Construction de condos au parc du Mont-Orford : un dossier prioritaire pour les parlementaires



    ORFORD, QC, le 23 avril /CNW Telbec/ - Un an après la manifestation
monstre où 12 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Montréal pour
réclamer le respect de la Loi sur les parcs et s'opposer à la privatisation du
Parc national Orford et compte tenu du nouveau contexte politique minoritaire
à Québec, SOS Parc Orford a demandé de rencontrer les chefs des trois partis
politiques dans le but de trouver une alternative à la cession de terrains et
au développement immobilier dans le Parc. Selon la Coalition, ce dossier chaud
de la rentrée parlementaire exigera de l'ensemble des députés d'être
réellement à l'écoute de la population.
    Compte tenu que la date limite pour la vente du Parc a été fixée par le
gouvernement au 15 mai, la menace de perdre l'intégrité du Parc est imminente.
Dans le respect de l'intégrité territoriale de tous les parcs nationaux, SOS
Parc Orford réitère sa demande aux parlementaires d'abroger la Loi 23 d'ici
là.
    Le 17 avril dernier, les membres de la Coalition ont rencontré le nouveau
chef de l'opposition, M. Mario Dumont, le premier parti à accepter
l'invitation. Cette rencontre a permis de constater que pour l'ADQ, Orford
constitue un dossier prioritaire et qu'il dispose d'une marge de manoeuvre
pour faire bouger le dossier. Les démarches se poursuivent avec M. Claude Roy,
porte parole en matière de faune et parc et député de Montmagny-L'Islet. La
Coalition prévoit aussi une rencontre avec M. Boisclair dans la semaine du
30 avril.
    SOS Parc Orford fait appel au nouveau ministre du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, pour arrêter, avant le
15 mai, 15h, le rouleau compresseur de l'appel d'offres qui enclenchera la
vente définitive d'Orford et la construction des condos dans le Parc. Reculer
après la date du 15 mai serait pour le gouvernement qui voudra revenir en
arrière, déboucher sur des pénalités et des complications considérables.
    La Coalition désire rappeler aux parlementaires que la population est
toujours massivement contre la vente du Parc national du Mont-Orford pour la
construction de condos et ce dans une proportion de 75 % (sondage CROP - mars
2007). Orford a été l'un des cinq dossiers chauds de la campagne électorale.
En effet, le message des électeurs a été clair puisque 67 % des électeurs ont
voté contre le parti du M. Charest tout comme 67 % contre le député d'Orford,
M. Pierre Reid.
    Les ex-directeurs de parc nationaux, qui supportent la Coalition depuis
ses débuts, affirment "que toute vente d'une partie d'un Parc national serait
une première au Québec. Ce litige doit être réglé à l'échelle nationale
puisqu'il pourrait créer un dangereux précédent pour l'ensemble du réseau des
parcs nationaux" de souligner Jean Hubert, directeur de parc pendant une
douzaine d'années.

    AU SUJET DE SOS PARC ORFORD

    La coalition SOS PARC ORFORD s'est donnée comme mission de mettre fin aux
démarches de vente d'une partie du Parc. Elle regroupe les partenaires
principaux suivants : La société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP),
Nature Québec / UQCN, CREE, Regroupement Orford pour un parc sans condos,
auxquels s'ajoutent plus de 80 000 citoyens et citoyennes du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Claude Dallaire, (819) 578-7083; SOURCE: COALITION SOS
PARC ORFORD, www.sosparcorford.org

Profil de l'entreprise

COALITION SOS PARC ORFORD

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.