Conférence fédérale-provinciale des ministres de l'Agriculture - LE GOUVERNEMENT CHAREST DOIT MIEUX DEFENDRE LA QUALITE QUEBECOISE



    QUEBEC, le 10 juill. /CNW Telbec/ - Le député des Iles-de-la-Madeleine et
porte-parole du Parti Québécois en matière d'agriculture, de pêcheries et
d'alimentation, Maxime Arseneau, demande au ministre Laurent Lessard de se
montrer beaucoup plus ferme quant à la défense de la juridiction et du modèle
québécois en agriculture dans le cadre des négociations touchant l'Accord sur
le commerce intérieur (ACI).
    Les discussions qui ont cours en ce moment mettent en cause, notamment,
les normes d'étiquetage et de composition des produits alimentaires. Or, la
réduction des normes et de la règlementation applicable viendrait desservir
tout le monde au Québec.
    "Au fil des ans, les producteurs québécois ont développé des standards de
qualité très élevés et des produits spécialisés qui doivent pouvoir se
distinguer parce qu'ils sont recherchés par les consommateurs. Aujourd'hui, on
nous propose un nivellement par le bas qui pénaliserait nos producteurs mais
aussi les citoyens qui veulent plus que jamais savoir exactement ce qu'ils
achètent et ce qu'ils mangent", a déclaré M. Arseneau.
    "Pourquoi permettrait-on aux producteurs étrangers d'usurper les produits
québécois? Au Québec du fromage c'est fait avec du lait, si des producteurs
d'autres provinces veulent vendre des produits dérivés du soya à la place du
fromage, qu'ils l'écrivent clairement sur l'emballage et le consommateur fera
son choix", a ajouté le député.
    Par ailleurs, le député des Iles-de-la-Madeleine voit d'un mauvais oeil
certains aspects de la mise en oeuvre des nouvelles dispositions projetées de
l'ACI tel que le renversement du fardeau de la preuve. En effet, plusieurs
aspects de la règlementation québécoise pourraient être facilement contestés
par n'importe quel entrepreneur qui y voit une entrave à ses profits et ce
serait à chaque fois aux producteurs québécois de faire la démonstration du
contraire. "Il s'agit d'un système de contestation qui n'aurait de fin qu'au
moment où toutes les normes particulières au Québec auront été contestées.
J'imagine que ce serait une bonne nouvelle pour les avocats", a conclu
M. Arseneau.
    -%SU: AGR,CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Marie Barrette, Attachée de presse, Aile parlementaire
du Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.