Conflit FPPPQ-CSST - Le ministre du Travail, l'homme clé de la situation !



    MONTREAL, le 22 nov. /CNW Telbec/ - L'Ordre juge qu'il est inacceptable
que les accidentés du travail soient victimes de la mésentente qui persiste
entre la Fédération des physiothérapeutes en pratique privée du Québec (FPPPQ)
et la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail (CSST). Malgré sa
bonne volonté, la CSST offre actuellement des solutions temporaires pour les
accidentés du travail et elle néglige de la sorte tout le débat de fond en
regard de l'offre de service à sa clientèle. Compte tenu d'une première
demande d'intervention auprès du ministre du Travail, l'Ordre s'attendait à ce
que ce dernier intervienne pour résoudre ce conflit, dans le meilleur intérêt
des accidentés du travail. Peut-on toujours espérer sa collaboration ?
    La CSST s'évertue à orienter les patients suivis dans les cliniques
affiliées à la FPPPQ vers d'autres cliniques privées de physiothérapie. Malgré
cet exercice, la crainte de l'Ordre, à l'effet que la qualité des soins
s'altère, demeure : en effet, on ne fait que déplacer et reporter le problème,
il reste irrésolu ! Puisque les sommes accordées par la CSST pour les soins de
physiothérapie dispensés aux travailleurs représentent toujours une fraction
des coûts en vigueur sur le marché, la capacité des membres de dispenser les
services professionnels requis est de plus en plus irréaliste ! Or, dans un
tel contexte, l'Ordre persiste à croire que la qualité des soins est en péril.
    Selon l'Ordre, la CSST, avec son conseil d'administration paritaire
composé de la partie patronale et syndicale, a pour mandat d'offrir à ses
bénéficiaires des soins de qualité respectant les normes en vigueur. A titre
d'agent payeur, la CSST a le devoir d'accueillir l'offre de service telle que
définie par les ordres professionnels. La CSST n'a pas à se substituer au
système professionnel relativement à l'offre de service que les accidentés du
travail sont en droit de recevoir.
    Le statu quo, dans le présent dossier, astreint le gouvernement à jouer
son rôle de protection du public. N'est-il pas dans l'obligation de respecter
tous les bénéficiaires des soins de santé, qu'ils relèvent du ministère de la
Santé, du ministère des Transports ou du ministère du Travail, afin que,
minimalement, ils reçoivent les services auxquels ils ont droit ?
    L'Ordre est très étonné par le mutisme du gouvernement dans ce dossier,
car les patients subissent encore et toujours les contrecoups d'un conflit qui
s'éternise.
    L'Ordre compte fortement sur le ministre du Travail pour intervenir et
régler ce conflit !




Renseignements :

Renseignements: Paul Castonguay, pht, FCAMT, président de l'OPPQ, (514)
351-2770, sans frais: 1 800 361-2001, poste 227, Téléc.: (514) 351-2658,
pcastonguay@oppq.qc.ca, www.oppq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.