec (CDPQ), la CSN croit que l'heure est au recentrage de sa
mission. Etant donné que l'environnement financier mondial sera
vraisemblablement difficile pour quelques années encore, il serait sans doute
avisé pour la CDPQ de mettre davantage l'accent sur le financement de
l'économie québécoise. L'investissement au Québec est d'ailleurs tout à fait
compatible avec le rôle de fiduciaire de la CDPQ. Avec les difficultés
actuelles, ces deux missions complémentaires doivent revenir à l'avant-scène
dans la gestion de l'institution.

    La CSN représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce,
tant dans les secteurs privé que public.




Renseignements :

Renseignements: Michelle Filteau, directrice du Service des
communications de la CSN, (514) 598-2162, cellulaire: (514) 894-1326; Source:
CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.