Conseil fédéral spécial - La FPSES-CSQ se penche sur la question des jeunes et de la relève syndicale



    MONTREAL, le 27 mai /CNW Telbec/ - Une soixantaine de délégués provenant
de syndicats membres de la Fédération du personnel de soutien de
l'enseignement supérieur (FPSES), affiliée à la Centrale des syndicats du
Québec (CSQ), se réuniront à compter d'aujourd'hui, et ce jusqu'à vendredi,
pour faire le point sur divers défis qui les interpellent, dont celui de la
relève syndicale.
    Ce Conseil fédéral spécial se déroule à l'Université du Québec en
Outaouais, à Gatineau.

    Un militantisme nécessaire à tous les niveaux

    La présidente de la FPSES-CSQ, Mme Marie Racine, explique que les
participantes et les participants tenteront de trouver des moyens pour assurer
l'arrivée d'une relève syndicale jeune au niveau local.
    "La qualité du militantisme au sein d'une fédération syndicale dépend
directement de la qualité de ce même militantisme au sein de chacun de ses
syndicats. Il va donc de soi que si nous avons des problèmes de relève au
niveau local, cela se traduira tôt ou tard par des problèmes semblables pour
la fédération", mentionne Mme Racine.

    Les jeunes et le militantisme syndical

    Dans cet esprit, la présidente de la FPSES-CSQ croit qu'il est opportun
pour son organisation syndicale de tenir une telle réflexion.
    "Le militantisme syndical n'est pas un réflexe naturel pour la présente
génération de jeunes travailleuses et travailleurs. C'est un constat dans nos
milieux de travail, qui se vérifie fort probablement dans l'ensemble du monde
du travail. Pourquoi les jeunes ont-ils une telle attitude à l'égard du
syndicalisme ? Jusqu'à quel point est-il possible de corriger leur perception
pour les intéresser au militantisme ? Ce sont des questions qui seront au
coeur de notre réflexion", précise Mme Marie Racine.

    Une responsabilité partagée par les autres générations

    Mme Racine ajoute que la question de la relève syndicale n'implique pas
seulement la responsabilité des jeunes, mais également celle des générations
plus âgées.
    "Le premier réflexe est peut-être de s'interroger sur l'intérêt des
jeunes, mais il ne faut pas que ça s'arrête là. En effet, il ne suffit pas de
souhaiter l'engagement syndical des jeunes, mais il faut également se demander
si nous leur laissons une place suffisante pour qu'ils puissent s'exprimer.
Avons-nous un plan pour préparer la relève, pour assurer la transition des
connaissances d'une génération à l'autre ? Voilà autant de questions qui
doivent nous interpeller et auxquelles il faut répondre", soutient la
présidente de la FPSES-CSQ.

    Plus de 4 000 membres

    Outre la question de la relève syndicale, les délégués aborderont
également d'autres sujets visant, entre autres, à améliorer les services aux
membres. La FPSES-CSQ compte plus de 4 000 membres provenant des collèges, des
universités et d'organismes qui dispensent des services en éducation.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente près de 170 000 membres, dont près de 100 000 font
partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus
importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les
secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du
municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Claude Girard, Agent d'information CSQ, Cell.: (514)
237-4432, girard.claude@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.