Conseil des Montréalaises: Pour que Montréal devienne le premier choix des familles



    MONTREAL, le 27 nov. /CNW Telbec/ - Le Conseil des Montréalaises présente
aujourd'hui son mémoire sur le projet de Plan d'action famille 2008-2009 de la
Ville de Montréal, intitulé Montréal, ville avec enfants, à l'Office de
consultation publique de Montréal. "Notre mémoire fait l'appréciation, selon
la perspective des femmes, des démarches entreprises par la Ville et ses
arrondissements et formule des recommandations spécifiques pour chacun des
volets du plan. A cet égard, les membres réitèrent la pertinence de
l'utilisation systématique de l'analyse différenciée selon les sexes (ADS)
dans un contexte "famille". Il a été démontré qu'une meilleure compréhension
de ce que vivent les femmes mène à l'amélioration de leur condition ce qui
contribue directement au mieux-être de tous les membres de leur famille", de
déclarer Mme Nicole Boily, présidente du Conseil des Montréalaises.

    Montréal, un milieu de vie favorable aux familles

    La création d'un milieu de vie favorable aux familles sur l'île de
Montréal nécessite que la Ville de Montréal assume son leadership à l'égard de
ses arrondissements. Les membres du Conseil des Montréalaises s'interrogent
toutefois sur l'horizon temporel retenu par la Ville pour mettre en place son
Plan d'action famille 2008-2009. Elles doutent que cette période de temps
permette de réaliser des progrès significatifs et recommandent que le plan
actuel soit transformé en Plan triennal 2008-2011, assorti de mesures
concrètes et d'indicateurs pour évaluer les résultats.
    Aussi, le désengagement affirmé de la Ville vis-à-vis des questions de
conciliation famille-travail a surpris le Conseil. Avec plus de
26 000 personnes à son emploi, elle est pourtant l'un des plus importants
employeurs sur son territoire. D'autant plus que les avantages que tirent les
employeurs des mesures de conciliation famille-travail en termes de
productivité, de réduction de l'absentéisme, et donc de coûts de
main-d'oeuvre, ont été clairement démontrés dans de nombreuses études.
Certains arrondissements ont même déjà indiqué avoir apporté des modifications
en ce sens et d'autres ont signalé souhaiter les imiter.

    Des considérations spécifiques en accord avec les besoins des
    Montréalaises

    D'entrée de jeu, le Conseil des Montréalaises reconnaît les efforts faits
par la Ville de Montréal, dans son Plan d'action famille 2008-2009, en matière
de logement, de circulation et de transport, de sécurité publique, de culture,
de sports et de loisirs. Par ailleurs, ses membres lui suggèrent de se doter
de cibles précises, dans l'ensemble de ses programmes d'aide à l'habitation,
pour assurer l'augmentation du nombre de logements abordables sur son
territoire destinés aux familles, notamment aux familles nombreuses. La Ville
doit aussi répondre aux besoins de rénovation des habitations à loyer modique
gérées par l'Office municipal d'habitation de Montréal (qui totalisent près de
20 000 unités), des coopératives d'habitation et des organismes à but non
lucratif qui montrent des signes évidents de vieillissement.
    De plus, le Conseil souligne que la desserte locale en matière de
transport en commun sur son territoire doit être améliorée, prioritairement
dans ses extrémités est, ouest et sud-ouest où vivent de nombreuses familles à
faible revenu. Les hausses régulières des coûts du transport en commun ont
aussi grandement affecté ces ménages. Les membres du Conseil demandent que la
Ville et la Société de transport de Montréal (STM) étudient ensemble et
proposent des formules de tarification qui le rendrait plus accessible à
toutes les familles montréalaises.
    Tout comme la Ville, le Conseil des Montréalaises conçoit que Montréal
soit généralement sécuritaire, mais il insiste sur la nécessité de miser sur
la prévention en matière de lutte contre la délinquance et la criminalité,
particulièrement auprès des jeunes. D'ailleurs, les membres du Conseil sont
étonnées que le Plan d'action famille 2008-2009 ne fasse aucune référence au
Programme femmes et ville, qui a pourtant contribué à la réputation de
Montréal sur la scène internationale et dont les activités ont principalement
porté sur la sécurité urbaine. Le Conseil suggère aussi que le Guide
d'aménagement Pour un environnement urbain sécuritaire soit largement diffusé
dans les arrondissements et chez ses partenaires, afin que les principes qu'il
propose deviennent les normes de référence pour tous les projets d'aménagement
du domaine public destinés aux familles.
    Sans contredit, le dynamisme de Montréal en matière de culture, de sports
et de loisirs constitue l'un de ses grands attraits pour sa population
résidante comme pour les visiteurs de passage. Pour le Conseil des
Montréalaises, il est important que la Ville s'assure de la disponibilité des
ressources financières nécessaires pour développer et entretenir les
infrastructures sportives et culturelles. La modernisation des installations
existantes et la construction de nouvelles devraient exiger la consultation
des usagères et usagers. L'analyse différenciée selon les sexes (ADS) dans
l'évaluation des infrastructures sportives et culturelles permettrait de
répondre adéquatement aux besoins des Montréalaises et des Montréalais. Aussi,
la participation des familles aux activités sportives et culturelles doit être
valorisée. La mise en place d'un système de tarification approprié à ces
ménages dans toutes les infrastructures montréalaises est un excellent moyen
d'y parvenir. De plus, la Ville doit veiller à raffermir ses liens avec les
organisations représentatives des différentes communautés ethnoculturelles,
véritables véhicules d'information et de promotion susceptibles de renforcer
la participation des familles immigrées aux activités et évènements de la
métropole.

    Le Conseil des Montréalaises

    Créé en mai 2004, le Conseil des Montréalaises est composé de 15 membres
choisies parmi la population féminine montréalaise. Il agit en tant
qu'instance consultative auprès de l'administration municipale sur toute
question liée à l'égalité entre les femmes et les hommes et à la condition
féminine. Ses membres travaillent à l'avancement des débats et des questions
qui touchent les Montréalaises. Visitez le www.ville.montreal.qc.ca/conseildes
montrealaises.




Renseignements :

Renseignements: Linda Lévesque, responsable des relations avec les
médias pour le Conseil des Montréalaises, LCOM Communication, (514) 393-3178,
cellulaire: (514) 242-8909; Source: Guylaine Poirier, Conseil des
Montréalaises, (514) 872-9074,


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.