Congrès mondial des bibliothèques et de l'information 2008 - 4 000 bibliothécaires en provenance de 150 pays se réunissent à Québec



    Les bibliothèques abolissent les frontières et ouvrent la porte à tous
    les savoirs

    QUEBEC, le 8 août /CNW Telbec/ - La ville de Québec accueillera le plus
important rassemblement international de bibliothécaires du 10 au 14 août
prochains. Le Congrès mondial des bibliothèques et de l'information,
IFLA 2008, rassemblera près de 4 000 professionnels du domaine des
bibliothèques et de l'information en provenance de 150 pays au Centre des
congrès de Québec.
    Sous le thème "Bibliothèques sans frontières : naviguer vers une
compréhension globale", ce rassemblement invite les professionnels de
l'information à réfléchir à la mission et à l'avenir des bibliothèques dans un
monde en profonde mutation. Quelques centaines de conférenciers et de
panélistes viendront discuter avec les 4 000 congressistes d'enjeux majeurs
pour la préservation et la diffusion du patrimoine documentaire : le virage
numérique, l'égalité d'accès à l'information, la liberté d'expression,
l'impact économique et social des bibliothèques ainsi que les bibliothèques
comme agoras publiques favorisant l'insertion sociale, la formation continue
et le développement durable des sociétés.
    "Les bibliothèques abolissent les frontières et ouvrent la porte à tous
les savoirs. Elles jouent un rôle essentiel d'éducation et d'émancipation des
citoyens. Elles contribuent à développer des individus et des communautés
informés, créatifs et éduqués, affirme M. Claude Bonnelly, président du comité
national organisateur du Congrès IFLA 2008. A l'échelle mondiale, environ
quatre personnes sur dix fréquentent une bibliothèque. Au Canada, le montant
des dépenses des bibliothèques est estimé à 2,7 milliards de dollars par
année. Au Québec, plus de 50 % de la population de 15 ans et plus fréquente
une bibliothèque au moins une fois durant l'année. C'est donc dire que nos
bibliothèques sont bien vivantes!"

    Un congrès en sept langues

    Depuis 2003, l'Association pour l'avancement des sciences et des
techniques de la documentation (ASTED) prépare ce prestigieux congrès en
partenariat avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ),
Bibliothèque et Archives Canada (BAC) et l'Université Laval, de même qu'en
étroite collaboration avec plusieurs associations nationales et provinciales.
    Depuis la création de la Fédération en 1927, cette conférence n'a eu lieu
que deux fois au Canada, à Toronto en 1967 et à Montréal en 1982. "Reconnue
par l'UNESCO comme joyau du patrimoine mondial et porteuse de la tradition
française en tant que berceau de la francophonie en Amérique du nord, la ville
de Québec est sans nul doute le lieu idéal pour tenir de telles assises"
précise M. Bonnelly. En raison de la diversité de ses invités, les activités
seront traduites simultanément en sept langues officielles : anglais,
français, espagnol, allemand, russe, chinois et arabe.

    Le Canada, un exemple à suivre

    Les bibliothèques occupent aussi une place prépondérante au sein des
institutions culturelles vouées à la défense et à la préservation des
patrimoines. Les technologies ont favorisé notamment des rapprochements avec
des disciplines telles l'archivistique et la muséologie, comme en font foi de
nombreux projets de numérisation menés à travers le monde. Le Québec et le
Canada ont à cet égard fait oeuvre de pionniers en intégrant récemment dans
une même organisation, chacun à son tour, leur Bibliothèque et leurs Archives
nationales. C'est là l'une des marques de la créativité qui anime ce milieu.
    En prévision de la tenue du congrès de l'IFLA 2008 à Québec, Bibliothèque
et Archives Canada et Bibliothèque et Archives nationales du Québec ont fait
équipe pour réaliser un ouvrage intitulé Rayonner et partager - L'innovation
dans les bibliothèques canadiennes, qui met en lumière de fascinantes
expérimentations et innovations réalisées par le personnel de plusieurs
bibliothèques d'un bout à l'autre du pays. Un exemplaire du livre sera offert
à chaque congressiste.
    "Le changement, sujet de cet ouvrage, a été et est toujours le mode de
vie des bibliothèques, c'est la raison pour laquelle elles ont su traverser
les siècles", a commenté la présidente-directrice générale de Bibliothèque et
Archives nationales du Québec, madame Lise Bissonnette. Mais on verra ici que
leurs mutations sont plus spectaculaires que jamais. Des villages aux
mégapoles, elles deviennent les lieux de convergence citoyenne les plus animés
et démocratiques, tandis qu'elles font figure d'exemplaires passeurs de
culture et de savoir dans l'espace virtuel qu'elles utilisent avec méthode,
intelligence et créativité."
    "OEuvrant au coeur de nos collectivités, les bibliothèques sont au fait
de tout ce qui s'y passe, explique Ian E. Wilson, bibliothécaire et archiviste
du Canada. En établissant des liens au sein même des collectivités, comme nous
pouvons le constater dans ce livre, notre réseau de bibliothèques a permis un
accès à l'information sans précédent, a fait une différence dans la vie des
gens et a accédé à un tout nouveau rôle dans la société du savoir du
21e siècle."
    "C'est merveilleux d'être dans ce pays qui s'est mérité cette solide
réputation de multiculturalisme, sujet cher au coeur de nombreux
bibliothécaires du monde entier. Cet aspect de la diversité canadienne nous
servira d'inspiration dans une grande partie de notre travail, et j'ai hâte
d'expérimenter la diversité que les cultures de toute la planète ont apportée
à ce pays. Sans prétendre que nous travaillons à la même échelle, je remarque
que le modèle canadien rappelle le travail si caractéristique que nous faisons
à l'IFLA", souligne pour sa part Mme Claudia Lux, présidente de l'IFLA.

