Condition féminine : le gouvernement du Québec dénonce la démagogie outrancière du Parti Québécois

QUÉBEC, le 15 avril 2016 /CNW Telbec/ - La vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Lise Thériault, tient à dénoncer vigoureusement la démagogie et la bassesse des propos tenus par la députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l'opposition officielle en matière de Condition féminine, Mme Carole Poirier.

Lors de l'étude des crédits budgétaires de la Condition féminine devant la Commission des relations avec les citoyens, la députée d'Hochelaga-Maisonneuve a déclaré que « depuis deux ans, ce gouvernement s'emploie à mettre en oeuvre des actes de violence et de discrimination sexiste, qui peuvent être physiques, psychologiques, verbaux, économiques, sexuels, sociaux et politiques».

En accusant explicitement le gouvernement du Québec de s'attaquer à l'intégrité physique, psychologique et sexuelle des Québécoises, la députée du Parti Québécois fait preuve d'une mauvaise foi et d'une malhonnêteté intellectuelle indignes du parlementarisme et d'un manque de respect sans pareil envers nos institutions démocratiques. Il est inacceptable que la porte-parole de l'opposition officielle instrumentalise ainsi les femmes du Québec dans le seul but de marquer des points politiques et de faire mal paraître le gouvernement du Québec.

La liberté d'expression, la pluralité des opinions et le maintien d'un débat public constant et respectueux sont des éléments essentiels au bon fonctionnement de notre démocratie, mais en tenant des propos d'une telle gravité sans le moindre fondement, la députée d'Hochelaga-Maisonneuve fait preuve d'une démagogie outrancière qui nuit au débat public et qui déshonore le Parti Québécois.

« L'ensemble des questions relatives à l'égalité entre les femmes et les hommes sont beaucoup trop importantes pour que l'on laisse des considérations partisanes teinter le débat public. En tant que parlementaires, et surtout, en tant que femmes, nous avons le devoir de penser d'abord et avant tout à l'intérêt supérieur des femmes du Québec et d'élever le débat au-dessus des intérêts partisans. J'invite la députée d'Hochelaga-Maisonneuve à retirer ses propos et à s'excuser auprès de l'ensemble des femmes du Québec » a déclaré la ministre responsable de la Condition féminine, Mme Lise Thériault.

Rappelons finalement que la saine gestion des finances publiques que dénonce la députée d'Hochelaga-Maisonneuve n'est d'aucune manière assimilable à une quelconque forme de violence ou de discrimination envers les femmes. Il s'agit au contraire d'une mesure visant à rendre notre société plus juste et plus égalitaire en assurant le pérennité des services publics, au bénéfice de l'ensemble de nos concitoyens, ce qui inclut évidemment les femmes.

 

SOURCE Cabinet de la ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional

Renseignements : Karl W. Sasseville, Attaché de presse, Cabinet de la vice-première ministre, Ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la Condition féminine, 1(418) 691-5650

Profil de l'entreprise

Cabinet de la ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.