Concours « Plotte à cash » - Un mépris dégradant pour la femme et qui dépasse les bornes

MONTRÉAL, le 4 févr. /CNW Telbec/ - La Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS) dénonce un concours, le Party « Plotte à cash », qui aura lieu en fin de semaine au Chalet Nightclub à Brossard et auquel les organisateurs invitent les jeunes filles à participer via, notamment, le réseau Facebook.

La porte-parole de la Coalition, Mme Chantal Locat, précise que les participantes à cette soirée « Queen of the night » devront se présenter « en habit de plage » et courront la chance de gagner un voyage à Las Vegas. On précise qu'un montant de 2 $ par personne présente à l'événement sera remis à une œuvre de charité aidant… les femmes dans le besoin.

Une opération de marchandisation du corps de la femme

Mme Locat est sidérée que les organisateurs de ce concours, qui exploitent bassement le corps de la femme pour de vulgaires fins commerciales, tentent de se donner bonne conscience en s'engageant à faire un don à une œuvre venant en aide aux femmes dans le besoin.

« Les organisateurs de ce concours, qui se livrent à une vulgaire opération de marchandisation du corps de la femme, contribuent directement au mépris de la femme, à attaquer son intégrité et ils ont le culot d'essayer de camoufler leurs activités dégradantes derrière le faux prétexte de venir en aide aux femmes les plus vulnérables. C'est de la pure hypocrisie », accuse Mme Chantal Locat.

Une lutte pour le respect qui n'est jamais terminée

La porte-parole de la Coalition tient à rappeler que nous vivons dans une société civilisée où les femmes seraient en droit de s'attendre à un plus grand respect.

« Malheureusement, malgré les victoires importantes obtenues par les femmes au cours des dernières décennies pour obtenir le respect, l'égalité et la reconnaissance de leurs droits, la tenue de ce concours démontre que rien n'est jamais acquis et que nous devons demeurer vigilantes. Les organisateurs de ce concours mériteraient d'être dénoncés unanimement, mais malheureusement il se trouvera des gens pour les approuver et aller les encourager. C'est extrêmement triste pour notre société », déplore Mme Locat.

La ministre Christine St-Pierre interpellée

Mme Chantal Locat ajoute que le fait que de jeunes filles puissent participer à ce concours est également une preuve que le travail de sensibilisation au respect de la dignité de la femme doit se poursuivre auprès de l'ensemble de la population.

« Il est plutôt ironique que, pas plus tard que cette semaine dans le cadre de la Commission sur les relations avec les citoyens qui tient ses consultations particulières et des auditions publiques sur le document intitulé Pour que le droit à l'égalité devienne égalité de fait - Vers un deuxième plan d'action gouvernemental pour l'égalité entre les femmes et les hommes, la ministre Christine St-Pierre s'interrogeait sur le bien-fondé de mettre des balises dans la promotion de l'affichage et des pratiques publicitaires. Comment la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine interprète-t-elle la tenue de ce concours ? Est-il difficile dans ce cas-ci, comme elle le disait cette semaine, de déterminer ce qui est du sexisme et ce qui n'en est pas ? Ou n'est-ce pas plutôt assez évident ? Et comment se fait-il qu'une municipalité permette, en 2011, la tenue, sur son territoire, d'un concours aussi dégradant pour la femme ? La ministre St-Pierre a peut-être des réponses à ces questions », conclut Mme Chantal Locat.

Une invitation à dénoncer ce concours

La porte-parole de la CNCPS invite les citoyennes et les citoyens de partout au Québec, mais plus particulièrement ceux de Brossard, à dénoncer la tenue de ce genre de concours.

Pour voir la publicité et avoir les détails:

http://www.facebook.com/pages/Rqasf/137064119659149#!/event.php?eid=104863869590460

Profil de la Coalition nationale contre les publicités sexistes

Fondée en octobre 2008, la Coalition est formée de plus de 166 membres à titre associatif et 133 à titre individuel. Son but est d'éliminer les publicités sexistes en les dénonçant et en exigeant leur retrait.

SOURCE Coalition nationale contre les publicités sexistes

Renseignements :

Marjolaine Perreault
(514) 235-5082

Profil de l'entreprise

Coalition nationale contre les publicités sexistes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.