Conflit à Shefferville - "Les droits des Premières Nations sont une réalité qu'on ne peut plus contourner" - Le Chef Ghislain Picard



    MATIMEKOSH, QC, le 17 sept. /CNW Telbec/ - "Après des décennies de
négociation sans résultat, de promesses non tenues, et face à des situations
de conflits potentiels qui se multiplient, le chef du gouvernement du Québec
doit maintenant donner un signal clair à ses ministres comme à l'ensemble des
Québécois : les droits des Premières Nations sont une réalité qu'on ne peut
plus contourner", a déclaré le Chef de l'Assemblée des Premières Nations du
Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard, sur la barricade érigée par
les Innus de Matimekosh, à Schefferville. Le Chef de l'APNQL appuie le Chef
Réal McKenzie (Matimekosh-Lac John) et le Chef Georges-Ernest Grégoire
(Uashat Mak Mani-Utenam) dans leur bataille pour le respect des droits de
leurs Premières Nations.
    Les Innus de Matimekosh-Lac John et de Uashat Mak Mani-Utenam bloquent
l'accès de leur territoire ancestral à des pourvoyeurs et à leurs clients. Une
fois de plus exaspérés par l'inaction et le laisser-faire du gouvernement du
Québec, les Innus n'ont d'autre choix que de passer à l'action pour faire
respecter leurs droits ancestraux et protéger leur mode de vie.
    Les Innus dénoncent particulièrement les pratiques déloyales des
pourvoyeurs (légaux ou illégaux) présents sur le territoire et qui, à des fins
commerciales, compromettent le mode de vie des Innus de cette région. Par
exemple, il n'est pas rare de voir un avion survoler les territoires de chasse
traditionnelle des Innus, et ce, en très basse altitude, ce qui vient déranger
la migration des troupeaux de caribous et met en péril la pratique de chasse
de subsistance, et aussi celle de chasse traditionnelle.
    Le gouvernement du Québec ferme souvent les yeux sur des pratiques
inacceptables dénoncées depuis longtemps par les Innus. Surtout, il continue
de permettre un développement régional qui ne prend aucunement en compte les
droits et les intérêts des peuples autochtones.
    "Le Québec affirme être un Etat de droit. Désormais, ce droit doit
inclure les droits ancestraux des Premières Nations, des droits
incontournables", conclut le Chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

    L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est
l'organisme régional qui représente les Chefs des Premières Nations du Québec
et du Labrador.




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, agent d'information et de communications,
APNQL, (418) 842-5020, Cell.: (418) 956-5720


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.