    Une rencontre empreinte de solidarité internationale

    Si, de par le monde, les bibliothèques poursuivent toutes des objectifs
similaires et rencontrent les mêmes défis, elles le font toutefois en
affirmant leur diversité culturelle et sociale. Diversité, complémentarité,
ouverture, entraide et solidarité internationales : telles sont les valeurs
présentées comme leitmotiv de ce congrès. Cela crée une riche diversité sur le
plan des compétences et des savoir-faire, mais entraîne aussi un lot de défis
quant à l'équilibre des forces et des ressources. Les échanges se dérouleront
donc dans un esprit d'ouverture, d'entraide et de solidarité internationale,
comme l'a mentionné la présidente de l'IFLA, Mme Claudia Lux, originaire
d'Allemagne : "Je suis persuadée que nous, bibliothécaires et travailleurs de
l'information, participons à bâtir un monde meilleur lorsque nous intervenons
dans les programmes de nos collectivités, régions, institutions, entreprises,
gouvernements et organismes internationaux qui oeuvrent dans le monde. Malgré
nos différences économiques, sociales et politiques, nous apporterons une
importante contribution en offrant l'accès aux ressources qui nous intéressent
tous : l'information et la connaissance".
    D'ailleurs, à l'occasion du Congrès IFLA 2008, l'ASTED et l'Association
canadienne des bibliothèques ont créé un nouvel organisme de coopération sous
le nom de "BiblioMondialis" visant à aider des collègues de pays en
développement à participer au congrès de Québec. Dix bourses ont été allouées
afin de leur permettre d'assister à la seule et unique occasion pour les
professionnels des bibliothèques et de l'information de toutes les disciplines
et de partout à travers le monde de se rencontrer.

    A propos d'IFLA

    La Fédération internationale des associations de bibliothèques et
d'institutions (IFLA) a été créée en 1927. Son objectif est de favoriser le
développement mondial des bibliothèques et des services de documentation de
haute qualité. C'est une organisation non gouvernementale, non politique,
rassemblant plus de 1 700 associations, institutions et individus dans 150
pays autour du monde.

    A propos d'ASTED

    L'Association pour l'avancement des sciences et des techniques de la
documentation (ASTED) est une association professionnelle nationale culturelle
et scientifique sans but lucratif qui existe depuis 1973. Elle est dédiée à
l'avancement des sciences et des techniques de la documentation par la mise en
commun de l'expertise de ses membres, de ses publications, de ses activités de
toutes sortes, de ses services et des liens qu'elle maintient autant avec des
organismes du milieu de la documentation et de l'information qu'avec la
société en général.

    A propos de Bibliothèque et Archives Canada

    L'une des institutions nationales les plus récentes et les plus
novatrices, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a pour mandat de préserver
le patrimoine documentaire pour les générations présentes et futures et de
faciliter au Canada la concertation des divers milieux intéressés à
l'acquisition, à la préservation et à la diffusion du savoir. Elle est une
source de savoir permanent accessible à tous et qui contribue à
l'épanouissement culturel, social et économique de la société libre et
démocratique que constitue le Canada. Elle est aussi la mémoire permanente de
l'administration fédérale et de ses institutions.

    A propos de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

    Bibliothèque et Archives nationales du Québec est une institution
culturelle qui a pour mission d'acquérir, de conserver et de diffuser le
patrimoine documentaire publié, archivistique et filmique du Québec ou relatif
au Québec. Elle offre aussi à tous les Québécois - sur place, par Internet ou
par prêt entre bibliothèques - un accès gratuit à de vastes collections
universelles et aux services d'une bibliothèque publique d'envergure. BAnQ
regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et neuf centres
d'archives à Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay,
Sept-Iles, Sherbrooke et Trois-Rivières.

    A propos de l'Université Laval

    Située à Québec, ville du patrimoine mondial, l'Université Laval est la
première université francophone d'Amérique du Nord. Elle fait partie du
peloton de tête des universités canadiennes en matière de recherche, au
8e rang parmi les 93 établissements d'enseignement supérieur du pays avec un
budget de 259 millions de dollars alloué à la recherche l'an dernier.
L'Université Laval compte 1500 professeurs-chercheurs qui partagent leur
savoir avec 38 000 étudiants dont plus de 10 000 sont inscrits aux cycles
supérieurs.




Renseignements :

Renseignements: Jonathan Gendron, HKDP Communications et affaires
publiques, (418) 929-2318, jgendron@hkdp.qc.ca; Source: Congrès mondial des
bibliothèques et de l'information - IFLA 2008, www.ifla.org

Profil de l'entreprise

CONGRES MONDIAL DES BIBLIOTHEQUES ET DE L'INFORMATION - IFLA 2008

Renseignements sur cet organisme

Association pour l'avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.